André Bercoff : sortie de son nouveau livre « Bernard Tapie, Marine Le Pen, la France, et moi »

La nouvelle bourde de François Hollande : il annonce la libération des lycéennes nigérianes

19/10/2014 – PARIS (NOVOpress) François Hollande a été obligé de corriger ses propos sur la libération des lycéennes nigérianes.

En effet, lors d’une conférence de presse au siège de l’OCDE, à Paris, vendredi 17 octobre, François Hollande a affirmé que les 219 lycéennes enlevées par Boko Haram, il y a six mois, avaient été libérées. “Il y a parfois des bonnes nouvelles, comme celle de la libération des jeunes filles qui avaient été enlevées, et qui ont été enfin libérées”, dit-il. Sauf que les autorités nigérianes n’ont pas parlé de libération mais d’un accord sur cette libération, laissant entendre que les jeunes filles étaient encore aux mains de leurs ravisseurs.

François Hollande essaye ensuite de redresser le tir quelques minutes plus tard, en quittant la scène. Interpellé par des journalistes, il corrige ses propos : “Elles ne sont pas encore libérées, reconnaît-il. Boko Haram a annoncé que les jeunes filles allaient être libérées. Nous avons des informations qui laissent penser que ça pourrait venir dans les heures ou dans les jours qui suivent.”

Pendant qu’il s’exprime, le service de presse de l’Elysée intervient pour empêcher certains journalistes de filmer. Le président poursuit malgré tout : “L’engagement a été pris, et nous espérons que Boko Haram tiendra son engagement”.

saintlouis

Wattrelos : une ancienne école catholique transformée en mosquée

19/10/2014 – WATTRELOS (NOVOpress) Le journal Nord éclair révèle qu’une ancienne école catholique va devenir un lieu de culte musulman. Propriété depuis 1980 de l’Association immobilière roubaisienne (qui gère le patrimoine de l’enseignement catholique), l’école Saint-Louis appartient donc maintenant à l’Association cultuelle wattrelosienne, qui réunit les musulmans de la cité des Berlouffes. Quant au diocèse, il ne souhaite pas faire de commentaire sur la vente de ce bâtiment.

Les musulmans expliquent comment ils vont prendre possession des lieux :

«On a un souci avec la prière du vendredi, des prières de rue se forment indépendamment de notre volonté. On a agrandi la salle de prière l’an dernier, mais ce n’est pas suffisant pour absorber tout le monde.» Et si autant de fidèles viennent prier à Wattrelos, c’est simplement parce que l’horaire convient particulièrement à ceux qui travaillent : chaque vendredi, la prière est à 12h. «Et puis, même si ça se développe ailleurs maintenant, on a la particularité d’avoir un discours en français et en arabe, ce qui est intéressant pour les non-arabophones, comme les convertis.»


Crédit image : Hubert Van Maele

Vu sur Twitter

Robert Ménard confie la rédaction d’un livre à Renaud Camus, théoricien du Grand remplacement

Publié le
Quartiers populaires ou zones de non droit ? Par Vincent Revel

Quartiers populaires ou zones de non droit ? Par Vincent Revel

18/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – De nombreuses associations, idéologiquement engagées, comme Droit au logement, se moquent éperdument des conséquences catastrophiques que leurs actions peuvent avoir sur le long terme. Elles exercent une pression constante sur le gouvernement en faveur des immigrés clandestins (dits “sans-papiers” en novlangue) et tentent par le biais des médias, qui soutiennent inconditionnellement leur cause, de mobiliser l’opinion publique en se plaçant sur le terrain de l’émotion, de l’égalité et de l’injustice.

Philippe de Villiers résume très bien cette attitude dangereuse de nos humanistes gauchistes : « favoriser l’immigration, c’est participer à une œuvre de désordre ; la main sur le cœur, bien sûr dans la posture compassionnelle de l’ouverture planétaire, on provoque les larmes de toutes les Margot du 20 heures ; mais, pendant ce temps là, on fait couler la haine entre les peuples, entre les êtres humains. »

Le Nouvel Observateur, qui aime la confusion des genres, est allé jusqu’à nommer « les résistants d’un nouveau type » les Français qui se permettent de violer la loi pour héberger des clandestins. Continuons sur cette voie d’autodestruction, les finances de l’État seront définitivement dans le rouge et la France avec sa merveilleuse politique de non-intégration ressemblera plus au Liban, à l’Irak, à la Syrie et au Kosovo qu’à la formidable et riche société multiculturelle que l’on nous promet. Être généreux et charitable est une chose et être responsable en est une autre.

Lire la suite

mourad

Pour Mourad Benchellali, retirer la nationalité aux djihadistes “renforce leur sentiment de rejet”

18/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Les médias semblent avoir trouvé un bon spécimen pour tenter de démontrer que le basculement dans l’islamisme n’est pas une fatalité et qu’il est donc possible de rêver du vivre ensemble malgré l’ampleur du phénomène djihadiste en France.

Mourad Benchellali, ancien rabatteur pour la mouvance islamiste et ex-prisonnier de Guatanamo, était donc l’invité de Jean-Jacques Bourdin, le 17 octobre dernier.

Mourad Benchellali se veut rassurant : “Je m’identifie aux jeunes qui veulent partir faire le djihad en Syrie mais je tente de faire mon possible, en racontant mon histoire, pour les en dissuader. Quand bien même vous avez été radicalisé, il y a toujours la possibilité de sortir de ça, de se réinsérer, de reconstruire sa vie et de passer à autre chose”.

Mais, d’après lui, la France ne devrait pas autant stigmatiser les musulmans (sic) :

Retirer la nationalité à des jeunes qui ne se sentent pas Français renforce leur sentiment de rejet. En France, la seule méthode utilisée, c’est la répression policière. On manque d’humain. La radicalisation vient d’un sentiment d’injustice que la prison ne fait qu’alimenter.

Que faut-il donc faire ? Les féliciter de partir pour faire le djihad et leur demander de revenir sagement en France après avoir perpétré un certain nombre d’atrocités ?

tree

Le plug anal installé place Vendôme, cible de la vindicte populaire ?

18/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
L’objet gonflable “Tree” de Paul Mc Carthy, qui ressemble plus à un plug anal qu’à un arbre, a été la cible de Français mécontents.

D’après une source policière : “Des individus ont sectionné les câbles qui maintiennent la sculpture en place, profitant d’un moment d’inattention de l’agent de sécurité. L’oeuvre gonflable s’est affaissée. Le responsable a choisi de la dégonfler volontairement. Des investigations sont en cours“.

[Tribune] Slavistes français, capos du goulag universitaire ou la paranoïa stalinienne au service du nivellement par le bas

[Tribune] Slavistes français, capos du goulag universitaire ou la paranoïa stalinienne au service du nivellement par le bas

Anatoly Livry est philosophe et homme de lettres, auteur de quatorze livres parus à Paris et à l’étranger, lauréat de trois prix internationaux, russes et américain, helléniste publié depuis 2003 par le Bulletin de l’Association « Guillaume Budé » – géré par l’actuel directeur de la faculté d’Études Grecques de Paris IV-Sorbonne, Alain Billault – et germaniste dont les découvertes ont vu le jour chez l’éditeur berlinois de Nietzsche « Walter de Gruyter ». L’œuvre d’Anatoly Livry ainsi que des évènements de sa vie sont entrés dans des programmes universitaires, analysés lors de conférences internationales et publiés par l’Académie des Sciences de Russie. Anatoly Livry, de nationalité suisse, docteur de l’Université de Nice-Sophia Antipolis et victime de l’acharnement administratif du Ministère français de l’enseignement, est par ailleurs auteur de la pétition pour la NON-reconnaissance des diplômes et titres universitaires français en Suisse.


Depuis une douzaine d’années que dure l’« Affaire Livry » (sujet d’enseignements et de publications académiques, en français, en anglais, en allemand et en russe), les mammifères diplômés en slavistique française sont devenus synonymes d’une inculture non élémentaire, mais ridicule, poussée à l’extrême et même purement soviétique : ces  créatures,  formant depuis des décennies la première interface de contact entre l’URSS et la France, sont devenues par la force des choses un micro-GOULAG ordurier[1] et pervers, contaminant naturellement par son atmosphère stalinienne les slavistes français de souche. Face à une telle situation, l’on peut logiquement se demander pourquoi la slavistique française est devenue depuis un siècle l’expression francophone du stalinisme le plus stupide et le plus arriéré, alors que, au contraire, elle aurait pu s’ériger en bastion entre la Science française, cette entité fragile et nuancée, nourricière d’une élite universelle, et les ordures staliniennes, génitrices naturelles du journalisme (dans le sens d’une prostituée journalière se vendant aux idées qui rapportent le plus) et de cette inculture devenue norme et glorifiée, bien qu’elle ne soit en réalité que la posture arrogante d’une fille de joie qui s’est bien vendue pendant des années puis qui, flétrie, est devenue la gestionnaire d’une maison close.

Lire la suite

sextoy

Ce plug anal qui défigure la place Vendôme

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – L’objet gonflable de 24 mètres de l’”artiste” américain Paul McCarthy a donc été dressée hier midi, place Vendôme, dans le cadre de la Fiac (Foire internationale d’art contemporain). Baptisée « Tree » (arbre en anglais), certains se contentent de voir dans cette “œuvre”, un sapin de Noël enfantin ou une grosse toupie. Mais de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ce qu’il faut considérer comme une véritable provocation.

C’est ainsi que le Printemps français dénonce l’installation d’un jouet sexuel géant et déplore que la place Vendôme soit « défigurée » et « Paris humilié ».

 

 

 

 

Lire la suite

bhl_1577219228_a960aab862_z

Malgré ses réseaux, BHL n’aura pas réussi à sauver sa pièce « Hôtel Europe »

17/10/2014 – PARIS (via Rue89) Même si vous êtes actuellement en stage aux îles Kerguelen, vous avez entendu parler de la pièce de Bernard-Henri Lévy, « Hôtel Europe », actuellement jouée au théâtre de L’Atelier, à Paris. Vous avez vu, entendu partout, BHL faisant l’article de sa pièce. Vous êtes forcément tombé sur un des articles (celui du Point, par exemple) faisant état de la visite de Valls, de Sarkozy, ou de Hollande, venus voir le spectacle, et assurant que « la pièce affiche complet ».

Toute cette sympathique propagande n’aura malheureusement pas suffi. Ce plaidoyer pro-européen, qui devait être joué jusqu’à fin décembre, s’arrêtera le 16 novembre, faute de clients dans l’hôtel.

Leçon de l’épisode : les « réseaux BHL » sont certes assez étendus pour atteindre la direction du théâtre de L’Atelier, le site du Point, et les anciens et actuels dirigeants de l’Etat. Mais il faut croire que cela ne suffit pas à impressionner les amateurs de théâtre.



roubaix

Roubaix, terre fertile pour l’Islam radical ?

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Chaque semaine, de nombreux dijhadistes “français” partent en Syrie ou en Irak rejoindre les rangs de l’État islamique.

Dans son émission “Focus”, France 24 est allé enquêter à Roubaix, “une ville marquée par le chômage de masse et des quartiers pauvres où l’idéal républicain semble n’être plus qu’un vain mot.”

L’exposition de l’anti-France du 17 au19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – “Médecins du Monde” a imaginé une exposition qui se déroule en ce moment du 16 au 19 octobre sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris sur le thème “Regardons la précarité en face”.

Parmi les images exposées, on y trouve :

- Youssouf, 40 ans, un clandestin, arrivé en France pour y trouver une vie meilleure,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Najat, 50 ans, venue près de sa sœur et en attente de régularisation,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Diego, 15 ans, un autre clandestin venu du Congo sans ses parents, pour avoir un avenir meilleur en France,

Lire la suite

La situation agricole s'aggrave en France menant au suicide

La situation agricole s’aggrave en France, menant au suicide

16/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Front National s’est fendu d’un communiqué félicitant la Mutuelle sociale agricole qui a lancé un numéro d’appel dédié aux agriculteurs en difficulté. Il est évident que cette initiative est révélatrice de la délicate situation du monde agricole.

En effet, la profession connaît un suicide tous les deux jours. Ce drame est, aujourd’hui, passé sous silence. Il est en partie dû à une situation financière intenable.

Comment en sommes‑nous arrivés là ?

La politique agricole de la France est surprenante, car elle laisse partir un pan entier de notre histoire. Elle s’est soumise aux règles du commerce international. Elle a donc quitté sa politique protectionniste qui permettait de protéger notre agriculture de la concurrence agressive et déloyale. En conséquence, aujourd’hui, les agriculteurs travaillent toujours plus pour gagner toujours moins, car leur coût de production est bien supérieur à de nombreux pays concurrents, ils ne peuvent pas gagner au jeu de la compétitivité.

Quelle est la conséquence de cette politique ?

La faillite de l’agriculture française amène à une diminution du nombre d’agriculteurs et de la production. De plus, l’agriculture française se spécialise là où elle le peut encore tout en se séparant de sa diversité. Par conséquent, la France perd de jour en jour de son indépendance alimentaire.

Quelle position peut être envisagée pour la sauvegarde de l’agriculture ?

Lire la suite

Requiem pour une armée défaite (Présent 8211)

Requiem pour une armée défaite (Présent 8211)

16/10/2014- PARIS (NOVOpress) - Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a annoncé mercredi une série de « restructurations » dans l’armée pour 2015, dans le cadre de la loi de programmation militaire (PLM) 2014-2019. 7 500 postes vont être sacrifiés sur l’autel de l’économie budgétaire dans les dépenses publiques. L’opération « enfumage et mensonge » continue.

Requiem pour une armée défaiteUn article d’opex360.com paru mardi démontre que les pays d’Europe ont beau diminuer leur budget militaire afin de faire baisser les dépenses publiques, le résultat est le contraire de celui escompté. La preuve en images : le ministère va débourser 119,5 millions d’euros rien que pour accompagner le personnel militaire et 85,1 millions pour les civils. L’une des mesures principales, qui est la fermeture du 1er Régiment d’Artillerie de Marine (RAMA) et de l’état-major de la 1re Brigade mécanisée, basés à Châlons-en-Champagne (ville UMP), implique la perte de 1 000 emplois directs et 700 indirects. Quand on entend que le programme du PS est basé sur la lutte contre le chômage, il y a de quoi rire… ou pleurer.

L’autre nouvelle importante est la fin des activités médicales à l’hôpital du Val-de-Grâce, qui accueillera à partir de 2017 un pôle recherche et formation. C’est intolérable : où va-t-on soigner Bouteflika ? Pour le reste des mesures, toutes les armées sont touchées : deux régiments restructurés, des escadrons supprimés, cinq bâtiments de la Marine désarmés, deux bases navales fermées, des forces aériennes transférées, etc.

Lire la suite

elizabeth-levy-causeur

Pour Élisabeth Lévy : «L’inquisition d’aujourd’hui est de gauche !»

16/10/2014 – PARIS (NOVOpress) - Elisabeth Lévy vient d’accorder un long entretien à FigaroVox. Elle y évoque «les fractures françaises», «le déni du réel» ou encore «le sectarisme des rebellocrates».

Pour elle, il existe toujours un camp politique qui s’appelle «la gauche» mais il est intellectuellement et idéologiquement moribond. Par ailleurs, au-delà des beaux discours sur la tolérance et l’ouverture à l’Autre, les grandes consciences de gauche apparaissent souvent aujourd’hui comme les plus intolérants :

Quelles que soient ses tares et ses turpitudes, la droite est spontanément plus pluraliste, moins sectaire, moins fanatique que la gauche. L’inquisition d’aujourd’hui est de gauche.

 


 

 

 

Nadine Morano: “Une femme en burqa dans une gare, c’est une menace”

16/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Invitée des Grandes Gueules sur RMC, le mercredi 15 octobre, Nadine Morano est revenue sur son intervention auprès de la police pour interpeller une femme en Burqa, mardi en gare de l’Est, à Paris. Au-delà de la polémique, il est intéressant de voir que les journalistes semblent plus offusqués par l’initiative de Nadine Morano que par la présence de femmes intégralement voilées dans nos rues.

Nadine Morano a expliqué sa position sur sa page Facebook :

Notre vigilance doit être sans faille, dans cette période de radicalisation des comportements communautaristes, d’embrigadement au djihad. Nous avons fait adopter une loi interdisant de circuler dans l’espace public en France, visage couvert elle doit être respectée !
Par ailleurs, je rappelle qu’il s’agit d’un véritable problème de sécurité publique. Qui est sous cette tenue ? Qu’y-a-t-il dans cette valise… la suspicion est permise quand on est dissimulé. J’ajoute qu’au nom des femmes qui se battent pour gagner leurs droits et leurs libertés, nous devons combattre cette violation de la loi.



 

 

 

 

Publié le
[Lu sur le Net] L'école républicaine terre de djihad - par Dimitri Casali

[Lu sur le Net] L’école républicaine terre de djihad – par Dimitri Casali

16/10/2014 – PARIS (via Le Huffington Post)
À 5 heures de vol de Paris, on assassine des enfants et des vieillards, on décapite des pères sous les yeux de leur fils, on vend des femmes sur les marchés comme esclaves. Le phénomène inaugure un véritable retour au Moyen Âge – en particulier pour les femmes – et près de 1000 jeunes Français sont impliqués dans ce retour à la barbarie.

Le phénomène des djihadistes français est en partie dû à la faillite de l’école républicaine qui ne remplit plus son devoir d’intégration. (…)

Cette liberté qu’ils n’hésitent pas à remettre en cause au nom de la communauté musulmane, l’Oumma (communauté des Croyants indépendamment de leur nationalité et des lois des Etats qui les accueillent). Pendant toutes ces années passées au sein du système éducatif, on a laissé grandir en eux la haine de la France mais aussi le faux alibi de la victimisation et de l’oppression.

(…)

La montée des fondamentalismes et du communautarisme dans nos écoles ouvre la porte à des contestations de plus en plus nombreuses. (…) Ces dernières années sont marquées par une affirmation de l’appartenance religieuse dans les comportements des élèves au sein même de l’enceinte des établissements avec le refus de parler français dans les cours de récréations. Le but est de dresser une frontière entre eux et les autres élèves qui ne font pas partis de leur communauté… Ainsi, par l’entremise des réseaux sociaux et des Sms (jusqu’à 80 par jours) que ces adolescents reçoivent, l’école française est constamment critiquée. Des pans entiers des programmes d’histoire sont contestés comme la christianisation du monde gallo-romain, l’étude des croisades ou de la décolonisation. Dans le domaine scientifique, l’évolutionnisme est remis en cause au profit de l’action divine d’Allah et un créationnisme est imposé par l’élève, sans argumentation. Il arrive que des enseignants, désemparés devant leurs élèves, cherchent auprès de l’imam le plus proche la justification religieuse pour pouvoir continuer leurs cours. Quant aux cours de gymnastique et de piscine, les adolescents reçoivent l’interdiction de s’y rendre en particulier les jeunes filles qui ne peuvent être en mixité avec les garçons.

Lire la suite

François Hollande, une humiliation pour la République ? (Présent 8210)

François Hollande, une humiliation pour la République ? (Présent 8210)

15/10/2014- CLICHY-LA-GARENNE (NOVOpress)
Venu mardi à Clichy-la-Garenne défendre le bilan plus que mitigé de son plan de lutte contre la pauvreté, le président normal de la République a essuyé le feu des critiques et la colère des associations. Désormais rompu à ce genre d’exercice inefficace de reconquête des Français, Hollande en a pris plein les dents par ceux qui œuvrent pour les « sans-dents ». Florilège de petites phrases hollandiennes.

Une du numéro 8210 de "Présent"

Une du numéro 8210 de “Présent”

On pourrait se demander si ce déplacement « social » n’est pas en fait une réplique à son ex-compagne Valérie Trierweiler, qui l’avait fait passer pour un président qui n’aime pas les pauvres. Un socialiste, quoi ! Il a souligné que la pauvreté était « une blessure pour celles et ceux qui sont concernés » et « une humiliation pour la République ». On lui retournera volontiers le compliment, tellement son bilan est catastrophique à tous les niveaux.

Il faut dire qu’il est grandement aidé par ses propres ministres dans la stigmatisation des exclus et des chômeurs. Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, vient de provoquer une levée de boucliers avec sa réforme de l’assurance-chômage. François Rebsamen, ministre du Travail, veut ressortir le bâton contre les chômeurs pas assez motivés. C’est clair, ils ont le sens des priorités au Parti socialiste pour relancer l’emploi et faire des économies… Le tout assaisonné des bons vieux « principes républicains » (selon Hollande, « la solidarité n’est pas un supplément d’âme, mais un principe républicain ») dont on nous rebat les oreilles sans cesse. Saint Louis servant les pauvres ne devait donc pas être vraiment solidaire, puisqu’il n’était pas républicain. Comme on le plaint…

« Si vous enviez la pauvreté, essayez-la et vous verrez ! » (François Hollande)

En 2011, l’INSEE révèle que 8,7 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de la pauvreté (977 euros mensuels), soit 14,3 % de la population. Le « Moi Président » commence à devenir lointain et les promesses de campagne du candidat Hollande des chimères (à part le mariage pour tous, une priorité pour la France…). Ce dernier est allé jusqu’à pasticher Jean-Paul Sartre avec un petit « la pauvreté, ce n’est pas les autres ». De l’avis des représentants des associations présentes (Emmaüs, FNARS, Collectif Alerte, Fondation Abbé Pierre, etc.), l’heure n’est plus aux discours et aux petites phrases bien policées, mais à l’action.

Lire la suite

A  BERCOFF

Guilluy, Tribalat, Zemmour, Camus : des intellectuels devenus la cible des bien-pensants pour André Bercoff

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le dernier livre d’Eric Zemmour, Le Suicide français, continue de susciter l’ire des bien-pensants.

Pour André Bercoff, le polémiste rejoint ainsi la longue liste des intellectuels mis au ban de la société pour leurs idées controversées.

C’est Michèle Tribalat qui montre d’éclatante façon l’échec patent – et lourd de conséquences – de l’assimilation. C’est Hugues Lagrange qui se fait taper dessus pour avoir eu l’insolence de prendre en compte le poids des ethnies et des cultures traditionnelles dans le comportement des immigrés de la troisième et quatrième génération. C’est Christophe Guilluy qui montre comment gauche et droite ont sacrifié les classes populaires de ce pays. Sans parler du maudit Renaud Camus qui est allé jusqu’à évoquer un Grand Remplacement.

 


Voir également le 4ème épisode de “Chronique d’une implosion annoncée”


Chronique d’une implosion annoncée – ep 4 - par bercoff