À la une

Pour Terra Nova, si la “France périphérique” votait FN, Marine Le Pen serait majoritaire

23/10/2014 – PARIS (NOVOPress via Figaro Vox)
A l’occasion de la publication d’une note de la fondation Terra Nova répondant aux critiques du géographe Christophe Guilluy, le directeur du think tank, Thierry Pech, explique les conclusions de son organisme.

La note de Terra Nova intitulée «La France périurbaine», est-elle une réponse de gauche à la «France périphérique» de Christophe Guilluy ? Thierry Pech apporte certains précisions :

Il y a un débat sur le regard qu’il faut porter sur cette France périurbaine trop souvent et injustement caricaturée. Que ce débat existe est une bonne chose. Mais nos analyses divergent.
Christophe Guilluy essaie de donner un visage géographique à la question sociale. Pourquoi pas? Mais les mailles de son filet sont trop larges. Dire que 61 % des Français vivent dans des territoires de grande fragilité sociale est excessif et ne prend pas assez en compte la diversité de ces territoires. Nos travaux montrent plutôt que 20 à 25 % de la population vit dans cette France en grande difficulté. C’est déjà beaucoup.


 

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

23/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Ces derniers jours, Michel Audiard serait comme chez lui au siège du PS. Les porte‑flingues sont de retour, les échanges ne se font plus qu’au luger et à la grenade, on peine à imaginer comment Manuel Valls pourrait jouer les Lino Ventura pour remettre de l’ordre rue de Solférino.

La première à tirer, c’est Martine La Lilloise, contestant le gouvernement, elle prône un retour aux politiques de relance par l’offre des années 80. Elle n’hésite pas à égratigner au passage le Mexicain, pardon le président, le jugeant « incapable » et avouant même « Il a tout raté. Le chômage, il n’a pas réussi à le faire baisser, et la croissance n’est pas au rendez‑vous ».

En l’absence du patron, il semblerait que le petit personnel se rebiffe ?

 L’abstention de 39 députés socialistes sur le vote du budget, alors qu’ils n’étaient que 33 lors du dernier vote, vient gonfler les rangs des « frondeurs » ; à noter la présence des anciens ministres Batho, Filipetti et Hamon.

Ce dernier en profite et rafale, il estime que la ligne suivie par l’exécutif « menace la République [...] parce qu’elle réduit les capacités d’intervention de la puissance publique ». Il enfonce le clou, jugeant que la ligne politique du gouvernement, c’est la préparation tout droit pour 2017, d’un immense désastre démocratique. Il y a un risque de voir le Front National, « non seulement à l’arrivée au second tour de la présidentielle, mais aussi à la tête du pays ».

Lire la suite

Vu sur Facebook

Alain de Benoist : “LMPT : la France a plus besoin d’une seconde Révolution que d’une VIème République”

Publié le
Marion Maréchal-Le Pen : "On a gagné la bataille des idées"

Marion Maréchal-Le Pen : “Nous avons gagné la bataille des idées”

23/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
“Même si nous n’avons pas encore gagné la bataille des partis pour des raisons largement liées au mode de scrutin, nous avons gagné la bataille des idées” a déclaré (à 3min10) la  jeune député Front national de Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, sur France Inter, en réponse à la journaliste Léa Salamé.

Beau temps pour les juges rouges (Présent 8215)

Beau temps pour les juges rouges (Présent 8215)

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le Syndicat de la magistrature connu pour receler les pires idéologues de la culture de l’excuse, se croit tout permis. Et c’est le cas ! Comment en serait-il autrement alors que ce syndicat militant exerce une influence déterminante sur la politique de la garde des Sceaux, qui accueille nombre de ses membres dans son cabinet, ses groupes de travail et ses proches. Il y a eu le scandaleux Mur des Cons qui aurait dû valoir la dissolution du syndicat (rappelons qu’il affichait toutes les têtes de turc de ces juges d’extrême gauche y compris la photo du père d’Anne-Lorraine Schmitt atrocement assassinée dans le RER, sous prétexte qu’il s’était ému que le violeur et assassin récidiviste soit en liberté au moment des faits).

Une du numéro 8215 de "Présent"

Une du numéro 8215 de “Présent”

Il y a maintenant la pression officielle du puissant syndicat en faveur des revendications LGBT. Il s’est prononcé à nouveau officiellement pour l’ouverture de la PMA aux homosexuels. Le syndicat appelle à « repenser la filiation et la famille en ouvrant la PMA à toutes les femmes ». Et c’est ce qu’il fera chaque fois que l’un de ses membres aura à rendre un jugement sur cette question. A la suite de la légalisation des PMA pour les couples de lesbiennes par la Cour de cassation, le Syndicat de la magistrature souhaite voir la loi aller plus loin : « La balle est maintenant dans le camp du législateur » (photo). Faut-il y voir une menace des juges rouges contre les députés qui s’opposeraient à la loi ? Il ne fera pas bon se retrouver dans leur cabinet. Après le Mur des cons, la liste noire des salopards homophobes ?

Depuis sa constitution, le cabinet de Christiane Taubira s’est toujours inscrit dans les pas du Syndicat de la magistrature. Bafouant ouvertement la règle de la séparation des pouvoirs. « On respire mieux Place Vendôme », s’était carrément réjouit Xavier Gadrat, secrétaire national du SM lorsque le Garde des Sceaux avait participé (et puis quoi encore ?) à leur congrès.

Depuis, on étouffe.

Caroline Parmentier


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
“Nos dirigeants ont commis le pêché cardinal : ouvrir les frontières et laisser tout le monde rentrer”. C’est une complainte qu’on pourrait entendre dans la bouche de nombreux Européens. Nigel Farage, lui, l’a mise en chanson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas peu fier de sa trouvaille.

Le président de l’Ukip, Parti britannique prônant la sortie de l’Union européenne, a en effet lancé fin septembre une chanson de calypso en passe de devenir l’hymne officiel de son parti. Sur un air entraînant mâtiné d’un fort accent caribéen pastiché, la chanson enchaîne les critiques à l’encontre du gouvernement en place, accusé de pusillanimité face à l’Union européenne et de laxisme face à la déferlante migratoire et promet la prochaine victoire électorale de Farage.

Pour contribuer au succès populaire de la chanson, vous pouvez écouter gratuitement Ukip Calpyso sur Internet ou l’acheter.

 

Ils participent aux Assises de la Remigration (1) : Jean-Yves Le Gallou

Ils participent aux Assises de la Remigration (1) : Jean-Yves Le Gallou

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le 15 novembre prochain, le Bloc identitaire organise les Assises de la Remigration. Plusieurs personnalités interviendront lors de ces assises. Novopress va diffuser régulièrement leur portrait. Premier d’entre eux : Jean-Yves le Gallou.


Jean-Yves Le Gallou est ce que l’on peut appeler un intellectuel organique. Longtemps engagé sur le terrain politico-électoral, il a notamment été député européen pour le Front national.

N’ayant pas pour autant délaissé le terrain idéologique, c’est notamment lui qui a forgé le concept de « préférence nationale » pour ce parti. Il dirige actuellement la Fondation Polémia, initiative de réflexion et de réinformation produisant des munitions intellectuelles à destination des résistants à la pensée unique.

Engagé depuis toujours face au grand effacement de notre identité, Jean-Yves Le Gallou interviendra le 15 novembre 2014 à Paris dans le cadre des Assises de la Remigration.

Crédit photo : DR

La mosquée de Fréjus sur la sellette

La mosquée de Fréjus sur la sellette

22/10/2014 – FREJUS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
C’est un revers qui pourrait sonner le glas de la construction tant décriée de la mosquée de Fréjus. Le jeune maire, David Rachline, vient en effet d’annoncer sa décision de suspendre la construction de l’édifice religieux.

L’annonce était attendue : le sénateur fraîchement élu en avait fait un de ses thèmes de campagne lors des dernières municipales : il appelait alors à un référendum, qui n’a pas encore eu lieu. Mais c’est finalement un point de droit qui devrait mettre un coup d’arrêt au travaux.

En effet, le permis de construire, délivré en 2011, serait caduc, les travaux n’ayant pas commencé dans les délais prévus par la loi à compter de son obtention, c’est-à-dire en avril 2013. Fréjus devrait prendre prochainement un arrêté municipal signifiant cette décision.

Photo Une : hôtel de ville de Fréjus. Crédit : Cyrilb1881 via Wikipédia (cc).

Entretiens sur la remigration [Présent] - Nicolas Bay : "Il est possible d’inverser les flux migratoires"

Entretiens sur la remigration [Présent] – Nicolas Bay : “Il est possible d’inverser les flux migratoires”

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Présent)
La question de la remigration émerge du débat politique. “Présent” publie à partir [du mardi 21 octobre, note de Novopress] une série d’entretiens sur la question : Guillaume Faye, Philippe Vardon, Jared Taylor… Nicolas Bay (photo) ouvre le bal. Novopress reproduit ci-dessous des extraits de cet entretien.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Les élus FN-RBM sont conscients que le rejet de l’immigration est massif en France. Les chiffres les plus récents sont éloquents : 75% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés en France. N’est-ce pas aujourd’hui le plus large consensus politique ?

Oui, le rejet de l’immigration et de l’islamisation, qui en est l’une des conséquences politico-culturelles les plus visibles, est désormais non seulement massif mais même largement majoritaire chez nos compatriotes. Et cela quel que soit leur vote ! C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : cela signifie que nous pouvons continuer d’agrandir notre base électorale, mais aussi que certains Français, tout en rejetant l’immigration, continuent de faire confiance aux partis qui ont créé la situation.

Notre mission est donc désormais de transformer cette majorité d’opinion en majorité politique, en faisant entendre à nos compatriotes à la fois que les solutions que nous préconisons sont les seules à même de résoudre le problème mais aussi que nous sommes les seuls qui auront le courage politique de les mettre en œuvre. En cela, l’escroquerie du quinquennat Sarkozy nous a rendu service, elle a permis de démontrer qu’il ne suffisait pas d’avoir la rhétorique pour avoir les actes…

Lire la suite

Vu sur Facebook

Le gouvernement démontre une fois encore son incapacité à comprendre la différence entre politique familiale et politique sociale

Publié le
Synthèse de la septième journée de Réinformation de Polémia : "La bataille culturelle"

Synthèse de la septième journée de Réinformation de Polémia : “La bataille culturelle”

21/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
La 7ème édition de la Journée de Réinformation sur « la bataille culturelle » s’est tenue samedi 18 octobre au Salon Dosne-Thiers, devant une salle comble, démontrant que cette manifestation suscite un intérêt croissant auprès d’un public attentif et sensibilisé aux thématiques développées par la fondation Polémia depuis plusieurs années. Novopress y était présent a pu constaté le succès et le sérieux de cette journée.


Jean-Yves Le Gallou a ouvert les travaux en posant la question : « Qui sont les censeurs ? Qui sont les dictateurs ? » Reprenant les exemples qu’il citait dans la présentation de la Journée diffusée sur le site le 16 octobre, il a mis en évidence que c’est en France qu’un Jack Lang avait pu instaurer un corps d’inspecteurs de la création artistique, qu’un libraire se voit cloué au pilori sur une radio d’Etat pour avoir diffusé des ouvrages de Dominique Venner ou d’Alain de Benoist, qu’un directeur d’un grand musée est « recadré » pour être intervenu sur Radio Courtoisie. C’est encore en France que les mondes des bibliothèques municipales et des livres pour enfants sont aux mains des « petits flics de la pensée », qui font peser sur eux la chape du politiquement correct.

Il a pu compléter cette illustration par deux événements tout récents :

• Lors des « Rendez-vous de l’Histoire » de Blois sur « Les rebelles », qui se déroulaient du 9 au 12 octobre dernier, la conférence inaugurale prononcée par Marcel Gauchet a soulevé un scandale, car l’intervenant n’était pas jugé assez « rebelle » aux yeux de certains ;
• Les protestations contre l’érection sur la Place Vendôme du « sapin » de MacCarthy (qui n’est autre qu’un « plug anal » géant), ont été repoussées du pied par les pouvoirs publics au motif que « l’œuvre » avait obtenu toutes les autorisations nécessaires ! (L’on devait apprendre dans la journée qu’elle avait été vandalisée au cours de la nuit, ce qui pourrait n’être qu’une manœuvre pour soutenir sa cote.)

Le président de Polémia insiste sur le fait que ces exemples apparemment épars se ramènent à un phénomène global : les mécanismes d’intimidation mis en œuvre, par l’Etat, les collectivités locales, les médias et le monde des grandes entreprises privées, notamment financières, pour briser, dans le domaine culturel, toutes les tentatives de dissidence par rapport au modèle idéologique dominant.

Mais la contre-offensive a commencé, et c’est précisément l’objet de cette Journée d’en apporter la preuve.

Lire la suite

Lancement d'un décodeur des médias par le Front National

Lancement d’un décodeur des médias par le Front National

21/10/2014 – PARIS (NOVOpress) -
Sous la houlette de Joffrey Bollée, directeur de cabinet de Florian Philippot, le Front National lance un décodeur des médias, sous forme de programme vidéo. Cette initiative vise à vérifier et démonter les bobards de presse par “fact-checking”, vérifiant les données et les chiffres, afin de rétablir certaines vérités. Le format vidéo, très viral, et la défiance généralisée à l’égard des médias, promet une belle réussite au “Décodeur Bleu Marine”.

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : "Du grand remplacement à la remigration"

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : “Du grand remplacement à la remigration”

21/10/2014 – NANTES (NOVOpress)
Vendredi 24 octobre le cercle Anne de Bretagne organise, à Nantes, une conférence avec Renaud Camus. Thème de cette conférence : “Du grand remplacement à la remigration”. La conférence débutera à 20 heures. participation aux frais : 5 euros. Renseignements et inscription : cercle.annedebretagne@gmail.com

[Tribune] Corbeil-Essonnes, une zone de non-droit parmi tant d'autres sous l'emprise de la racaille

[Tribune] Corbeil-Essonnes, une zone de non-droit parmi tant d’autres sous l’emprise de la racaille

Franck GuiotFranck Guiot est membre de l’UMP, ancien membre de l’UNI, et a été élu de 1995 à 2014 dans l’Essonne. Il a participé a de nombreuses manifestations contre le “mariage pour tous” en tant qu’élu et citoyen, ainsi qu’au jour de colère en tant que citoyen. Franck Guiot a déjà réalisé plusieurs tribunes pour Novopress. Il nous livre ici son point de vue sur les évènements graves qui se déroulent depuis quelques semaines à Corbeil-Essonnes.


Le 20 octobre 2014, une école a été incendiée à Corbeil-Essonnes, il s’agit du deuxième acte criminel similaire depuis le début du mois dans cette ville (le 6 octobre 2014, la médiathèque et une école du quartier des Tarterêts avaient été incendiées selon le même mode opératoire). Ce 20 octobre, deux personnes ont été vues par des riverains, et le véhicule ayant servi de voiture-bélier pour incendier l’école a été déclaré volé quelques heures plus tôt dans une commune voisine selon des sources policières.

Les incendiaires de la médiathèque et de l’école du quartier des Tarterêts n’ont toujours pas été retrouvés, les deux sinistres sont-ils liés ?

La ville de Corbeil-Essonnes figure au triste palmarès de ces zones où les forces police ne peuvent plus se rendre sous peine d’être attaquées à coup de pavés. Un énième cas de caillassage a eu lieu le 17 octobre 2014 dans le quartier des Tarterêts où 3 policiers ont été blessés. Et ce n’est pas la première fois.

Valeurs Actuelles, dans son édition du 21 août 2014, a titré en Une : « L’enfer en France ». On y dénombre plus de 750 zones de non-droit, où la loi de la République ne s’applique plus. Des zones qui subissent une véritable « Dictature des racailles ».

Lire la suite

Nouvelle campagne du Bloc identitaire contre les islamistes présents en France

Nouvelle campagne du Bloc identitaire contre les islamistes présents en France

21/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis une douzaine d’années, le Bloc identitaire est en pointe contre l’islamisation de la France et d’Europe. Il le prouve avec sa nouvelle campagane d’autocollants : “C’est aussi chez nous qu’il faut lutter contre les islamistes !” Dans un communiqué, le Bloc identitaire explique cette campagne :

Avec 2.000 combattants engagés dans l’État Islamique ou les autres groupes djihadistes en Irak et en Syrie, le nombre le plus important parmi tous les pays européens, la France est directement concernée par une menace qui peut aussi frapper – à tout moment – chez nous. Dans une nouvelle vidéo de l’État Islamique diffusée sur internet depuis quelques jours, un djihadiste francophone déclare : “Nous allons lancer des appels à tous les frères qui vivent en France pour tuer n’importe qui, civils, vous serez jamais à l’abri”

Mohammed Merah et Mehdi Nemmouche nous l’ont prouvé : les futurs ou ex-djihadistes sont autant de bombes à retardement et le risque d’attaque meurtrière n’a jamais été aussi élevé sur notre territoire.

Mais surtout :

Le Bloc Identitaire tient à rappeler que c’est aussi, et surtout, en France, que doit se mener la lutte contre l’islamisme – qu’il s’inspire du salafisme ou des Frères Musulmans, comme dans le cas de l’UOIF, que cela soit dans les quartiers, les prisons, ou les mosquées. Il est grand temps aussi d’en finir avec la bienveillance envers le Qatar qui assure le financement des groupes djihadistes qui nous ont déclaré la guerre.

Car l’émotion suscitée par l’assassinat d’Hervé Gourdel doit désormais laisser la place à l’action, le Bloc Identitaire lance une grande campagne militante intitulée : “C’est aussi chez nous qu’il faut lutter contre les islamistes !”

>>Pour commander les autocollants

L’essentiel de l’interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV/RMC le 20 octobre

20/10/2014 – PARIS (via BFMTV/RMC)
Aujourd’hui lundi 20 octobre, Apolline de Malherbe recevait Jean-Marie Le Pen, député européen et président d’honneur du Front National. La journaliste de BFMTV a interrogé Jean-Marie Le Pen sur le Front national, le virus Ebola, François Hollande, Eric Zemmour et même sa mort…

Publié le