Vu sur Twitter

Les réseaux sociaux dans le viseur du projet de loi antiterroriste

Publié le
À la une

Angers : les “Accroche-cœurs” censurés par l’islam avec l’accord du maire

16/09/2014 – ANGERS (NOVOPress) – L’affaire est symptomatique de l’islamisation du pays, où une religion encore minoritaire pèse de plus en plus sur la société, imposant son diktat moral, ses tabous et ses interdits. Elle est révélatrice également du silence gêné, voire de la soumission de la part des médias locaux comme des autorités politiques et administratives…

À Angers se déroule chaque année en septembre le festival des « Accroche-cœurs » consacré au théâtre et aux arts de la rue. Durant trois jours, la ville vit au rythme des représentations publiques sur les places et dans les rues avec une soixantaine de compagnies offrant plus de 100 spectacles drainant plus de 250 000 spectateurs.

L’édition 2014 du festival a débuté ce vendredi 12 septembre en soirée par une représentation théâtrale dite des « squames » qui visait à dénoncer les intégrismes religieux. Joué sur une des places centrales d’Angers devant un millier de spectateurs, la pièce fut interrompue par un groupe d’islamistes brandissant le Coran, traitant le spectacle « d’impur » et menaçant de s’en prendre physiquement aux acteurs.  Les comédiens ont alors décidé d’arrêter la représentation et la police est intervenue pour éviter que l’incident ne dégénère. Aucune interpellation n’a été effectuée.

L’incident fut pris très au sérieux par le maire UMP d’Angers, Christophe Béchu, qui décida d’annuler séance tenante les deux autres représentations de la compagnie prévues les samedi et dimanche. Cédant non seulement sur le champ aux menaces des islamistes, le communiqué de la mairie s’empressa même d’indiquer que “Christophe Béchu et la municipalité souhaitent présenter leurs excuses aux spectateurs qui ont pu être heurtés par ce spectacle“…

Lire la suite

Vu sur Facebook

Rendez-vous ce jour à 18 heures avec Laurent Obertone sur sa page Facebook

Publié le
sean-connery-565x250

Ces personnalités qui s’engagent pour (ou contre) l’indépendance de l’Ecosse

15/09/2014 – EDIMBOURG (NOVOPress)
Dans quelques jours, l’Ecosse va se choisir un destin. Son futur s’écrira-t-il dans le giron de la reine Elisabeth II, ou bien cette nation va-t-elle choisir de vivre en toute indépendance ?

En tout cas, un certain nombre de personnalités se sont invitées dans le débat. Parmi les principaux partisans du Non, l’on peut mentionner Mick Jagger, David Beckham, David Bowie, Rod Stewart ou encore Paul McCartney. C’est ainsi que l’ancien Beatles fait partie des signataires de la tribune publiée le 7 août dernier, avec 200 personnalités britanniques opposées à l’indépendance de l’Ecosse.

Du côté des partisans du Oui, il est possible de citer Annie Lennox – l’ancienne chanteuse d’Eurythmics -, la créatrice britannique Vivienne Westwood ainsi que Sean Connery. Ce dernier a toujours été un fervent partisan de l’indépendance de l’Ecosse. Rappelons que l’ancien 007 arbore un tatouage avec le slogan “Scotland Forever”.

Face à la barbarie islamiste, l’aveuglement des Occidentaux trahit leur impuissance (Présent 8188)

Face à la barbarie islamique, l’aveuglement des Occidentaux trahit leur impuissance (Présent 8188)

15/09/2014 – PARIS (NOVOPress) – « Ils massacrent des milliers de musulmans, de chrétiens et d’autres représentants de minorités à travers l’Irak et la Syrie. Ils se vantent de leur brutalité et prétendent le faire au nom de l’islam. Cela n’a aucun sens. L’islam est une religion de paix. Ce ne sont pas des musulmans, ce sont des monstres », s’est indigné le Premier ministre britannique David Cameron à l’annonce – nouvelle surenchère dans l’horreur – de l’assassinat par les « fous d’Allah » de l’Etat islamique d’un nouvel otage, David Haines, un humanitaire britannique de 44 ans qui avait été capturé alors qu’il travaillait en Syrie dans un camp de réfugiés, près de la frontière turque.

Face à la barbarie islamiste, l’aveuglement des Occidentaux trahit leur impuissance (Présent 8188)« Notre compatriote a été tué de la manière la plus brutale et la plus horrible que l’on puisse imaginer », a ajouté le Premier ministre de Sa Majesté en dénonçant un « meurtre ignoble et révoltant » avant d’assurer : « Nous traquerons les responsables et les ferons passer en justice. Peu importe le temps que cela prendra. »

Que pouvait-il dire d’autre pour tenter de faire « bonne figure », si l’on peut dire, après la revendication et la diffusion (dans une vidéo insupportable de plus de 2 minutes) sur YouTube de cet assassinat barbare, dont il est bien sûr accusé par les terroristes de porter l’entière responsabilité ? Et alors que les terroristes menacent « d’exécuter » – comme ils disent – un second humanitaire britannique pris en otage, pour faire payer aux Occidentaux leur engagement militaire en Irak et en Syrie ou les dissuader encore d’intervenir.

Le piège s’est donc refermé sur nos « pauvres démocraties » qui, après avoir trop longtemps fermé les yeux sur la montée en puissance de cette internationale du terrorisme voulant instaurer de gré ou de force un califat sur tout le Proche et le Moyen-Orient, ne peuvent bien évidemment rester sans réagir face à ces scènes de terreur qui révoltent à juste titre nos opinions publiques.

Mais dédouaner l’islam et renoncer à désigner clairement l’ennemi islamique, comme l’a fait dimanche Cameron, constitue une première victoire psychologique et politique des terroristes de l’Etat islamique. Car si des gens fanatisés et endoctrinés, capables de commettre pareille sauvagerie, sont bel et bien des « monstres », ils n’en restent pas moins des « musulmans » puisqu’ils se réclament ouvertement de cette religion dont ils veulent appliquer la charia (la loi islamique) dans toute sa rigueur dans tous les territoires qu’ils auront ainsi « libérés ».

Lire la suite

[Lu sur le Web] « Politique de la ville » : preuve de cet échec, la Licra qui s’en mêle ? par Xavier Raufer

[Lu sur le Web] « Politique de la ville » : preuve de cet échec, la Licra qui s’en mêle ? par Xavier Raufer

15/09/2014 – MARSEILLE (via Boulevard Voltaire)
Définir la criminalité propre à la « politique de la ville » est aisé : c’est l’illicite qui n’adviendrait pas si cette « politique » avait atteint les objectifs qu’elle s’est assignés, sur des territoires qu’elle a choisis. Cas d’école : Marseille, où l’on jugeait, au printemps 2014, une élue socialiste au conseil général, chargée de la « politique de la ville » (Le Figaro, 2/06/2014). L’arnaque était la suivante : « Abderrazak Z., un caïd plusieurs fois condamné, et d’autres bandits des cités connus de la justice pour violences volontaires, tentatives de meurtres, séquestration et escroquerie, montaient des associations pour la construction d’un nouvel environnement plus sain ou pour la réhabilitation de l’image des quartiers nord… » ; un si risible bidonnage que le plus naïf des fonctionnaires aurait dû les rejeter sur le champ…

Le racket s’opérait « via des associations fictives montées par des escrocs ayant détourné près de 740.000 euros de subventions… » À tel point que Monique Zerbib, présidente de la cour d’appel, finit par lâcher :

C’est quoi, la politique de la ville ? C’est des charrettes de billets qu’on déverse dans les quartiers et on se sert ?

(…)

Or, un précieux rapport au Premier ministre d’avril 2011 (« La France sait-elle encore intégrer les immigrés ? », Haut Conseil à l’intégration, La Documentation française) révèle la réalité démographique des territoires d’une « politique de la ville née des concentrations d’immigrés jugées excessives et plus particulièrement [nous soulignons] des désordres qui leur sont associés ». Soulignons, ici, que le président du HCI est l’ex-président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra).

Lire la suite

Immigration : les réponses identitaires de plus en plus acceptées par les Français

Immigration : les réponses identitaires de plus en plus acceptées par les Français

15/09/2014 – PARIS (NOVOPress)
L’adhésion aux questions et réponses identitaires semble de plus en plus majoritaire auprès des Français? C’est ce qu’indique en tout cas un sondage réalisé par Odoxa pour i > télé – « CQFD » et le Parisien – Aujourd’hui en France (détails ci-dessous). Pour le Parisien :

Ce que montre (…) cette enquête Odoxa, c’est la progression des idées traditionnellement défendues par le FN. En matière d’immigration, près de sept Français sur dix (68 %) se disent aujourd’hui favorables à la suppression du regroupement familial, et 67 % seraient d’accord pour réserver les aides sociales et les allocations familiales aux seuls Français ; 65 % des sondés souhaitent un rétablissement des contrôles aux frontières intérieures en l’Europe.

Et, en plus d’obtenir la plus large adhésion, ces idées sont celles qui ont connu la plus forte progression en trois ans, selon ce sondage.

A comparer avec la sortie de L’Union européenne et la sortie de l’euro et le retour au franc, qui ne sont pas majoritaires, malgré une progression en trois ans, progression cependant plus faible que celle des questions relatives à l’immigration.

elements-adhesions-vote-fn

Crédit photo Une : DR

Vendredi 12 septembre, Philippe Vardon a présenté "Militants" à la Traboule

Vendredi 12 septembre, Philippe Vardon a présenté “Militants” à la Traboule

15/09/2014 – LYON (NOVOpress)
Vendredi 12 septembre, dans la maison de l’identité lyonnaise « La Traboule », Philippe Vardon (photo) a présenté son nouvel ouvrage intitulé « Militants, 14 histoires qui sentent la colle et le gaz lacrymo’ ». La salle était comble, il y avait des militants bien sûr, des sympathisants évidemment ; mais aussi des curieux souhaitant découvrir l’engagement militant vu de l’intérieur, le militantisme vu par un militant…

Philippe Vardon a commencé par décrire ce que le militantisme est pour lui, indiquant qu’il y a une différence entre militer, et donc s’engager, et faire de la politique, qui n’est souvent que synonyme de verbiage. Précisant également que le militantisme est quelque chose d’exigeant et qui nécessite une implication totale, il a donné une explication des origines du mot « militant », y compris dans sa dimension sacrée.

Nous confiant ensuite que, même si les histoires sont des fictions, il se pourrait qu’elles ressemblent étrangement à des situations militantes réelles que certains ont vécu. Car, en effet, si Philippe Vardon s’est inspiré de son propre militantisme, il a rappelé que chaque militant partage quelque chose – des idées bien sûr – mais aussi et surtout un manière d’être.

Pour conclure, Philippe Vardon a entamé la lecture de la première nouvelle de son ouvrage, affirmant que dans cet engagement « au commencement était l’action ».

Crédit photo : DR

Percée historique de la droite patriote en Suède

Percée historique de la droite patriote en Suède

14/09/2014 – STOCKHOLM (via 20 Minutes)
Assisterait-on à un réveil des peuples chez nos cousins scandinaves ? En effet, la formation patriotique (les Démocrates de Suède) est devenue la troisième formation du pays aujourd’hui à l’issue des élections législatives, “avec quelque 10,5% des voix, contre 5,7% il y a quatre ans”. Un signe dans un pays gangrené par l’immigration et l’islamisation.

“C’est un nouveau triomphe personnel pour leur président, Jimmie Åkesson, 35 ans, qui a fait de cette formation anti-immigration, autrefois marginale dans l’électorat, une force qui compte. Toutefois, les Démocrates de Suède (SD) restent frappés d’ostracisme par les sept autres partis du Riksdag , qui ont exclu de discuter avec eux.”

Pour lire l’article dans son intégralité

Photo Une : le palais du Riksdag. Crédit : Holger.Ellgaard via Wikipédia (cc).

Vu sur Twitter

La Turquie ne prendra pas part aux opérations armées pour combattre les islamistes en Irak

Publié le
[Lu sur le Net] Décrire la réalité est un crime contre le politiquement correct - par Gabriel Robin

[Lu sur le Net] Décrire la réalité est un crime contre le politiquement correct – par Gabriel Robin

14/09/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Par opposition à ce qui est imaginé, ou fictif, existe le concept de réalité qui désigne ce qui est perçu comme concret. Christophe Guilluy, géographe et auteur d’ouvrages scientifiques, a décidé de se confronter au monde concret, dans son dernier ouvrage intitulé « La France périphérique – Comment on a sacrifié les classes populaires ». Sa thèse, assez simple, explicite ce que l’instinct populaire perçoit assez distinctement, et démontre que s’ajoute à la fracture sociale une fracture ethno-culturelle de plus en plus prononcée dans notre pays. Il estime, par ailleurs, que seule la bourgeoisie urbaine des grandes villes profite de la mondialisation et des changements sociétaux qui ont conduit au multiculturalisme. Selon lui, la France des « invisibles », des « oubliés » ou, pour citer François Hollande, des « sans dents » se réfugierait dans un vote protestataire en faveur du Front national, en raison de questions dites « identitaires ».

(…)

Le géographe fait pourtant grincer des dents, notamment à gauche. À l’instar d’autres intellectuels ayant fait évoluer leurs œuvres à l’aune du contexte spécifique de l’époque contemporaine (on peut citer Alain Finkielkraut, Michèle Tribalat, et peut-être bientôt Michel Onfray), Christophe Guilluy doit maintenant affronter les gardiens du temple du politiquement correct. Ainsi, Laurent Joffrin (photo), directeur de la rédaction de Libération, s’est ému des idées avancées par monsieur Guilluy dans son éditorial du vendredi 12 septembre. À son crime de « populisme », le géographe ajoute le péché de venir de la gauche et d’en être aujourd’hui devenu – selon les mots de Laurent Joffrin – le « redoutable procureur ».

Lire la suite

davidhaines_Bxc2PFRIIAED3-7.jpg large

L’Etat islamique affirme avoir décapité l’otage britannique David Haines

15/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
David Haines (en tenue orange sur la photo), Ecossais de 44 ans retenu en Syrie depuis mars 2013, a donc été exécuté par l’État islamique. Père de 2 enfants, David Haines était un travailleur humanitaire qui venait notamment en aide aux réfugiés syriens. Dans une vidéo de 2 minutes 27 secondes intitulée « Un message aux alliés de l’Amérique », les djihadistes reprochent au Royaume-Uni d’avoir rejoint la coalition des Etats-Unis, qui mènent des frappes contre l’Etat islamique en Irak.

L’Elysée condamne “l’odieux assassinat” de David Haines. C’est évident sauf que cela fait déjà plusieurs mois que des vidéos de décapitation circulent sur le Net sans réaction vraiment officielle de l’exécutif français. Récemment, un père franciscain a été égorgé en Syrie par les assassins islamistes. Les têtes n’auraient donc pas toutes la même valeur ?