terroriste

“Mon frère le terroriste” : un film sur l’islamisme radical

21/10/2014 – LONDRES (NOVOpress)
Après avoir tenté de comprendre la conversion de son demi-frère à un islam radical (dans “Mon frère l’islamiste”), Robb Leech livre un second film intitulé “Mon frère le terroriste”, qui s’attache à saisir ce qui peut pousser à tuer au nom d’Allah.

Après avoir voulu commettre des actes terroristes, ce converti à l’islam a été condamné à six ans de prison. Un documentaire d’actualité à l’heure où en France comme dans de nombreux pays, on cherche à comprendre pourquoi des centaines de “jeunes” décident de s’engager dans le djihad en Syrie.

Italie : les Veilleurs Debout agressés par des milices d'extrême gauche

Italie : les Veilleurs Debout agressés par des milices d’extrême gauche

20/10/2014 – ROME (NOVOpress) - Il y a deux semaines tout juste, de nombreuses villes Italiennes ont vu de pacifiques rassemblements de “veilleurs debout” (Sentinelle in Piedi) attaqués par des hordes de militants extrême-gauchistes déchaînés alors qu’ils lisaient tranquillement sur une place publique comme à leur habitude.

La police présente n’a pas tenté de stopper ces violences et a seulement demandé aux Veilleurs de quitter les lieux sous escorte.

Ces brutalités se sont produites dans plusieurs villes, Bologne, Turin, Aoste, Gênes ou encore Pise, et ont fait deux victimes : un prêtre amené à l’hôpital pour un malaise et une femme de 70 ans blessée suite à des coups portés par les contre-manifestants.

Ces opérations d’intimidations ne sont clairement pas le fait du hasard et montrent une véritable volonté de supprimer par la force toute forme de résistance aux lois contre la famille qui touchent toute l’Europe, l’extrême gauche se faisant comme toujours le bras armé du libéralisme.

Et comme toujours c’est au nom de la liberté et de la tolérance que des groupes radicaux veulent interdire aux Veilleurs le droit à une expression non violente. Ces affaires sont pourtant trop nombreuses pour rester étouffées et la chambre des députés a été saisie de ce problème de liberté publique alors que l’opinion commence nettement à se retourner contre l’intransigeance des lobbys homosexuels. C’est sans doute ce sentiment de défaite de la bataille des images et de leur message soi-disant « humaniste » qui pousse les associations homosexuelles à radicaliser leur mouvement.

La bravoure et la persévérance des Sentinelle in Piedi finiront-elles par interpeller les autorités politiques et relancer le débat sur les lois anti familles encouragées par l’Union Européenne ?

André Bercoff : sortie de son nouveau livre « Bernard Tapie, Marine Le Pen, la France, et moi »

La nouvelle bourde de François Hollande : il annonce la libération des lycéennes nigérianes

19/10/2014 – PARIS (NOVOpress) François Hollande a été obligé de corriger ses propos sur la libération des lycéennes nigérianes.

En effet, lors d’une conférence de presse au siège de l’OCDE, à Paris, vendredi 17 octobre, François Hollande a affirmé que les 219 lycéennes enlevées par Boko Haram, il y a six mois, avaient été libérées. “Il y a parfois des bonnes nouvelles, comme celle de la libération des jeunes filles qui avaient été enlevées, et qui ont été enfin libérées”, dit-il. Sauf que les autorités nigérianes n’ont pas parlé de libération mais d’un accord sur cette libération, laissant entendre que les jeunes filles étaient encore aux mains de leurs ravisseurs.

François Hollande essaye ensuite de redresser le tir quelques minutes plus tard, en quittant la scène. Interpellé par des journalistes, il corrige ses propos : “Elles ne sont pas encore libérées, reconnaît-il. Boko Haram a annoncé que les jeunes filles allaient être libérées. Nous avons des informations qui laissent penser que ça pourrait venir dans les heures ou dans les jours qui suivent.”

Pendant qu’il s’exprime, le service de presse de l’Elysée intervient pour empêcher certains journalistes de filmer. Le président poursuit malgré tout : “L’engagement a été pris, et nous espérons que Boko Haram tiendra son engagement”.

[Lu sur le Net] L'école républicaine terre de djihad - par Dimitri Casali

Ce syndicat étudiant du Royaume-Uni qui refuse de condamner l’État islamique

18/10/2014 – GRANDE-BRETAGNE (NOVOpress)
Condamner l’État islamique, pour le syndicat étudiant majoritaire britannique, c’est non. En effet, la National Union of Students (NUS) a refusé d’adopter une motion condamnant le groupe djihadiste arguant que ce serait «islamophobe».

Face à la polémique, l’une des responsables du syndicat – Malia Bouattia – a expliqué que :

La condamnation de l’État islamique semble être devenue une justification pour la guerre et l’islamophobie


noway_54401556678c5australia-anti-immigration-ad

L’Australie ne veut plus d’immigrés clandestins !

18/10/2014 – MELBOURNE (NOVOpress)
Pour combattre l’afflux d’immigrés clandestins en Australie, le gouvernement a lancé – voici plusieurs mois – une campagne choc qui provoque des réactions outrées chez les bien-pensants. Le slogan choisi est clair : “No way” soit “Hors de question”.


mourad

Pour Mourad Benchellali, retirer la nationalité aux djihadistes “renforce leur sentiment de rejet”

18/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Les médias semblent avoir trouvé un bon spécimen pour tenter de démontrer que le basculement dans l’islamisme n’est pas une fatalité et qu’il est donc possible de rêver du vivre ensemble malgré l’ampleur du phénomène djihadiste en France.

Mourad Benchellali, ancien rabatteur pour la mouvance islamiste et ex-prisonnier de Guatanamo, était donc l’invité de Jean-Jacques Bourdin, le 17 octobre dernier.

Mourad Benchellali se veut rassurant : “Je m’identifie aux jeunes qui veulent partir faire le djihad en Syrie mais je tente de faire mon possible, en racontant mon histoire, pour les en dissuader. Quand bien même vous avez été radicalisé, il y a toujours la possibilité de sortir de ça, de se réinsérer, de reconstruire sa vie et de passer à autre chose”.

Mais, d’après lui, la France ne devrait pas autant stigmatiser les musulmans (sic) :

Retirer la nationalité à des jeunes qui ne se sentent pas Français renforce leur sentiment de rejet. En France, la seule méthode utilisée, c’est la répression policière. On manque d’humain. La radicalisation vient d’un sentiment d’injustice que la prison ne fait qu’alimenter.

Que faut-il donc faire ? Les féliciter de partir pour faire le djihad et leur demander de revenir sagement en France après avoir perpétré un certain nombre d’atrocités ?

EI : l’esclavage, une pratique institutionnelle dans l’islam

EI : l’esclavage, une pratique institutionnelle dans l’islam

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
L’Etat islamique publie sur Internet un magazine en anglais, « Dabiq », 50 pages de prêches, d’appels au djihad, de vidéos de décapitations et de texte sur l’esclavage.

Dans son quatrième numéro, qui vient de paraître, les communicants de l’Etat islamique affirment que les femmes et les enfants yazidis — du nom d’une petite ethnie du nord de l’Irak — ont été livrés aux combattants musulmans ayant participé aux récentes opérations de Sinjar. Soit un « butin de guerre » constitué de plusieurs centaines de civils. L’article se félicite manifestement de ce retour à l’esclavage et déclare « Un esclavage qui est probablement le premier depuis l’abandon de cette loi de la charia ».

Rappelons qu’en 625 à Yahrib (la future Médine), les musulmans, sous la direction du Prophète, massacrent tous les hommes de la tribu des Banû Qurayzah puis se répartirent les femmes et les enfants en esclavage sexuel.
L’ouvrage de Robert Davis, professeur d’histoire à l’université de l’Ohio, « Esclaves chrétiens, maîtres musulmans », paru en 2007, replace dans sa perspective historique la traite des Blancs pratiquée en Méditerranée par les musulmans — une traite qui s’étage du XVIe au XIXe siècle et qui a causé plus d’un million de victimes — à partir de trois principales métropoles esclavagistes : Alger, Tunis et Tripoli.

Rappelons également l’ouvrage de l’anthropologue franco‑sénégalais Tidiane N’Diaye : « Le génocide voilé »

Lire la suite

Des bikers hollandais partent en Irak se battre contre les djihadistes

Des bikers hollandais partent en Irak se battre contre les djihadistes

17/10/2014 – ROTTERDAM (NOVOpress) - Troquant leur veste en cuir pour le treillis camouflé, trois courageux membres d’un “gang” de bikers aux Pays-Bas ont rejoint des combattants Kurdes en Irak pour les aider armes à la main dans leur combat contre l’État Islamique.

Un de leur ami resté au pays, Otto Klaas, a annoncé aux médias hollandais que les trois motards, anciens militaires, se sont décidés à partir en Irak pour rejoindre les kurdes après avoir vu les atrocités commises par les islamistes.

Originaires de Rotterdam, Amsterdam et Breda, ils font partie des No Surrender, qui est censé être le plus grand groupe de bikers dans le pays.

Les autorités hollandaises ont confirmé que rejoindre les forces Kurdes n’était pas considéré comme illégal, à l’opposé de tout départ vers les terroristes musulmans de l’EI.

Source : Time magazine

Eric Zemmour : mise au point sur la Turquie

Eric Zemmour : mise au point sur la Turquie

17/10/2014 – PARIS (via le Figaro.fr)
Dans une vidéo pour le Figaro, Eric Zemmour balaye les illusions et fantasmes sur la Turquie actuelle, qui mène un jeu plus que trouble avec l’Etat islamique, notamment.

Musulmans « européens » en route vers le djihad : en Autriche aussi

Musulmans « européens » en route vers le djihad : en Autriche aussi

16/10/2014 – VIENNE (NOVOpress) - Au même titre que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne ou la Belgique, l’Autriche est devenue l’une des principaux sites de recrutement de l’État islamique.

Particulièrement significatif : dans les derniers mois, au moins 14 jeunes filles mineures ont quitté l’Autriche pour participer à la « guerre sainte » en Syrie et devenir des « épouses des guerriers ». Avant leur départ, quelques-unes de ces jeunes filles ont été mariées dans une mosquée à Vienne (bien que officiellement la Communauté islamique en Autriche ait condamné la guerre en Syrie).

Selon le quotidien britannique The Guardian, il y aurait 63 jeunes filles (élèves) de France qui ont fait leur chemin vers le djihad, 60 du Royaume-Uni et environ 40 d’Allemagne.

Sans doute, ces chiffres ne sont qu’un euphémisme : le quotidien autrichien Kronen-Zeitung parle de la “partie émergée de l’iceberg”

La soumission totale à l’islam du dernier otage Américain et de sa famille sera-t-elle suffisante pour le sauver ?

La soumission totale à l’islam du dernier otage Américain et de sa famille sera-t-elle suffisante pour le sauver ?

16/10/2014 – MINEAPOLIS (NOVOpress) - L’employé humanitaire Peter Kassig, un américain de 26 ans kidnappé en octobre 2013 par les terroristes musulmans de l’État Islamique en Syrie s’est converti à l’islam durant sa détention et se fait désormais appeler Abdul-Rahman.

Il est réapparu sur une vidéo des terroristes lors de la décapitation d’un autre employé humanitaire, Alan Henning, fin septembre et pourrait être la prochaine victime des terroristes si les États-Unis ne stoppent pas leurs attaques aériennes.

De leur coté, ses parents tentent aussi d’apitoyer les ravisseurs en montrant leur estime de la religion musulmane dans plusieurs messages sur les réseaux sociaux, où la mère de l’otage, Paula Kassig, apparait toujours voilée et ne désigne plus son fils que sous son nom musulman Abdul Rahman.

Lire la suite

edward_snowden_mgn_online

Selon Edward Snowden, Facebook et Google sont des “services dangereux”

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
CitizenFour, c’est sous ce nom qu’un « employé gouvernemental expérimenté » a communiqué pendant plusieurs mois avec la documentariste Laura Poitras. CitizenFour, c’est Edward Snowden. Et c’est également le titre d’un film – dont voici le trailer – qui revient sur les révélations de l’ancien consultant de la NSA.

Par ailleurs, dans une récente conférence, Edward Snowden conseille vivement d’abandonner les outils qui sont « nuisibles à la vie privée ».

Il faut abandonner tous les logiciels qui sont « hostiles à la vie privée, comme par exemple Dropbox. Abandonnez Dropbox », encourage-t-il. « Même chose pour les entreprises comme Facebook ou Google. Elles font des efforts pour améliorer la sécurité de leurs programmes et deviennent meilleures qu’elles ne l’ont été mais elles ne sont toujours pas sûres. », lâche-t-il. « Ce sont des services dangereux ».

 

dabiq

Le magazine “Dabiq”, un outil de communication au service de l’État islamique

15/10/2014 – IRAK (NOVOpress)
L’État islamique dispose d’un magazine écrit en anglais et disponible sur le Net : “Dabiq”. Cet outil de communication permet de relayer largement la propagande des barbares islamistes : prêches, appels au djihad et photos d’exécutions.

Dans le dernier numéro de “Dabiq” (disponible ici), l’État islamique lance un appel aux “loups solitaires” afin de leur demander d’agir dans les pays qui prennent part à la coalition anti-EI.

L’on apprend également que des femmes et enfants yazidis auraient été réduits en esclavage :

Après leur capture, les femmes et enfants yazidis ont été répartis parmi les combattants de l’EI ayant participé aux opérations de Sinjar


Pourquoi les djihadistes lèvent-ils l’index vers le ciel ?


VIDEO – Pourquoi les djihadistes lèvent-ils l… par Europe1fr

isis

Ce djihadiste “français” qui appelle les musulmans à tuer des civils en France

14/10/2014 – BAGDAD(NOVOpress)
Dans cette vidéo de propagande de l’État Islamique, un djihadiste “français” appelle ses frères musulmans à tuer des civils en France pour dénoncer les frappes aériennes en Irak.

Pour cette “chance pour la France” – qui pourrait un jour revenir chez nous -, la menace se veut très claire : “Vous ne serez jamais à l’abri !”

Portrait du djihadiste Bachir Kherza, l’assassin d’Hervé Gourdel

14/10/2014 – ALGER (via BFMTV)
On sait désormais que la lâche assassin de notre compatriote serait le djihadiste algérien Bachir Kherza. Selon les autorités algériennes, Bachir Kherza aurait une cinquantaine d’années. Présenté comme le “mufti” des jihadistes algériens de Jund Al-Khilafa, il fait partie du groupe Les soldats du califat créé en juin dernier, une branche qui s’est émancipée d’Al Qaeda et qui vient de prêter allégeance à l’Etat islamique. Bachir Kherza aurait de nombreux assassinats et attentats terroristes à son actif. Les autorités algériennes auraient également identifié la majorité des terroristes apparaissant sur la vidéo de l’exécution. De son côté, l’armée est toujours à la recherche du corps d’Hervé Gourdel.


Une pétition demandant à qu’à l’émotion suite à l’assassinat d’Hervé Gourdel succède l’action vient d’être lancée :

Nos dirigeants ne peuvent plus se contenter de « condamner fermement », ils doivent désormais agir avec fermeté. Signataires de cette pétition, nous demandons à nos politiques de s’engager à défendre :

- L’application de la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes binationaux et l’interdiction totale de retour sur le territoire.
- La fin de toutes compromissions et de toutes relations avec les associations islamistes – que celles-ci se réclament du salafisme ou de la doctrine des Frères musulmans promue par l’Union des Organisations Islamiques de France.
- Le refus de l’influence du Qatar, grand pourvoyeur de fonds des djihadistes, dans notre pays.

Publié le
Des hommes et des dieux… et la vérité ? (Présent 8208)

Des hommes et des dieux… et la vérité ? (Présent 8208)

13/10/2014- PARIS (NOVOpress) – Après trois ans d’attente, le juge antiterroriste français Marc Trévidic, chargé de l’enquête sur le massacre des sept moines cisterciens assassinés en 1996, a enfin reçu l’autorisation de se rendre en Algérie avec sa consœur Natalie Poux. Ils pourront assister à l’exhumation et à l’autopsie des têtes. Mais les autorités algériennes n’ont pas l’air de vouloir le laisser travailler comme il l’entend. Retour sur les enjeux de cette visite.

Des hommes et des dieux… et la vérité ? (Présent 8208)Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines cisterciens, établis dans le monastère de Tibéhirine en Algérie, disparaissent. Le Groupe islamique armé (GIA) revendique le rapt et, le 21 mai 1996, annonce leur assassinat. Les têtes sont retrouvées, mais les corps ne le seront jamais. Voilà pour la version officielle des faits (donnée par Alger). Mais elle n’est pas sans faille : l’annonce du GIA parle d’égorgement alors que nous avons affaire à des têtes décapitées. Autre problème : les moines étaient-ils décédés avant la décapitation et, si oui, quelle est la cause de leur mort ?

Le 25 juin 2009, la déposition d’un ancien attaché militaire de l’ambassade de France à Alger, François Buchwalter, relance l’hypothèse d’une bavure de l’armée algérienne, puis celle d’une implication des services algériens. Afin d’éclaircir ces zones d’ombre, le juge Trévidic a fait la demande, depuis 2011, de se rendre en Algérie pour pouvoir auditionner une vingtaine de témoins (dont de hauts responsables et des terroristes repentis) et réaliser des tests ADN sur les têtes après leur exhumation.

Mais à quoi joue l’Algérie ?

Lire la suite

Des ONG font pression sur les pays pauvres pour imposer l’idéologie LGBT

Des ONG font pression sur les pays pauvres pour imposer l’idéologie LGBT

13/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Danemark, les Pays‑Bas ainsi que deux fondations américaines mobilisent 19 millions de dollars pour venir en aide à l’Afrique et à l’Asie du Sud. Ces sommes ne sont pas destinées à lutter contre l’épidémie Ebola, mais à promouvoir les revendications LGBT.

Après l’échec de la tentative d’utiliser l’ONU pour promouvoir l’avortement et les prétendus « droits » sexuels, l’offensive LGBT passe désormais par des O.N.G. dans le but de contourner ces gouvernements récalcitrants.

Il s’agit de « rompre le silence » sur ce que ces organisations appellent « les droits et la santé sexuelle et reproductive ». L’objectif est de promouvoir des comportements sexuels contre nature, en les inculquant aux enfants.

Mais est‑ce que ces activités de propagande ne portent pas atteinte à la souveraineté de ces Etats ?

Manifestement, car ces activités vont parfois directement à l’encontre de la législation de ces pays. Au Nigéria les organisations homosexuelles sont actuellement interdites de propagande.

Mais le Nigéria a voté une loi autorisant ces financements étrangers, sous l’influence des Etats‑Unis, après la mise en place du Global Equality Fund et la déclaration du président Obama que toutes les agences américaines d’assistance doivent désormais promouvoir les droits des personnes homosexuelles et transgenres.

Lire la suite

Eric Zemmour : “La Turquie est décidément bien loin de l’Europe”

13/10/2014 – PARIS (via RTL)
Dans sa chronique pour RTL, Eric Zemmour n’est pas tendre avec la Turquie. En particulier, il pointe le jeu trouble d’Ankara avec l’organisation terroriste Etat islamique. Un jeu trouble qui montre que les intérêts de la Turquie et ceux de l’Europe sont profondément divergents.

Publié le