HatuneDogan

Pour Sœur Hatune Dogan, « L’Etat islamique c’est l’islam, et l’islam, c’est l’Etat islamique »

22/05/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
« l’islam ce n’est pas la paix. Quiconque dit que l’Etat islamique en Irak et au Levant n’a rien à voir avec l’islam, ou des choses de ce genre, est un menteur. L’Etat islamique c’est l’islam, et l’islam, c’est l’Etat islamique ».

Ce sont les mots de sœur Hatune Dogan, religieuse syro orthodoxe au monastère de Warburg en Allemagne.

L’observatoire de la christianophobie présente cette jeune religieuse qui a dû fuir son pays natal, encore enfant avec sa famille, à cause des persécutions de l’Etat islamique. Elle parle notamment des femmes chrétiennes et yazidies asservies et vendues comme du bétail par l’organisation islamiste.

david_cameron

Le délit d’opinion, bientôt en Angleterre ?

22/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Pour David Cameron, ceux qui profèrent des « discours de haine », de « fanatisme » ou de critiques de l’homosexualité et du féminisme ne seront plus « à l’abri des réprimandes de l’État »
»

Le premier ministre britannique, lors de la préparation d’une nouvelle loi antiterrorisme qui devrait sortir d’ici la fin du mois, a indiqué que l’idée d’un État qui n’intervient pas dans la vie des gens sous prétexte que ces derniers respectent les lois, constituait une « approche vouée à l’échec. »

Trop longtemps, notre société s’est montrée tolérante et passive, en disant au citoyen : tant que vous respectez la loi, nous vous laissons tranquille. Cela a souvent impliqué de notre part une attitude neutre entre des valeurs différentes. Et cela a contribué à promouvoir une narration faite d’extrémisme et de haine. Ce gouvernement tournera définitivement la page de cette approche perdante et vouée à l’échec.

L’affaire fait du bruit outre-Manche, la Grande-Bretagne ne connaissant pas de lois similaires à nos lois mémorielles ou de délit d’opinion. Le journal londonien The Independent a qualifié ces propos de « chose la plus épouvantable jamais prononcée par David Cameron. »

« Ceux qui s’opposent à l’homosexualité, au multiculturalisme ou au féminisme pourraient-ils se voir accusés de menacer les valeurs de tolérance et d’égalité ? » se demande de son côté Mark Easton de la BBC.

Poser la question, c’est y répondre.

Scotland Yard a également averti les citoyens britanniques que le simple fait de visionner une vidéo de décapitation de l’EI pourrait mener à leur arrestation sur la base de ces lois antiterroristes. Ces dernières donneront en outre à l’autorité de régulation des télécommunications, l’Ofcom, le « pouvoir d’agir contre les chaînes qui transmettent des contenus extrémistes. »
Ce que l’on entend exactement par « discours de haine » ou « contenus extrémistes » reste bien entendu tout à fait subjectif, mais à en juger par les propos de David Cameron devant l’ONU, il faut y inclure ceux exprimant des opinions politiques « non-mainstream. »

mariage_gay2

Le mariage homosexuel pourrait être légalisé en Irlande

22/05/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
Dernière ligne droite avant le référendum sur la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Tout dépend des résultats du référendum. Les Irlandais sont appelés aux urnes ce vendredi 22 mai. Ils devront se prononcer pour ou contre le mariage homosexuel. Cela concerne trois millions d’électeurs. Pour rappel, l’homosexualité a été autorisée, en 1993 et l’équivalent du PACS a été légalisé en 2009.

Quel chemin a parcouru la loi ?
Le référendum est prévu depuis 2013 et il est un passage obligé. En Irlande, le mariage homo est interdit par la constitution. Chaque modification est soumise au parlement puis au peuple, par referendum.
Mais avant le Parlement, c’est une initiative minoritaire. Il s’agit d’un forum citoyen qui a été créé pour émettre des recommandations sur d’éventuels amendements à la constitution irlandaise. Ce dernier a voté en interne et à une écrasante majorité une recommandation. Cette recommandation visait à modifier la Constitution afin de permettre le mariage civil pour les couples homosexuels.
Cela a été bien entendu par le gouvernement de coalition au pouvoir. Le gouvernement de coalition est composé du parti de centre droit Fine Gael et du Labour (gauche).

Le projet de loi a t il des chances de passer ?
Le camp du oui mobilisé est un regroupement d’associations gays focalisées sur le sujet du mariage gay. Elles ont pris le nom de Yes Campaign. Elles sont alliées aux partis progressistes au pouvoir.
Le camp du non est peu politique. Normal, dirait on dans ce pays pratiquant à 85 %. Car c’est essentiellement l’Eglise qui s’y oppose. Les évêques irlandais appellent depuis plusieurs semaines à bien réfléchir. Pour Mgr Martin, un électeur votant non au référendum n’est pas homophobe. Il ne nie pas non plus « que les homosexuels peuvent être de bons parents, tout comme les hétérosexuels peuvent être de mauvais parents ».

Les sondages sont presque tous unanimes et le camp du oui est en progression régulière depuis 2013. Même si les derniers sondages étaient plus proches des 60 % de personnes favorables, en décembre 2014, 71 % des Irlandais disaient qu’ils voteraient pour.

Crédit photo : Krista Guenin via Flickr (CC)


mariage_gay

Mariage gay : l’étude américaine était une imposture

21/05/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Une étude américaine prouvait qu’il suffisait qu’un homosexuel parle 22 minutes à un opposant au mariage gay pour le faire changer d’avis. Pas de chance, c’était un bobard de A à Z !

« Qu’est-ce qui différencie un militant de La Manif pour tous et son voisin favorable au mariage gay ? Vingt-deux minutes de discussion avec un homosexuel. Cette affirmation n’a rien d’une boutade. C’est la conclusion d’une étude publiée dans l’éminente revue américaine Science, jeudi 11 décembre, au terme d’une enquête méticuleuse conduite en Californie à l’été 2013 ». Voilà ce qu’annonçait triomphalement Le Monde, sous la signature de Nathaniel Herzberg, le 12 décembre dernier.

L’étude, cosignée par un doctorant en sciences politiques à la très gauchiste université de Californie à Los Angeles (UCLA), Michael LaCour, et un professeur à Columbia, Donald Green, affirmait reposer sur un échantillon de 9 500 personnes, résidant dans le comté le plus conservateur de la Californie. Parmi ceux (un tiers de l’échantillon) qui recevaient la visite « d’un militant de la cause homosexuelle, soucieux de défendre le mariage gay », le taux de soutien à celui-ci augmentait de manière spectaculaire. Mieux, le changement d’opinion se révélait durable plusieurs semaines et même plusieurs mois après, à condition que le militant se fût déclaré lui-même homosexuel – si c’était un hétérosexuel militant pour le mariage gay, ça ne marchait pas !

Toujours plus fort, « les politologues ont aussi mesuré un effet de contagion : lorsque l’opposant au mariage gay a eu une conversation avec un militant homosexuel, il en a parlé avec les autres résidents du foyer, qui ont aussi changé d’avis. (Cette contagion n’est pas advenue lorsque le bénévole était hétérosexuel) ».

On imagine l’enthousiasme dans les médias libéraux, d’abord aux États-Unis, puis en France : c’est bien le cas de parler de contagion. Quelles perspectives radieuses ne s’ouvraient-elles pas à la cause progressiste ! « LaCour, promettait le journaleux du Monde, entend d’ailleurs adapter le dispositif à d’autres sujets controversés, comme le droit à l’avortement ou la situation des immigrés illégaux ». « L’idée, expliquait-on chez Slate, est notamment d’envoyer des bénévoles qui parlent de leur avortement ou de l’avortement de leurs proches. Comme pour le mariage gay, c’est la connexion personnelle et émotionnelle qui peut faire toute la différence ».

Las, comme l’explique le très sérieux site Retraction Watch spécialisé dans la fraude scientifique, des chercheurs qui ont tenté de reproduire l’étude de LaCour et Green ont constaté des anomalies troublantes. Ils se sont alors mis à enquêter. Au fur et à mesure, tout l’édifice s’est effondré. La société de sondages censée avoir fourni les données a déclaré qu’elle n’en avait jamais entendu parler et qu’elle n’aurait même pas eu les moyens de mener un travail de ce genre. Il a finalement été établi que l’enquête n’avait jamais eu lieu et que l’on avait affaire à une mystification pure et simple.

Le Professeur Green a lui-même demandé à Science de retirer son article, expliquant qu’il avait été trompé par son jeune et ambitieux co-auteur – lequel, sur la base de son « travail », était juste sur le point d’être recruté comme professeur assistant à l’université de Princeton. Les journaux américains qui avaient fait bruyamment écho à la pseudo-enquête, tels le New York Times ou le Huffington Post, ont commencé à publier des correctifs. Nous verrons bien le temps qu’il faudra, cette fois, pour que leurs confrères français les imitent.

La grande rééducation des réactionnaires risque en tout cas de se révéler plus difficile que prévu. Heureusement qu’il reste le bon vieil hôpital psychiatrique

Flavien Blanchon

Crédit photo : heather buckley via Flickr (CC) = Brighton Pride 2014

8359 Chard

Chefs djihadistes abattus au Mali, Honneur à nos forces spéciales ! (Présent 8359)

21/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Exit Abdelkrim « le Touareg ». Terminé Ibrahim Ag Inawalen… Avec la précision, le professionnalisme et l’efficacité redoutable que nous leur connaissons et qui font d’elles les meilleures au monde, les forces spéciales françaises ont abattu dans la nuit de dimanche à lundi, dans le nord du Mali, deux des principaux chefs d’Al Qaïda au Maghreb islamique et d’Ansar Eddine, ainsi que deux autres djihadistes qui se déplaçaient en 4×4. Une opération remarquable à tout point de vue, qui rappellera à ces gens qu’ils ne sont à l’abri nulle part et que nous pouvons, nous aussi, frapper n’importe où et à n’importe quel moment.

Deux beaux salopards
Voilà des semaines que nos militaires au Sahel avaient fait de Amada Ag Hamaalias dit « Abdelkrim le Touareg » l’une de leurs cibles prioritaires. Malien membre de la communauté touarègue, chef de l’une des quatre katibas d’AQMI, qu’il avait rejoint en 2009, cet ancien imam salafiste, réputé pour sa cruauté et sa brutalité, était lié à quasiment tous les enlèvements et assassinats de ressortissants français dans la zone. Il était apparu pour la première fois en 2010, lors du rapt, dans le nord du Niger, du Français Michel Germaneau, un ingénieur à la retraite qu’il aurait lui-même tué d’une balle dans la tête. Il avait revendiqué le double assassinat des journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, tués près de Kidal en 2013, et était également impliqué dans le rapt et l’assassinat de Philippe Verdon ainsi que dans l’enlèvement de Serge Lazarevic. Il ne cessait depuis de gagner en influence, jusqu’à ce que nos soldats mettent fin à ses activités dans la nuit de dimanche à lundi.

Lors de cette opération, nos forces spéciales devaient également liquider cet autre chef terroriste de premier plan qu’était Ibrahim Ag Inawalen, alias « Bana », un responsable important d’Ansar Eddine, ainsi que deux djihadistes qui les accompagnaient.

Un coup dur pour les islamoterroristes

Félicitant « les forces françaises pour leur action et leur détermination dans la lutte menée contre les groupes armés terroristes au Sahel », le ministre de la Défense devait souligner mercredi que « cette opération, après celle ayant mis hors de combat Ahmed El Tilemsi, haut responsable du MUJAO (mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest) porte un nouveau coup dur aux groupes armés terroristes sahéliens. »

Et ce n’est pas fini : nos forces spéciales se concentreraient en ce moment sur un autre islamoterroriste spécialisé dans les enlèvements d’Occidentaux dans le Sahara : Mokhtar Belmokhtar dit « le Borgne ». Un Algérien de 43 ans, ancien djihadiste d’Al Qaïda au Maghreb islamique, qui est à la tête d’Al-Mourabitoune, une formation extrémiste très active dans l’Est malien.

Franck Delétraz

Éric Zemmour : "La Manif pour tous, un drame pour l'UMP"

Pour Éric Zemmour, “l’Arabie Saoudite n’est rien d’autre qu’un Daesh qui a réussi”

21/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
“On le croyait perdu, noyé sous le déluge de bombes américaines, asphyxié, liquidé. Le califat islamique est de retour”, note Éric Zemmour.
Le journaliste rappelle que pour contrer l’État islamique, le gouvernement irakien a été contraint, pour reprendre la ville de Ramadi, d’envoyer des milices chiites “réputées pour leur sauvagerie”, ce qui provoque “l’émoi des capitales occidentales qui craignent pour les œuvres antiques de Palmyre”.

Éric Zemmour rappelle que les trois grandes puissances sunnites de la région (Turquie, Arabie Saoudite et Yémen) ont conclu une récente alliance contre l’Iran. “Un axe qui est sans doute un des secrets du regain de Daesh”, estime-t-il.

Pour le polémiste :

Les États sunnites préféreront toujours un califat islamique, sunnite comme eux, à l’ennemi héréditaire des chiites hérétiques.

“Un nouveau Moyen-Orient est en train de naître dans le sang et la fureur”, décrypte Éric Zemmour. “À quand Daesh dans Bagdad, dans Damas ? Alors, on ne donnera pas cher de la peau de la Jordanie et du Liban”, ajoute-t-il. La communauté internationale devra alors “se rendre à l’évidence et reconnaître diplomatiquement Daesh”.

Il conclut : “”Après tout, “l’Arabie Saoudite n’est rien d’autre qu’un Daesh qui a réussi”.


aide_aux_rohingya

Malaisie et Indonésie pour le retour des migrants

20/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
S’ils ont décidé d’accueillir 7000 immigrés – pas un de plus — La Malaisie et l’Indonésie préviennent qu’il s’agit d’une solution provisoire et que les migrants devront être rapatriés d’ici un an.

La Malaisie et l’Indonésie, dans un communiqué commun, ont décidé de répondre à l’urgence sanitaire que constituent les bateaux chargés d’immigrés qui dérivent entre leurs pays et la Thaïlande.
Pour autant, ils précisent que leurs efforts visent à organiser « une relocalisation et un rapatriement » de ces migrants dans un délai d’un an avec une aide internationale et qu’ils n’ont pas l’intention l’intention d’en accueillir davantage.

Il appartiendra à la communauté internationale d’apporter à la Malaisie, l’Indonésie et la Thaïlande, le soutien, notamment financier, nécessaire à cet asile provisoire et à l’aide humanitaire aux migrants actuellement menacés

Détaille le communiqué. Le ministre malaisien de l’Intérieur, Ahmad Zahid Hamidi a précisé que

Même si une communauté de migrants tente d’entrer illégalement dans le pays, en enfreignant les lois sur l’immigration, leur situation ne peut pas être ignorée

tout en appelant les ONG internationales à prendre en charge les migrants Rohingya.

Cette minorité ethnique, de confession musulmane, vit principalement dans le Sud ouest de la Birmanie et connaît une grave crise sanitaire depuis que le gouvernement birman a chassé l’ONG Médecins sans frontières (MSF) de l’État de Rakhine, en proie aux violence interethniques depuis 2012, ce qui a causé le départ de nombre d’entre eux. Comme la plupart des minorités ethniques en Birmanie (Shan, Karen, Karenni, Mon, Meos, Kachin, Chin, Rakhine…) ils subissent une politique extrêmement répressive de la part du pouvoir birman.

Crédit photo : Mathias Eick, EU/ECHO, via Flickr (CC) ade humanitaire aux Rohingya, Etat de Rakhine, 2013

o-NIQAB-HASSAN-900

Derrière le Niqab : le monde vu par les femmes musulmanes

20/05/2015 – CULTURE (NOVOpress)
Un reportage photo qui en dit plus long que la plupart des grands discours sur la condition féminine dans les pays soumis la charia : la vie vue au travers du niqab.

Hassan Ammar est photographe pour l’agence Associated Press. Libanais résidant à Beyrouth, il a voyagé dans tout le Moyen-Orient, où il a croisé de nombreuses femmes portant le voile intégral, parfois par choix, parfois sous la contrainte. Ne pas se soumettre au port du voile peut vous coûter la vie dans les zones de Syrie ou d’Irak contrôlées par l’État islamique.
Le photographe a donc décidé de prendre des clichés au travers d’un niqab intégral, montrant ainsi le monde au travers du regard des femmes soumises au port de ce voile islamique.

Crédit photo : Hassan Ammar pour Associated Press
Femmes se promenant sur la Corniche à Beyrouth, l’équivalent de la « promenade des Anglais » à Nice.
Promeneurs dans le parc Al-Azhar du Caire
Un guide égyptien attendant les touristes au pied des pyramides de Gizeh, avec et sans le niqab

Mideast Behind the Niqab Photo Essay

Promeneurs dans le parc Al-Azhar du Caire

Mideast Behind the Niqab Photo Essay

Un guide égyptien attendant les touristes au pied des pyramides de Gizeh

The Spanish coastguard intercepts a traditional fishing boat carrying African migrants off the island of Tenerife

Des djihadistes pourraient se cacher parmi les clandestins, selon l’Otan

20/05/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Des « terroristes » et djihadistes pourraient se mêler aux clandestins qui traversent la Méditerranée, selon le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

L’avertissement est clair : Jens Stoltenberg prend au sérieux la menace proférée par l’État Islamique en Libye d’envoyer des flots de clandestins sur les cotes européennes, parmi lesquels seraient infiltrés des djihadistes. Il faut dire que la première partie de la menace de l’EI, en cours d’exécution sous nos yeux, donne du poids à la seconde.
Le secrétaire général de l’OTAN a ainsi averti les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des 28 à Bruxelles lors d’une réunion consacrée à la mise sur pied d’une opération navale européenne pour contrer l’action des passeurs de migrants en Méditerranée.

L’un des problèmes est qu’il peut y avoir des combattants étrangers, qu’il peut y avoir des terroristes qui se cachent, se mêlent aux migrants

Une mise en garde qui va à l’encontre du discours larmoyant de l’UE sur le drame des « migrants » (drame par ailleurs bien réel), forcément tous de pauvres réfugiés qu’il convient de répartir dans les pays de l’Union, en fonction de quotas. C’est donc sans surprise que le chef du groupe des socialistes et démocrates (S & D) au Parlement européen, Gianni Pittella, a écarté l’avertissement d’un revers de la main, arguant qu’

Après avoir parlé avec le directeur de Frontex, il est nécessaire de souligner qu’il n’a pas et qu’il n’y a pas eu jusqu’ici de preuve de la présence de terroristes parmi les migrants.

Argument spécieux s’il en est, la nature même du terroriste étant de ne pas déclarer ou rendre évidentes ses intentions. Au vu des moyens de Frontex et des polices italiennes, grecques, espagnoles ou maltaises face au flot de clandestins, on imagine mal que les autorités puissent mener une enquête approfondie sur chaque personne débarquée en Europe. Cela doit se limiter à peu près à la question rituelle des douaniers américains à l’entrée de leur pays « Do you have anything illegal to declare ? » (Avez-vous quelque chose d’illégal à déclarer ?)

menaces Etat islamique à Rome

Des partisans de l’EI brandissent des panneaux menaçants dans des lieux publics à Rome

Par ailleurs, l’l’État Islamique lui-même fait tout pour accréditer la thèse des combattants infiltrés. Guerre psychologique rustique ou réelle menace, des partisans de l’EI ont récemment posté des photos sur les réseaux sociaux montrant qu’ils étaient déjà en Europe, notamment en Italie.

l’État Islamique est à Rome, en train d’identifier ses cibles, en attendant l’heure zéro

Il serait préférable de laisser vos enfants à la maison

Clament en Arabe les pancartes brandies devant le Colisée de Rome ou dans des lieux publics tels que des gares et des expositions. Là encore, le modus operandi de l’EI, qui annonce toujours la couleur, donne du poids à la menace. Rappelons que les djihadistes avaient déclaré dans une vidéo montrant les exécutions de 21 Coptes égyptiens « Vous nous avez vus sur les collines Syriennes, mais maintenant nous sommes au sud de Rome. En Libye », avertissant ainsi qu’ils arrivaient.
Quand M. Pittella ajoute, à propos du risque de djihadistes dissimulés parmi les clandestins qu’

Il est improbable que des terroristes soient prêts à risquer la mort par noyade ou d’être identifiés

se rend-il compte qu’il parle de personnes pour qui la mort par « martyr » est une bénédiction qui leur garantit l’accès au paradis ?
Une réaction en tout cas symptomatique de l’aveuglement mêlé de mauvaise foi de la plupart de nos dirigeants face au péril islamiste.

Crédit photo : UNHCR Photo Unit, A. Rodriguez, via Flickr (CC) = Les garde-côtes espagnols interceptent un bateau de pêche transportant des clandestins africains au large de l’île de Tenerife


 

Djihad : en 18 mois, +100% de combattants Français en Syrie, +200 % d’« impliquées »

19/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Bernard Cazneneuve donne un état précis des Français impliqués de près ou de loin dans les filières du djihad en Syrie et en Irak.


Djihadisme : le nombre de Français "impliqués… par LCP

Bernard Cazeneuve a établi devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les filières djihadistes un bilan des Français dans les filières djihadistes en Irak et Syrie.
Le ministre de l’Intérieur a annoncé une hausse de 203 % du nombre de personnes « impliquées » (combattants, en partance ou suspectés de vouloir partir) et une augmentation de 104 % des combattants, sur une période 18 mois.

Sur les 457 Français présents en Irak et en Syrie, le ministère a comptabilisé 137 femmes, 80 mineurs, dont 45 jeunes filles. Plus globalement, il estime à 1 600, le nombre de Français impliqués « d’une façon ou d’un autre dans les filières irako-syriennes » soit une hausse de 203 % par rapport à janvier 2014.

Crédit photo : capture d’écran de la retransmission par la Chaine Parlementaire de l’audition de Bernard Cazeneuve devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur les filières djihadistes le 19/05/2015


Publié le
David Whillans Ghana Flag

Pour les Églises chrétiennes du Ghana, l’émigration n’est pas la solution

19/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Ghana : Les Églises chrétiennes appellent les jeunes Africains à rester dans leurs pays et à travailler dur

Face à l’afflux des immigrés clandestins en Méditerranée, les responsables des Églises chrétiennes en Europe ne voient d’autre solution que d’accueillir de plus en plus d’Africains déracinés. L’archevêque de Cantorbéry, pour ne citer que lui, a ainsi sommé le gouvernement britannique d’ouvrir les frontières du pays aux immigrés. Mais, comme le souligne le site d’informations religieuses américain Anglican Ink, « les responsables chrétiens du Ghana ont soutenu que cette approche [immigrationniste] était erronée ».

Ils l’ont fait dans un communiqué commun, relayé notamment dans l’édition anglaise de Radio Vatican. Dans ce texte, publié à l’issue de leur rencontre annuelle à Osu-Accra, le 10 mai dernier, les représentants de la Conférence épiscopale catholique du Ghana et ceux du Christian Council du pays, qui regroupe les Églises protestantes, ont dit leur tristesse « d’apprendre la mort de nombreux migrants africains qui périssent dans les déserts d’Afrique du Nord et en Mer Méditerranée ». Mais, au lieu d’en rendre responsables les gouvernements européens, évêques et pasteurs ont « appelé les États et les gouvernements africains à adopter des mesures “proactives” pour réduire cette menace. Nous invitons avec force les gouvernements africains à faire tout leur possible pour créer les environnements politiques et socio-économiques propices et les possibilités d’emploi qui sont nécessaires pour notre jeunesse au chômage de plus en plus nombreuse. »
La Conférence épiscopale et le Christian Council se sont ensuite adressés aux jeunes Africains eux-mêmes.

« Nous encourageons aussi les jeunes Africains à rester dans leurs pays et à travailler dur pour gagner leur subsistance quotidienne. Ils ne doivent pas s’imaginer que l’Europe et d’autres endroits hors d’Afrique garantissent automatiquement une vie de confort et de plaisir ».

Les responsables des communautés chrétiennent concluent : « Que Dieu bénisse notre patrie le Ghana, et rende notre nation grande et forte ! »

Crédit photo : David Whillans via Flickr (CC) = Drapeau du Ghana

L’Ukrainien Iatseniouk reconnaît que son gouvernement perpétue un génocide dans le Donbass

Source : News 360X (pour la traduction)
Sur les marches de Matignon , après sa rencontre avec Manuel Valls, Iatseniouk reconnaît que son gouvernement commet un génocide. Après la visite de Hollande chez le dictateur Castro, voici le génocidaire Iatseniouk en visite chez le Premier Ministre. Vous savez, ce Monsieur si prompt à faire la morale…

Dans la cour de Matignon, après sa rencontre avec Valls le 13 mai :
1) Frédéric Saillot pour Eurasie Express (en anglais) :
– M. Iatseniouk, quand allez-vous cesser le génocide dans le Donbass ?
– Quand Poutine se retirera, remplira l’accord de Minsk, cessera de violer la loi internationale… et quand la Russie sera traduite en justice
– Vous avez déjà tué de 6 à 10 000 personnes, allez-vous continuer ?
– C’est terrible, Poutine met en oeuvre une politique nationaliste d’extrême-droite (sic), il a tué des Ukrainiens innocents et annexé illégalement la Crimée…
– C’est vous qui avez tué des Ukrainiens innocents… de 6 à 10 000 civils.

2) Un journaliste français (en anglais) :
– Que pensez-vous des pourparlers entre Américains et Russes hier à Sotchi ?
– Je n’ai rien vu à ce sujet sur CNN. Mon message est que Sotchi n’est pas la meilleure station balnéaire au monde… Les Etats-Unis sont efficaces et nous comptons sur leur soutien pour obliger la Russie à réaliser les accords de Minsk et à retirer ses forces

3) A une question de RFI (en russe) :
– L’actuelle concentration des forces soulève la question des chances (sic) d’une reprise des combats et celle des devoirs de l’ensemble du monde libre : arrêter la Russie et l’obliger à respecter les accords de Minsk qu’elle a également signés.

Publié le
attentat_marathon_boston

Attentats de Boston : la mère de Dzhokhar Tsarnaev appelle Allah à brûler les USA en enfer

18/05/2015 MONDE (NOVOpress)
Après la condamnation à mort de Dzhokhar Tsarnaev, auteur des attentats du marathon de Boston, sa mère s’est répandue en messages témoignant que l’islam est bien une religion « de paix et d’amour ».

Ils pensent nous tuer et célèbrent l’événement, mais ce sera nous qui nous réjouirons lorsque qu’Allah nous accordera l’occasion de les contempler dans les flammes d’un feu éternel et terrifiant, des flammes surnaturelles

Le message a été diffusé sur des réseaux sociaux, notamment des groupes de soutien à Dzhokhar Tsarnaev, après l’énoncé de la sentence.

Crédit photo : Aaron “tango” Tang via Wikicommons (CC) = Photos prises peu de temps après l’explosition de deux bombes sur la ligne d’arrivée du marathon de Boston le 15 avril 2013.


Islamisme : reportage spécial au Tchad – Combattre Boko Haram

18/05/2015 — MONDE — (NOVOpress)
Pendant plus d’une décennie, la secte islamiste Boko Haram a eu pour objectif de créer un califat dans le nord du Nigeria. Son ambition, fondée sur la terreur, s’est aujourd’hui étendue à des pays voisins. Ceux-ci, le Tchad, le Niger et le Cameroun, ont en janvier constitué une alliance militaire pour faire face et venir en aide au gouvernement nigérian.

Publié le