Vu sur Twitter

“La NSA est dans la place” : une oeuvre de l’artiste Oliver Bienkowski, projetée sur l’ambassade US à Berlin

Publié le
Immigration, islam : vers la guerre civile ? Analyse polémologique - Par Guillaume Faye

Immigration, islam : vers la guerre civile ? Analyse polémologique – Par Guillaume Faye

Dans un précédent article (« La Troisième guerre mondiale : prédictions ») j‘avais évoqué, dans un scénario d’embrasement global, une possible guerre civile ethnique en France : « L’immigration massive en Europe (surtout de l’Ouest) sous la bannière de l’islam va progressivement dériver vers une guerre civile ethnique. L’incapacité de l’Europe à endiguer l’immigration invasive en provenance du Maghreb et de l’Afrique continentale en explosion démographique débouchera inévitablement sur un conflit majeur. La présence en Europe de très fortes masses de manœuvres jeunes, d’origine arabo-musulmane, de plus en plus islamisées, avec une minorité formée militairement et voulant en découdre dans un djihad d’émeutes insurrectionnelles et de terrorisme, sera le facteur déclencheur d’une spirale incontrôlable. » Penchons-nous sur la probabilité de ce scénario.

Le meilleur allié de la polémologie (science et études des conflits armés collectifs), c’est l’histoire. Or, la longue histoire de Rome, par exemple, nous enseigne que les guerres civiles (avec légions romaines contre légions romaines) furent aussi fréquentes  que les guerres de conquête et/ou de défense menées contre des peuples extérieurs. Relisant l’histoire de la France, de l’Allemagne, de la Grande Bretagne, des Etats-Unis, de la Chine, on s’aperçoit que les guerres intestines égalent les conflits extériorisés. De plus en France, il existe une forte tradition de conflits internes de forte ou de basse intensité, de la guerre de religions des XVIe et XVIIe siècles jusqu’aux XIXe et XXe siècles. La Révolution française, on l’oublie trop souvent, ne fut ni plus ni moins qu’une guerre civile. Tout comme, lors de l’opposition résistants/ collaborateurs et vichyssois au cours de la Seconde guerre mondiale, la France, était réellement partagée en deux camps qui se haïssaient (avec, comme toujours, la majorité de la population attentiste).

La montée de l’opposition conflictuelle entre l’islam, de plus en plus présent et en expansion numérique (nouveauté radicale et tonitruante dans l’histoire de France, minimisée par une oligarchie politico-médiatique à la fois apeurée et aveuglée) et la société française ”de souche” est beaucoup plus explosive et intense potentiellement que, par exemple, les guerres de religions entre catholiques ou protestants ou que les conflits idéologiques et politiques qui ont émaillé l’histoire récente depuis la Révolution (1). Vient s’ajouter à cela la dimension ethnique, très aggravante, du fait de l’immigration massive africaine et maghrébine. Au conflit spécifiquement religieux, sociologique et idéologique, vient s’ajouter, même si elle n’est pas formulée comme telle, la dimension ethno-biologique, qui a un énorme impact dans les mentalités collectives, même si elle est niée et refoulée par la censure (le surmoi) de l’idéologie dominante.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Crash du vol MH17: Merkel et Poutine d’accord pour une enquête internationale et indépendante

Publié le
Vu sur Facebook

En 2001 un avion civil russe avait été abattu au dessus de l’Ukraine. Kiev avait mis 8 jours pour reconnaitre son erreur de tir

Publié le
Vu sur Twitter

Crash du vol MH17: l’Ukraine accuse les rebelles pro-russes de détruire les preuves de ce “crime”

Publié le
Vu sur Twitter

La télévision officielle russe accuse Kiev d’avoir en réalité cherché à abattre l’avion de Poutine

Publié le
Vu sur Twitter

Le chef séparatiste russophone Alexander Borodai sur le lieu du crash du vol MH17

Publié le
UE : le casting coince (Présent n°8147)

UE : le casting coince (Présent n°8147)

17/07/2014 – PARIS (NOVOpress) – C’est râpé ! Alors que les dirigeants européens pensaient avoir, dès jeudi 17 juillet, les noms des principaux membres de la commission européenne, pilotée par le fraîchement désigné Jean-Claude Juncker (à droite sur la photo, avec Mario Monti), ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord dans leur choix.

UE : le casting coince (Présent n°8147)Y aurait-il du rififi au Parlement européen ? De l’eau dans le gaz ? Ce qui est sûr c’est que l’euphorie n’est pas au rendez-vous, et que nombre de dirigeants ont du mal à cacher leur déception : la vie n’est pas aussi simple que prévu ! Après l’élection éclair de Juncker, l’ancien Premier ministre luxembourgeois devenu le nouveau président de la Commission européenne, le 15 juillet dernier, ils pensaient certainement que la constitution d’une équipe pour l’épauler et notamment les nominations de diverses personnalités aux hauts postes – comme la présidence du Conseil européen ou la direction de la diplomatie de l’Union européenne – ne serait qu’une formalité. Une de plus. Eh bien non, puisque cela chipote sec en coulisses. Pas facile de faire plaisir à tout le monde.

Lire la suite

Fiche technique des navires Mistral vendus à la Russie

Fiche technique des navires Mistral vendus à la Russie

17/07/2014 – SAINT-NAZAIRE (NOVOPress)
La France a décidé de respecter ses engagements en honorant son contrat de vente de deux navires porte-hélicoptères de classe Mistral à la Russie, et ce malgré les pressions des USA. Il en allait de l’image de la France dans le monde, de la valeur de sa parole donnée, de sa crédibilité et donc de sa capacité à décrocher de nouveaux contrats internationaux par la suite.

Voici les principales caractéristiques techniques de ces bâtiments dont la Marine nationale française possède plusieurs exemplaires


Type : Bâtiment de Projection et de Commandement (« BPC »)
Fonction : commandement d’opérations, opérations amphibies et aéromobiles, transport opérationnel, soutien santé.

Longueur : 199 m
Largeur : 32 m
Déplacement (poids) : 21.500 tonnes

Vitesse : 19 nœuds

Lire la suite

Vu sur Facebook

La ville de Bruxelles souhaite se débarrasser de ses églises

Publié le