carte_migrants

Invasion migratoire : la situation expliquée en cartes

04/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Depuis le début de l’année, plus de 350 000 personnes ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, ce qui représente la plus importante vague migratoire qu’a connu le vieux continent depuis la Seconde guerre mondiale.

Remise en cause de l’espace Schengen, divisions autour des quotas… Les pays européens restent divisés face à ces arrivées massives. Alors que certaines nations ont décidé de renforcer leurs frontières, d’autres appellent à accueillir de manière obligatoire les immigrés qui foulent le sol européen.



Migrants : la crise européenne expliquée en cartes par lemondefr

euronews macédoine

Invasion migratoire : ces Européens qui incitent les immigrés à venir toujours plus nombreux

02/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Alors que l’Europe doit faire face à la menace sans précédent d’une invasion migratoire massive , certaines “initiatives citoyennes” se mettent en place pour favoriser l’accueil des immigrés sur notre sol.

En France, un “Airbnb pour les migrants” a été lancé par l’association Singa. Son application baptisée Calm (Comme à la maison) est destinée à mettre en relation des hôtes et des immigrés clandestins.

En Islande, 13.000 personnes, soit 4 % de la population du pays, ont rejoint une page Facebook demandant à ce que leur pays accepte davantage de réfugiés…

En Espagne, certains font la promotion d’un réseau de “villes refuge” pour faciliter l’accueil des clandestins.

L’Europe aurait-elle choisi le suicide ?


L’adhésion de la Turquie à l’Union européenne soutenue par Angela Merkel

La liberté de circulation au sein de l’espace Schengen de plus en plus contestée

02/09/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la libre circulation et des droits de l’homme. Après avoir montré son intransigeance sur la question grecque, Angela Merkel avance ses pions sur l’échiquier de la crise migratoire. Et de prévenir ses partenaires que

Si, on n’arrive pas à une répartition équitable, alors la question de Schengen se posera

L’Allemagne est en effet touchée de plein fouet par l’afflux d’immigrés clandestins

Plus de 800 000 demandes d’asile ont ainsi été déposées cette année. On comprend d’autant mieux la volonté de la chancelière d’imposer des quotas de clandestins aux pays membres de l’Union, quitte à menacer ces derniers : en évoquant sa stratégie en vue de la rencontre des ministres de l’Intérieur qui aura lieu le 14 septembre, elle déclare ainsi

Je ne veux pas sortir maintenant tous les instruments de torture. Nous voulons trouver une solution en bons camarades.

Autrement dit, l’Allemagne veut imposer à des pays moins attractifs, comme ceux d’Europe centrale, l’accueil des envahisseurs

Mais si la fin de Schengen est brandie comme une menace par le successeur de Bismarck, on peut penser que de nombreux pays y verront au contraire une opportunité : la Hongrie, par exemple, a récemment commencé à construire un mur de 175 km et envisage désormais de mobiliser l’armée contre les clandestins. Même si aucune demande officielle de sortie de Schengen n’a été formulée par Victor Orban, peu de doutes subsistent sur le fond de ses pensées, partagé par de nombreux pays européens. La Slovaquie a ainsi proposé de n’accueillir que les réfugiés chrétiens.


L’incapacité de l’Europe à gérer efficacement le problème de l’immigration – par Vincent Revel

Avant l’immigration, pensons d’abord à l’émigration

Source : Boulevard Voltaire. Le seul moyen d’arrêter l’immigration en Europe est d’aider les États afin que les peuples puissent rester enracinés dans leur culture et leur territoire.

Le président polonais Andrzej Duda a exprimé son inquiétude, vendredi dernier, avant sa rencontre avec son homologue allemand, devant l’afflux de migrants en provenance d’Ukraine.

C’est par milliers que des Ukrainiens franchissent la frontière polonaise ou hongroise, fuyant leur pays.

Son inquiétude est légitime mais, toutefois, démontre une fois de plus l’incohérence de la politique étrangère de l’Europe. Comment se plaindre des problèmes que pose l’immigration lorsque l’on fait tout pour que le peuple d’un État émigre ?

Si, par servilité ou vénalité, la Pologne a soutenu un coup d’État, elle ne peut se plaindre des conséquences. L’Ukraine est devenue invivable pour une grande partie de la population active.

L’effondrement économique et la guerre civile générés par le coup d’État font qu’un citoyen, désormais, a le choix entre devenir de la chair à canon, aller en prison pour désertion ou non-paiement de ses factures d’énergie, ou bien encore fuir ce pays qui ne lui propose plus une vie décente.

Pire : aujourd’hui, la Pologne maintient son soutien à un gouvernement qui, jour après jour, enterre le pays. À sa décharge, elle se comporte en fidèle soutien des USA dans sa politique mondiale de pillage.

L’Europe, qui n’en peut plus de l’immigration du Proche-Orient et du Maghreb, voit poindre à ses portes une nouvelle source d’immigration.

Comment imaginer que les conséquences d’un tel coup d’État n’étaient pas prévisibles pour nos « élites » ? Elles l’étaient et c’est en toute connaissance de cause que nos politiques ont orchestré ce drame de l’émigration, donc de l’immigration.

Pensent-ils que le seul moyen de résoudre le chômage est de faire s’exterminer les peuples entre eux, et que vider un pays de ses habitants rend sa mise à sac plus aisée ?

Après avoir vidé de leur substance les mots liberté et démocratie, l’objectif est de vider les hommes de leur propre substance, de leurs racines.

La nature humaine fait que les hommes aspirent à vivre sur la terre qui les a vus naître et grandir. Ils sont enracinés dans un terroir et dans une culture.

Nous allons bientôt fêter les 70 ans de l’ONU, qui a inscrit dans sa charte le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Le corollaire est que les États ont un devoir de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un pays, et surtout pas pour les fameux principes de démocratie et de liberté. La démocratie prônée par nos élites consiste à demander l’avis du peuple pour ne pas en tenir compte ensuite, et la liberté qu’ils proposent est l’asservissement économique et financier.

Le seul moyen d’arrêter l’immigration en Europe est d’aider les États afin que les peuples puissent rester enracinés dans leur culture et leur territoire, de ne pas créer l’illusion d’un ailleurs meilleur à l’aune du matérialisme déshumanisant.

Au plan humain, l’émigration forcée est d’abord un drame pour le migrant, et l’immigration massive une atteinte à l’intégrité intime des peuples.

Ronald Zonca

haniramadan2

Le frère de Tariq Ramadan s’en prend aux héros du Thalys

29/08/2015 – SUISSE (NOVOpress)
Dans un article intitulé “De qui se moque-t-on?“, Hani Ramadan s’en prend aux héros du Thalys en dénonçant une “mise en scène aux proportions extraordinaires et planétaires“.

Le directeur du Centre islamique de Genève va plus loin :

On trompe l’opinion publique en donnant à des actes isolés des proportions gigantesques et des interprétations précipitées, voire erronées (…) Cet événement va rehausser le prestige des militaires américains, passablement amoindri par les agissements d’une armée qui sème la mort à grande échelle depuis des décennies partout où elle se rend.

En 2005, Hani Ramadan avait publié dans Le Monde une tribune intitulée «La charia incomprise», où il expliquait que la lapidation était une punition, mais aussi “une forme de purification”…


no_ttip

2,5 millions de signatures contre TAFTA à la poubelle !

Source : wikistrike.com
Nous le savons bien, l’Union européenne est tout sauf démocratique. Nouvel exemple avec le rejet d’une « initiative citoyenne européenne » visant à remettre en cause les négociations autour du traité de libre-échange transatlantique (TTIP/TAFTA). Ce sont 2,5 millions de voix européennes, rassemblées dans le temps record de deux mois, qui sont bafouées. Mieux, en ignorant ce référendum d’initiative populaire, les instances bruxelloises bafouent des règles qu’elles ont elles-mêmes mises en place !

Non, ce n’est pas Legorafi. La Commission Européenne a invalidé l’initiative citoyenne de « Stop TTIP » contre TAFTA qui vient de dépasser le million de signatures. Plus de 320 organisations de la société civile européenne se sont regroupées afin de s’opposer avec fermeté aux traités entre l’UE et les États-Unis (TAFTA/TTIP), mais aussi entre l’UE et le Canada (CETA). Ces millions de voix ne seront malheureusement pas entendues…

2 mois, 1 million d’engagements

C’est du jamais vu. Il n’aura fallu que 60 jours pour rassembler le million de signatures nécessaire pour qu’une initiative citoyenne européenne soit prise en compte par la Commission européenne.
En effet, selon les règles européennes, une « ICE » (initiative citoyenne européenne) doit recueillir un million de soutiens pour orienter la politique de la Commission sur un sujet déterminé. En théorie, une audition publique devrait être organisée au Parlement européen. C’était sans compter sur la décision de la Commission aux relents antidémocratiques.

Refus catégorique de la Commission

Les négociations commerciales sont devenues une priorité pour l’exécutif européen qui vient d’opposer une fin de non-recevoir envers la pétition. Pour le million de personnes impliquées, le statut d’initiative citoyenne européenne s’est vu refusé d’une manière unilatérale. Le pouvoir estime que ces initiatives citoyennes sont prévues pour instaurer de nouvelles lois, pas pour contester un texte en cours de législation. En d’autres termes, la contestation n’est pas autorisée. L’association Stop TTIP a immédiatement saisi la Cour de justice européenne.
Un tel mouvement de masse démontre qu’il existe une véritable inquiétude citoyenne au sein de l’Union européenne concernant ces accords transatlantiques. Selon ces centaines d’associations, les accords représentent un véritable danger pour la démocratie. Nous aurions là le terreau d’une « corporacratie » (si tant est qu’elle n’existe pas déjà), un système de plus en plus gouverné par les multinationales.

lire la suite


taiwan_648x415_studios-taiwanais-reconstitue-attaque-thalys-images-synthese

Terrorisme islamiste : Une reconstitution animée de l’attaque du Thalys

25/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le studio taïwanais Next Media Animations a réalisé une reconstitution assez réaliste de l’attentat raté du Thalys.

On y voit le terroriste islamiste Ayoub El Khazzani sortir des toilettes du train avec sa kalachnikov, avant de se faire maîtriser par les deux militaires américains Spencer Stone et Alek Skarlatos et leur ami Anthony Sadler.



migrants_milan

En Italie, des clandestins bloquent les routes pour protester contre leurs conditions d’hébergement

25/08/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Une centaine d’immigrés clandestins ont bloqué une route d’accès à la ville de Milan afin d’alerter les autorités sur leur situation.

Originaires d’Afghanistan, du Bangladesh, du Sénégal ou du Mali, ces hommes dénoncent leurs conditions de vie et demandent des papiers pour pouvoir voyager ou travailler en Europe.

Voici les slogans écrits sur des cartons :

« Libérez-nous »
« Nous sommes fatigués, nous avons besoin de papiers »

Logés, nourris, blanchis et hébergés sous tente dans un centre de la Croix-Rouge, ils entendent protester contre leur conditions de vie qu’ils qualifient d’« inhumaines ». Et nos SDF qui crèvent dans la rue, on en parle ?


freres-kouachi-amedy

Terrorisme islamiste: des similitudes chez les auteurs des dernières attaques

24/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Ayoub El Khazzani avait été fiché par les services de renseignement et décrit comme étant potentiellement dangereux.

Son parcours a certains égards rappelle celui de Mehdi Nemmouche responsable de l’attentat du musée juif de Bruxelles ou Mohamed Merah qui a tué à Toulouse et Montauban, mais aussi des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, responsables des attentats de janvier dernier. Sans compter Yacine Salhi, en Isère ou Sid Ahmed Ghlam, une victime chacun. Leur point commun : agir seul ou en duo.

Farhad KhosroKhavar, sociologue et spécialiste de la radicalisation :

À chaque fois qu’ils ont essayé d’agir en groupe après le 11 septembre 2001, ils ont été arrêtés avant les attentats. Ils ont appris cela (…). Dans les attentats qui ont réussi en France, ils ont été au maximum trois.

La question de l’efficacité des fiches S se pose. Le document permet de signaler un individu dangereux et parfois de suivre ses déplacements, mais sans éléments probants, la surveillance finit par s’arrêter.



Terrorisme : des similitudes chez les auteurs… par francetvinfo


 

manif independance catalogne 02

La Catalogne bientôt indépendante ?

04/08/2015 – MONDE (NOVOpress)
Le président de la Catalogne espère transformer les élections régionales anticipées en plébiscite sur l’indépendance de la région à moyen terme.

Les indépendantistes catalans veulent jouer le tout pour le tout. En anticipant d’un an les élections régionales, dont la date a été fixée lundi au 27 septembre, le président catalan, Artur Mas, espère accélérer le processus vers une souveraineté irréversible.
Bien que le texte d’organisation des élections régionales se garde de toute référence à l’indépendance, le président espère une sorte de feu vert en vue d’obtenir à moyen terme la sécession de la région, qui pèse 20 % du PIB national.

Madrid, qui s’oppose farouchement au processus indépendantiste, n’a cessé, par l’intermédiaire des tribunaux, de faire avorter les différentes initiatives de l’Exécutif catalan, dont le référendum d’autodétermination.
Interdit par Madrid et sans valeur légale, le scrutin du 9 novembre 2014 avait obtenu 80 % de « oui » pour l’indépendance, pour 40 % de participation. Un bon score pour un scrutin libre.
Artur Mas, le président de la région, a assuré à l’avance que le décret d’organisation des élections régionales serait « juridiquement inattaquable », mais

Politiquement, l’élection constituera un plébiscite pour la liberté et la souveraineté de la Catalogne

a-t-il annoncé.
Lire la suite

TTIP lobbies

TAFTA, TTIP : Eldorado des lobbyistes

04/08/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Pour nos lecteurs anglophones, un passionnant article sur les lobbies et réseaux d’influence qui pilotent en sous-main les négociations du TTIP / TAFTA. On y apprend ainsi les efforts de l’industrie pharmaceutique, de la finance, des télécoms ou de l’agora-alimentaire pour peser sur le traité.

Crédit photo : Capture d’écran d’une infographie de corporateeurope.org

 

Vu sur Twitter

L’immigration, révélatrice du gouffre entre l’Europe d’en haut et l’Europe des peuples

Publié le
Vu sur Twitter

« Paris, destination finale de la Troïka » : nous ne sommes pas contraints de vivre ce film d’horreur jusqu’au bout !

Publié le

Invasion de l’Europe : submersion migratoire à Budapest

03/08/2015 – BUDAPEST (NOVOpress) - Un correspondant de Novopress se trouvait à Budapest. Il a filmé les scènes du quotidien de la gare de l’Est de Budapest, où près de 1500 clandestins squattent de toutes parts les lieux. La police les évacue chaque jour et les envoie dans des camps de réfugiés, mais ceux-ci sont remplacés par un flux quotidien, puisque de 1500 à 2000 clandestins entrent chaque jour en Hongrie via la Serbie. Depuis un an, la Hongrie a ainsi vu plus de 150.000 clandestins pénétrer illégalement son territoire.

Cette situation a amené le Premier Ministre hongrois Viktor Orbán à construire une barrière grillagée de quatre mètres de hauteur le long des 175 km de la frontière commune entre la Hongrie et la Serbie. La construction de ce mur sera terminée à la fin du mois d’août 2015.

Il se pourrait toutefois que cette mesure forte et symbolique soit insuffisante, les possibilités d’endommager la barrière pour traverser illégalement la frontière n’étant pas nulles, d’où l’appel à l’aide d’un maire frontalier hongrois pour collecter des fonds pour équiper sa commune et garder la frontière à la charge de sa commune. Vous pouvez vous aussi aider ce maire courageux qui tente d’endiguer l’invasion en effectuant un don à cette adresse : helloasso.com/associations/nationalite-citoyennete-identite/collectes/un-4×4-pour-asotthalom

Publié le
Vu sur Twitter

L’immigration, principale préoccupation des Européens, selon un sondage de l’UE

Publié le