Revers de la médaille : la Chine dans une situation écologique « très grave »

Revers de la médaille : la Chine dans une situation écologique « très grave »

09/06/2011 – 13h08
PEKIN (NOVOpress)
– Le développement économique accéléré de l’empire chinois a une face sombre : son coût social mais aussi environnemental. En effet, d’après son ministère de l’Environnement, la Chine, qui a mené une politique de développement économique à tout prix pendant de nombreuses années, se trouve aujourd’hui dans une situation écologique « très grave ». Cette déclaration a été faite dans le cadre d’une évaluation des problèmes auxquels est confronté le pays le plus peuplé au monde, qui a aboutit à un rapport signé par des responsables du ministère de la Protection environnementale.

« La situation générale environnementale est encore très grave et fait face à de nombreux défis et difficultés » a ainsi déclaré Li Ganjie, vice-ministre de l’Environnement. Li Ganjie a ajouté que la biodiversité était en train de décliner, avec « des pertes continues et une disparition des ressources génétiques ». Les zones rurales du pays sont de plus en plus gravement polluées, alors que les industries se déplacent des villes vers les zones rurales. Selon Li Ganjie, la Chine a besoin d’une loi pour réguler les métaux lourds, et cette loi pourrait être écrite et adoptée très prochainement.

Créée avec le statut d’agence il y a 13 ans, l’agence de protection environnementale a été transformée en ministère en 2007 mais lutte constamment pour trouver des financements et acquérir une véritable influence face aux priorités économiques. Pourtant les signes sont de plus en plus nombreux qui montrent que l’irresponsabilité sur le plan environnemental est une source d’instabilité. Les manifestations en Mongolie Intérieure la semaine dernière étaient ainsi notamment liées aux préoccupations des habitants concernant le fait que les industries détruisent les sols utilisés pour élever le bétail des Mongols indigènes.