Radars : le racket fiscal monte au nez des Dijonnais

Radars : le racket fiscal monte au nez des Dijonnais

18/06/2011 – 15h15
Dijon (NOVOpress) –
Dans le cadre de la journée nationale de sensibilisation au racket fiscal auto-moto, les Identitaires de Bourgogne sont montés au créneau dès l’aube ce matin du 18 juin.

Plusieurs militants identitaires de Bourgogne ont répondu à l’appel du Bloc Identitaire, qui organise aujourd’hui, dans une trentaine de départements, une opération de sensibilisation des usagers de la route au “racket fiscal” auto-moto. Une banderole de 6 mètres portant l’inscription « Radars : Stop au Racket » fut déployée dans la matinée sur un pont surplombant l’autoroute A31 entre Dijon et Nuit-Saint-Georges.

La politique du gouvernement en matière de sécurité routière devient en effet de plus en plus répressive envers le conducteur lambda qui, en se rendant au travail, pourrait dépasser de 10 km/h la vitesse autorisée. Dans le même temps, la racaille continue de brûler des voitures à chaque occasion (St Sylvestre, 14 juillet, matchs de football qui dégénèrent), et continue ses rodéos en centre ville à bord de voitures volées, sans s’inquiéter plus que cela de la présence ou non de radars.

En somme, le deux poids deux mesures en matière de sécurité fait qu’un véhicule revient plus cher à celui qui le conduit qu’à celui qui le vole et y met le feu !