Benoit Hamon

Benoît Hamon, c’est l’homme invisible

11/03/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Pour Tanguy Pastureau, le candidat du Parti socialiste fait la campagne la plus discrète de l’histoire, et personne n’entend parler de lui : Benoît Hamon, c’est l’homme invisible.

À 40 jours de l’élection, Hamon est invisible, tel un hétéro en manque de sexe à la gay-pride de San Francisco. Il y a eu l’affaire Fillon, donc on n’a pas parlé de lui, puis Macron a présenté son programme, donc on n’a pas parlé de lui, puis Marine Le Pen a dit un truc, donc on n’a pas parlé de lui, et là ça se calme, mais on ne parle pas de lui. Hamon fait la campagne qu’aurait faite le Mime Marceau s’il s’était présenté, on ne l’entend pas, à côté Zidane c’est Marina Kaye.

Il faut dire que Hamon, c’est Hollande 2, il est normal, tout pépère, avec la même énergie qu’une huître malade et l’envie de gagner d’un cul-de-jatte qui se lancerait dans le fétichisme des pieds. Moi à chaque fois que je le vois je vais me pieuter, Hamon c’est le médicament générique du Stillnox. Les gens vulgaires lui diraient de se sortir les doigts du uque, mais ce ne sont pas les doigts qu’il a mis, c’est tout le bras jusqu’en haut de l’épaule, il n’y a que sur le port d’Arcachon qu’on va pouvoir le décoincer avec un couteau à huître.