Un suicide tous les deux jours chez les agriculteurs

17/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Selon l’Institut national de veille sanitaire qui a établi une corrélation directe entre ces suicides et les difficultés économiques de la filière. Une situation qui s’est encore aggravée, comme en témoignent les récentes manifestations du monde agricole. Selon la Sécurité sociale du secteur, un paysan sur trois a déclaré des revenus inférieurs à 350 € mensuels, en 2015. Ils pourraient être 60 % en 2016.

Une situation dramatique à laquelle le gouvernement a répondu en mettant en place un numéro vert et des cellules d’aide psychologique… Alors que de récentes études de l’Ifop et du Cévipof montrent la progression constante du vote frontiste dans les couches populaires urbaines, et en particulier dans la fonction publique, paradoxalement aucune ne traite spécifiquement du monde agricole, alors même que la marge de progression de Marine Le Pen y est très importante.

Rappelons qu’aux présidentielles de 2012, la présidente du FN n’a récolté que 19,5 % des voix paysannes. Face à leurs difficultés, les agriculteurs prêtent désormais une oreille attentive aux propositions du FN de sortie de la Politique agricole commune et de dénonciation des normes européennes, véritables machines asphyxiantes au service des trusts agroalimentaires.