Twitter : vers plus de censure de la dissidence politique ?

16/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Twitter vient d’annoncer quelques nouveautés afin de mieux combattre les abus en ligne détectés sur sa plateforme.

Le nombre d’abus, d’intimidations, de harcèlement que nous avons vu partout sur Internet a augmenté rapidement ces dernières années. Ces comportements freinent les autres à prendre la parole sur Twitter ou partout ailleurs. Les comportements haineux privent de la chance de voir et de partager tous les points de vue autour d’une question, alors que nous pensons que cela est crucial pour tous nous faire progresser. Dans le pire des cas, ces types d’agissements menacent la dignité humaine alors que nous devons tous ensemble nous engager à la protéger.

Que propose concrètement la plateforme de microblogging ?

Twitter a depuis longtemps une fonctionnalité appelée « masquer » qui permet à l’utilisateur de masquer des comptes dont on ne veut pas voir les Tweets. Mais le réseau social a décidé d’étendre cette fonctionnalité « masquer » aux notifications. Les twittos vont pouvoir masquer des mots et des phrases, et même des conversations entières.

De plus, la politique de Twitter « en matière de comportement haineux interdit des comportements spécifiques qui ciblent des personnes en raison de la race, l’ethnie, l’origine, l’orientation sexuelle, le genre, l’identité de genre, la conviction religieuse, l’âge, le handicap ou la maladie« .
Désormais, Twitter propose d’apporter un moyen plus direct de signaler ce type de contenu afin d’améliorer la capacité du réseau à examiner ces signalements.

Enfin, les équipes d’assistance vont recevoir des formations spécifiques avec « des sessions particulières relatives au contexte culturel et historique des comportements haineux ».

Reste à savoir si ces « améliorations » ne vont pas surtout permettre à certains flics de la pensée unique d’agir et de pousser Twitter à plus de censure…