Terrorisme en France : message d'un djihadiste

Déchéance de nationalité: la grande comédie indigne

11/02/2016 – FRANCE (NOVOpress via FigaroVox)
Dans une tribune publiée sur FigaroVox, le juriste Alexis Théas dénonce une pantalonnade mise en place par l’exécutif pour camoufler son impuissance face à la menace terroriste.

A travers cette opération, le pouvoir politique, au sens large, porte atteinte à deux principes sacrés. D’une part, la Constitution, qui est la loi suprême, la règle du jeu supérieure de la communauté nationale, garante de son unité, de sa cohésion, de la démocratie. En la modifiant sans la moindre utilité, les autorités politiques du pays, majorité comme opposition en font un simple enjeu politicien et contribuent à la banaliser et à la fragiliser. D’autre part, il joue avec la sécurité des Français. Les manoeuvres en cours sont censées être la réponse essentielle au massacre du 13 novembre 2015. Or, elles se présentent comme un écran de fumée sans la moindre perspective d’effet concret dans la luttre contre le terrorisme. Pendant ce temps, où en est le contrôle des frontières et des visas? Le suivi des 8000 djihadistes français? La protection des sites menacés? La surveillance des banlieues sensibles? La lutte contre Daesh au Moyen-Orient et en Libye? La maîtrise du flux migratoire sur l’Europe?