temoignage victime cologne sur le monde-fr

Agressions sexuelles en Allemagne : la vérité éclate partout !

14/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Peut-être faut-il y voir un sursaut de honte de la part des médias qui ont mis cinq jours à faire état de l’ampleur des agressions sexuelles subies par des centaines d’Allemandes lors du réveillon, mais de nouvelles informations sont maintenant relayées par les médias allemands sans la censure du politiquement correct et la réalité est édifiante :
Alors qu’au lendemain de ces agressions de masse la police de Cologne avait déclaré que la nuit avait été plutôt calme, les appels de détresse reçus par la police ont été rendus publics. Les premières alertes commencent à 22 h et se répètent toutes les 5 minutes avant d’exploser vers 1 h du matin :

22 h 30 : « femmes attaquées : deux victimes ont été entourées par un groupe de personnes à l’entrée de la station et touchées sur leurs parties génitales ; deux doigts insérés dans le vagin. »
23 h 15 : « Deux femmes ont été molestées par un groupe de 30 à 50 hommes. »
23 h 30 : « Deux femmes et deux hommes attaqués : les victimes étaient entourées d’un groupe d’“étrangers”, les femmes ont été touchées sexuellement. Un téléphone portable a été volé. »
23 h 30 : « Femme attaquée : sac à main arraché. Groupe d’hommes arabes vus tout à côté. »
23 h 40 : « Femme avec sa famille molestée par un groupe d’hommes d’apparence maghrébine de 18 à 40 ans. Portable volé d’une poche de sa veste. »
23 h 40 : « une femme a été harcelée et dévalisée par une foule issue de l’immigration ».
00 h 5 : « Des victimes rapportent avoir été saisies par les fesses par un groupe d’étrangers qui ont volé leurs téléphones portables. »
00 h 30 : « un groupe de 20 hommes nafri (Nord Africains) entoure une jeune femme et mettent leurs mains dans son pantalon. Son sac à main a été volé. »
00 h 30 : « Plusieurs victimes féminines et masculines : encerclées, vol de sac à main par des hommes du sud (semblent être turcs). »
00 h 55 : « Victime féminine : attaquée par un grand groupe d’hommes et touchée sur les seins, son vagin et ses fesses. Peu de temps après a noté la perte de son téléphone. »
01 h 00 : « femme entourée d’environ 20 hommes d’aspect méditerranéen, nombreux attouchements et tentative de vol. »
01 h 00 : « Trois femmes entourées d’un groupe d’Africains du Nord. Mains sur leurs seins et leurs fessiers. Téléphone portable volé. Tentative de vol du sac à main. »
01 h 00 : « Femme agressée : entourée par un groupe de 15 hommes. Une personne a attrapé son entrejambe. Portable volé dans la poche de manteau. »
01 h 30 : « Femme signale que des hommes ont baissé son pantalon. Partie arrachée. Son sac à main a été raflé et elle s’est enfuie à tâtons. »
01 h 30 : « Une femme agressée avec son amie par une foule de 50 hommes qui les ont touchées sur les fesses. Rien volé.
Précisons que le chef de la police locale avait fini par reconnaître l’ampleur des agressions et la totale impuissance des autorités face à ces hordes, mais avait bien précisé que l’origine de ces délinquants était incertaine, ce que les messages enregistrés par ses services contredisent totalement.
Cologne victime
De son côté le magazine Stern a publié un rapport de police sur les taux de délinquance constatés chez les soi-disant “réfugiés” enregistrés entre octobre 2014 et novembre 2015 :
Pour les immigrés venus de Tunisie, du Maroc et d’Algérie, ce taux était de 40 % et concernaient essentiellement des vols.
Le taux retombe à 2.4 % pour les Irakiens et autour de 0.5 % pour les Syriens et les afghans
La conclusion du magazine, toujours très pro-immigrationiste est que les réfugiés de ces pays ne posent pas un problème du point de vue de la sécurité.

Coïncidence fâcheuse le même jour une nouvelle affaire d’agression sexuelle indignait l’opinion publique :

Trois adolescents syriens ont été arrêtés pour une attaque contre une jeune fille dans une piscine de Munich.
Les trois garçons sont accusés d’avoir entouré la jeune fille de 17 ans dans bassin avant que l’un d’entre eux la touche sous son maillot de bain, une infraction considérée comme un viol en vertu de la législation locale. Quand la petite sœur de la jeune fille a essayé de les faire arrêter, elle a à son tour été touchée par le trio d’adolescents tous âgés de 15 ans.

Les filles ont réussi à s’enfuir et à prévenir le maître-nageur de la piscine, qui a appelé la police. Mais comme il s’agit de demandeurs d’asile mineurs, ils n’ont pas été placés en détention provisoire et ont été libérés sur le champ, mais seront poursuivis ultérieurement en vertu de la législation sur les mineurs.

agression dans psicine allemagne

En conclusion citons Aristote:
« La tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourante »