8519-Chard

Migrants violeurs, le cartel du silence

07/01/2016 – EUROPE (Présent 8519)

Pendant plusieurs jours après le réveillon du Jour de l’an, les médias allemands et internationaux ont voulu cacher les faits, comme à leur habitude en ce qui concerne les agressions sexuelles et autres crimes commis par ces fameux « migrants ». Mais cette fois l’affaire était trop grosse. On comptait au 6 janvier déjà 150 plaintes déposées à Cologne, mais aussi des dizaines à Hambourg, Francfort, Stuttgart, Düsseldorf, Bielefeld, etc. Mercredi, sur son site internet, le plus gros quotidien allemand, le tabloïde Bild, posait la question de l’attitude des médias outre-Rhin, faisant remarquer que beaucoup d’Allemands se demandent aujourd’hui pourquoi il a fallu tant de temps aux médias nationaux pour s’emparer du sujet. L’ancien ministre de l’Intérieur Hans-Peter Friedrich (CSU) parle même d’un « cartel du silence ».
8519P1
Sur la base des rapports de police du 1er janvier, les médias locaux ont même au départ affirmé que la Saint-Sylvestre s’était bien déroulée à Cologne, sans troubles particuliers. Les rumeurs qui ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux ont toutefois obligé la presse locale à revoir sa copie dès le 1er janvier au soir, en publiant des témoignages de femmes agressées. L’afflux de plaintes a aussi contraint la police à admettre que le réveillon s’était en fait mal passé et, le 3 janvier au matin, l’édition régionale du Bild parlait déjà de 30 femmes victimes d’agressions sexuelles.

Le scandale a pris une dimension nationale quand le gros quotidien national Frankfurter Allgemeine Zeitung a finalement décidé de publier des articles le lundi 4 sur les agressions sexuelles massives par des foules d’étrangers, visiblement « arabes et nord-africains ». Néanmoins lundi soir, la télévision publique ZDF qui disposait enfin d’un reportage et d’informations confirmées a refusé de traiter ce sujet dans son journal du soir. Aujourd’hui, elle présente ses excuses à ses téléspectateurs, mais c’est uniquement sous l’afflux de critiques à son encontre sur son site et sur les réseaux sociaux. Le mardi 5, l’information sur les agressions sexuelles à Cologne et à Hambourg faisait la Une du site internet du Bild.

En réalité, cela fait des mois que les médias nationaux allemands taisent les informations sur les nombreux viols et agressions sexuelles que subissent les demandeuses d’asile et les Allemandes de la part de ces migrants, principalement des hommes jeunes et musulmans, qui sont plus d’un million à être arrivés en Allemagne cette année dont une dizaine de milliers à Cologne.

Et en France ? Les grands médias nationaux n’ont commencé à parler de l’attitude monstrueuse de ces jeunes hommes fraîchement immigrés que le mardi 5 dans l’après-midi, alors que l’information circulait déjà depuis la veille sur les sites de la réinfosphère. Mais pour ne pas « stigmatiser », on préfère parler de « bandes de jeunes » plutôt que de « migrants » et on insiste lourdement pour que les lecteurs/auditeurs prennent bien leur cachet de PADAMALGAM.

Olivier Bault