cop-21-paris

La COP 21, bal des mondialistes, cache-sexe des incompétents

27/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
La défense de l’environnement est une cause bien trop importante pour que nous laissions les problèmes environnementaux entre les mains de groupes de pression ayant réussi à transformer l’écologie en arme politique au service d’une idéologie universaliste dont l’avers et le revers de la même médaille sont le mondialisme et l’altermondialisme.

Désormais, l’écologie est devenue un simple outil de propagande détenu par les mêmes qui nous disent que le multiculturalisme est le seul projet sociétal valable pour les pays européens. Pour des personnes attachées à un terroir, à des paysages séculaires, à la terre des pères, il est devenu insupportable de constater l’influence néfaste que peuvent avoir certains lobbies mondialistes sur la protection des biodiversités. En cautionnant le système qui permet de déraciner l’humain de sa patrie charnelle, de le déplacer selon les besoins d’une oligarchie mondialisée, en en faisant un simple consommateur membre d’un village monde imaginaire, nos dirigeants sont mal placés pour nous parler d’écologie. Chaque personne respectueuse de dame Nature peut se rendre compte à quel point cette volonté est destructrice des véritables richesses naturelles et civilisationnelles.

Aujourd’hui, la France accueille dans un grand show médiatique la Conférence de l’ONU sur le climat (21 COP). Malgré ce qu’en disent les « spécialistes » de l’actualité, la 21 COP tombe bien pour nos dirigeants, car avant la mise en place de l’état d’urgence et l’interdiction de toutes manifestations, tout le monde, au sein des forces de l’ordre, redoutait la mobilisation des groupuscules d’extrême gauche.

Avec le déploiement de 120 000 policiers, gendarmes et militaires sur le territoire français ainsi qu’à nos frontières (miraculeusement rétablies pour l’évènement), la problématique récurrente des actions violentes des groupes nihilistes semble à présent résolue pour que la COP 21 se passe sans encombre majeur.

Cette conférence internationale arrive aussi au bon moment pour la simple et bonne raison qu’elle permet à notre soldat Hollande de rebondir, d’être à nouveau sous les feux des projecteurs, car, après l’émotion suscitée par les tragiques attaques islamistes sur Paris, les critiques concernant l’incompétence de nos responsables commencent à se multiplier. Avec le recul nécessaire, de nombreuses personnes, dont certaines appartiennent aux familles des victimes, osent enfin dire tout haut ce que la grande majorité pense tout bas : « nos dirigeants ont été défaillants et aveugles. »

En période de troubles, le soldat Hollande se doit de montrer, par le biais de médias politiquement orientés, un homme en action, préparé à être sur tous les terrains. Avec cette conférence, il démontre, pour ceux qui ne veulent pas voir la réalité telle qu’elle est, qu’il est efficace aussi bien contre Daesh (alors qu’il ne voulait pas en entendre parler il y a de ça tout juste 15 jours !) que sur les questions du réchauffement climatique, de la montée des eaux et des énergies renouvelables.
Ce n’est pas pour rien que nos médias ont réussi à le nommer : « le chef de la résistance ! » Eh oui, nous parlons bien du soldat Hollande ! Face à ce matraquage médiatique, la masse, assoupie par autant de propagande, sera soit indifférente, soit séduite par autant d’action et de présence. Quand on est un « grand » homme politique ou le premier des nuls, il faut à tout prix occuper l’espace médiatique.
Peu importe qu’on ne parle jamais des vrais problèmes comme de la responsabilité de l’islamisme sunnite dans les attentats de Paris, du double jeu permanent de nos alliés saoudiens, qataris et turcs, de la présence plus qu’inquiétante de l’idéologie religieuse et politique islamiste sur notre territoire alimentant de ce fait un communautarisme sectaire et dangereux, de l’immigration de masse renforçant inexorablement ce communautarisme sectaire.

Tout est entrepris pour créer du vent.

Même sur les sujets environnementaux majeurs, vous n’entendrez jamais le soldat Hollande aborder avec courage le sujet gravissime de la surpopulation mondiale (7,5 milliards d’individus) plus que préoccupante due à une démographie très haute dans de nombreux pays musulmans et africains, encore moins de l’aménagement hallucinant des territoires autour de grandes métropoles (Paris, Lyon, Lille…) toutes gouvernées par des politiques « démagos » ayant la folie des grandeurs et ni de notre agriculture de moins en moins paysanne répondant de plus en plus à une logique d’exploitations agricoles intensives.

En politique, il faut juste faire illusion. C’est ce que nos fameux « spécialistes » nomment la « realpolitik » ! Bonne 21 COP à tous !

Vincent Revel