migrant_approuve_attentats

« Nous venons en paix »… mais nous approuvons les attentats de Paris

26/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujpourd’hui, passage en Italie, dans le plus grand centre de « réfugiés » d’Europe, où les attentats du 13 novembre ont été massivement approuvés par les « migrants » musulmans. Pour le Vivre-Ensemble, il y a encore quelques ajustements à prévoir.

Au lendemain des attentats de Paris, l’émission L’aria che tira, sur la chaîne italienne La7, a eu l’idée d’aller recueillir des réactions au Cara (Centre d’accueil pour les demandeurs d’asile) de Mineo, dans la province de Catane, en Sicile. Il s’agit du plus grand centre de « réfugiés » de toute l’Europe, qui fait régulièrement parler de lui. Il avait été un des théâtres des grandes émeutes immigrées de l’été 2011 en Italie, avec occupation de la route nationale, incendies et dégradations diverses.

Le premier immigré interrogé est chrétien et avec lui, tout va bien : « Je suis désolé, désolé pour Paris. Nous sommes chrétiens, nous ne tuons pas ». Avec le suivant, ça commence à se gâter. « Les attaques à Paris, demande le journaliste, qui ont tué une centaine de Français, c’est bien ou pas ? » « Bon, bon, bon », répond l’immigré et, pour être sûr d’être bien compris, il le répète même en italien : « Buono, buono ».

C’est bien de tuer des Français ?
– Oui, c’est bien.
– C’est bien pour un musulman de tuer pour Allah ?
– Oui.

Un autre « réfugié » du camp fait le lien avec Charlie Hebdo et tranche que « les journaux français doivent cesser de parler de ce Prophète. Le Prophète est une grande chose pour nous, les musulmans ».

L’équipe de la télévision se rend ensuite dans le centre-ville de Catane, pour rencontrer « un jeune migrant » que les journalistes connaissent. Celui-ci parle mieux l’italien que les précédents, mais ses propos n’en sont que plus haineux. Il explique d’abord qu’il s’appelle Ahmed, qu’il a vingt-trois ans, qu’il est en Italie depuis cinq ans. Puis il montre la mosquée : « voilà notre mosquée ».

D’ici 2025, explique-t-il, je pense que toute la France deviendra musulmane. Parce que, vois-tu, ce ne sont pas nous, les étrangers, qui avons fait cette chose. Eux [les terroristes], ils étaient nés là-bas, ils étaient des enfants comme ceux-ci. Mais aujourd’hui ils ont grandi, ils ont découvert ce qu’est l’État islamique, ce qu’est l’Islam, et ils ont fait cette chose. Moi, ce que je dis, c’est parce que le Coran a dit ainsi.
Les Français ont tué nos peuples. Moi je suis d’accord avec ceux qui ont tué les Français. Vous continuez à tuer en Syrie et en Palestine, nous nous nous continuons à faire [la même chose] à la France.

Et Ahmed termine par une menace : « Le 8 décembre, je te jure, il y a quelque chose, je pense, à Rome, ils l’ont dit sur Facebook. Parce que ce n’est pas à l’Islam que tu es en train de faire la guerre, tu es en train de faire la guerre à Dieu. Dieu t’a donné l’air pour respirer, Dieu t’a donné de quoi voir. Et tu veux faire la guerre à Dieu ? Tu plaisantes. »



Matteo Salvini, présent dans le studio de La7 lors de la diffusion du reportage, a réclamé l’arrestation immédiate d’Ahmed. Ainsi sommée d’agir, la police italienne a effectué des perquisitions à Catane, sans résultat. Un avis de recherche a été diffusé. http://catania.livesicilia.it/2015/11/19/ora-tocca-a-roma-caccia-a-musulmano-catanese_360520/
finalement, le jeune musulman aurait été identifié et une procédure d’expulsion aurait enfin été lancée.
Aucune mesure n’a été prise, en revanche, contre les « réfugiés » du camp de Mineo.