Coup de filet anti-djihadistes dans plusieurs régions françaises

Islamistes : allons-nous enfin nous réveiller ?

18/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La France et l’Europe sont profondément atteintes. Elles sont victimes de leur aveuglement à ne pas voir la réalité telle qu’elle est. Un minimum de courage sera nécessaire pour que les Européens ne servent plus de moutons aux fanatiques de l’islam. Par Vincent Revel.

Il y a une semaine, le soldat Hollande et son ministre Fabius nous expliquaient qu’il était impossible de lutter contre Daech aux côtés du président Bachar El-Assad. Ce dernier, comme dans un bon scénario de film hollywoodien, était le mal incarné par qui tout était arrivé. Bachar était bien trop méchant pour que la France puisse s’abaisser à soutenir un dictateur. Pour des raisons morales, la France ne pouvait pas cautionner le pouvoir d’un tyran en Syrie.

Il y a deux semaines, Manuel Valls avait le plaisir d’annoncer fièrement que la France était un allié inconditionnel de la très démocratique Arabie Saoudite et que cette dernière avait accepté de nous faire l’honneur de signer de nombreux contrats avec des entreprises françaises. Si nous remontons encore dans le temps, nous avons aussi le président Nicolas Sarkozy, heureux ambassadeur du Qatar, vantant les mérites de ce petit, mais riche pays du Golfe persique devenu en peu de temps un gros investisseur en France et une nation arabe très impliquée dans le financement d’organisations « humanitaires et caritatives ».

emir-qatar

Nicolas Sarkozy et son grand ami, l’émir du Qatar


Tout ceci, c’est-à-dire la politique internationale de la France, répond bien sûr à une logique ancrée dans les valeurs républicaines dont les droits de l’homme sont la référence principale. De ce fait, la politique étrangère de la France paraît tout à fait cohérente. Ceux qui disent que notre soldat Hollande ne maîtrise plus grand-chose sont sans aucun doute possibles des idiots ou des malveillants ! Quand nous voyons l’Union européenne faire de la Turquie de l’islamiste Erdogan son premier allié au Proche-Orient, nous ne pouvons dire, si on s’appuie bien sûr toujours sur les valeurs républicaines si chères à nos politiques, que bravo, félicitations !

Recep Tayyip Erdoğan

Recep Tayyip Erdoğan

Tout ceci est finement bien joué. Comment n’avions-nous pas pensé avant à cette évidence ? Pourquoi avons-nous attendu si longtemps avant de nous en remettre aveuglément à la Turquie pour contrôler les frontières sud-est de l’Europe ? À l’heure où notre pays vient d’être frappé durement et avec une violence sans précédent par des islamistes, les Français peuvent vraiment dormir tranquillement ! Nos hommes politiques, à l’image de notre ministre de l’Intérieur qui pense que prôner le jihad n’est pas un délit, veillent. Avec l’idéologie du bien vivre ensemble chevillée au corps, ils assurent parfaitement leurs rôles !
Trêve de plaisanterie, quand je vois, à Lille, la foule s’en prendre avec virulence à de jeunes patriotes demandant simplement l’expulsion des islamistes, je crois réellement que nous avons les politiques que nous méritons. Nous ne pouvons pas avoir la prétention de répondre correctement à des problèmes aussi graves avec des attitudes pareilles.
Nous devons réapprendre à nommer correctement les choses et à regarder la réalité telle qu’elle est et non pas comme vous voudrions qu’elle fut. Nos journalistes nous parlent de quelques djihadistes-déséquilibrés prenant leurs ordres en Syrie, mais nous devrions comme le fait le politologue et historien Richard Haddad parler de djihadistes luttant pour imposer l’islam politique défendu par des centaines de millions de personnes dans le monde et probablement par des centaines de milliers d’individus en France.
Ces islamo-terroristes ne sont pas isolés chez nous. De nombreuses personnes, devenues par notre bêtise et notre aveuglement des citoyens européens, sont des partisans, souvent pacifiques, mais malgré tous des soutiens, qu’on le veuille ou non, à un islam politique prônant la charia comme seule vision politique en Europe et dans le monde.

burqa

Tant que nous n’aurons pas un comportement courageux, tant que nous refuserons la réalité de notre monde moderne et tant que nous vivrons comme des Bisounours se nourrissant exclusivement aux mamelles du politiquement correct, notre avenir s’écrira en lettres de sang.

Vincent Revel