lucette01

Hollande chez Lucette: la retraitée au bord de la dépression. Le président contagieux?

02/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Les cameramans de BFMTV sont retournés voir Lucette après la visite impromptue du « président » chez la retraitée jeudi dernier, devant toute la presse. « Surprise », tout était calibré, jusqu’aux questions et réponses. Décidément, depuis VGE, les visites « au peuple », ça ne réussit pas aux locataires de l’Élysée… ni à leurs hôtes. /strong>

« Oh, ben ça, si je m’attendais », avait l’air vouloir exprimer la face faussement étonnée de Hollande, aussi bon comédien qu’un type débarquant dans son anniversaire-surprise qu’il aurait lui-même organisé, en découvrant les rangées de journalistes qui se massait dans l’appartement de Lucette.
C’est d’ailleurs exactement ce qui s’est passé chez Lucette, cette retraitée du nord qui a reçu ce week-end la visite « impromptue » du « président », venu discuter logement avec des vraies gens, des sans-dents, sous les flashs et les projeteurs. Opération « proximité », sourire bon enfant et mine concernée de mise, le sous-préfet espérait se ripoliner un peu la popularité au contact du populo, pt’it café sur la table de la salle à manger, sans façon, trois images qui évitent aux journalistes de voir les manifs et les perturbations des opposants et tout le monde repart content.

Sauf que, à défaut d’avoir la mémoire longue et de se souvenir des pt’its dej de VGE chez l’habitant, les journalistes de BFMTV ont tout de même trouvé qu’il y avait baleine sous gravillon et que ça puait le coup monté, ce truc spontané au milieu d’un improbable voyage de presse élyséen dans le nord, officiellement pour aller serrer la louche de quelques élus locaux. Faut dire que même les petits coups de comm » de base, Hollande, il ne sait plus les faire. Éventés, tous les trucs de prestidigitateur de salle des fêtes communale de notre « président ».

Donc, nos brillants confrères sont retournés voir Lucette, qui est une brave femme, une vraie, pas une actrice. Et elle leur a répondu sans détour, Lucette, aux journalistes : copine du maire PS de Vandoeuvre, c’est lui qui l’a choisie pour tenir le crachoir à Hollande et ce sont les services de la mairie qui ont fourni ménage, chaises, café, et joli (?) bouquet. Après, Lucette a répété les questions et les réponses avec le gars de l’Élysée, qui lui a bien dit de pas parler des sujets qui fâchent.

J’avais une idée, c’était de dire qu’il s’occupait beaucoup des immigrés, mais pas des clochards qui crèvent dans la rue. Mais ça, il fallait pas que je le dise.

Eh non, mais c’est le jeu, ma pauvre Lucette !
D’ailleurs, nous sommes tous désolés pour elle, qui n’en peut plus de la polémique née à la suite de la visite de Hollande chez elle. Après avoir trouvé refuge chez sa fille, la retraitée a chu dans les escaliers, sans gravité heureusement et elle aspire au calme, horriblement stressée et déprimée par toute cette affaire.
Hollande arrive quelque part, il pleut. il promet de s’occuper du chômage, il augmente. il se mêle de relations internationales, il ridiculise la France. il rend visite à une paisible retraitée, elle tombe dans les escaliers et en dépression. Il est peut-être pas vraiment dangereux, il suffit de pas trop s’approcher.

Charles Dewotine