femen_notre-dame

Nouvelle relaxe pour les FEMEN

29/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Ce jeudi, la Cour d’appel de Paris a confirmé la relaxe de huit FEMEN, ce groupe féministe si actif ces derniers mois. Elles étaient jugées pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame en février 2013, lors de la démission du Pape Benoit XVI et le jour où allait être adopté à l’Assemblée le projet de loi sur le mariage homosexuel.

Cette cloche faisait l’objet d’une exposition particulière dans la nef à l’occasion du 850e anniversaire de la cathédrale.
Ces FEMEN, entrées discrètement, avaient fait irruption, seins nus, en criant « Pope no more », « plus de Pape » ou encore « in gay we trust » « nous croyons en l’homosexualité ».
Elles avaient fait sonner ces fameuses cloches avec des morceaux de bois. Elles s’étaient ensuite fait expulser non sans quelques dommages.
Lors de leur procès, ces FEMEN avaient dit avoir pris soin de recouvrir leurs bâtons avec de la feutrine… ce qui laisse perplexe, voire indigné.
D’autant plus que les surveillants qui les avaient maîtrisées ont été condamnés à des amendes avec sursis pour avoir touché à ces femmes.