attentat_voiture_israel

Israël connaît le terrorisme, pas le «PADAMALGAM»

17/10/2015 – MONDE (NOVOpress
Israël : un musulman jette sa voiture sur des piétons, mais ici pas de « cas isolé » de « pas d’amalgame » ou de « déséquilibré », ils appellent cela du terrorisme, tout simplement.

Comme en France où plusieurs fois cette année des musulmans ont volontairement percuté des piétons comme à Nantes, à Dijon ou à Nogent, Israël est aussi victime de ce terrorisme motorisé.
Lundi dernier à Bezek, un musulman à foncé sur des juifs à un arrêt de bus puis s’en est pris à un des blessés, un rabbin, qu’il a achevé à coups de hachoir de boucher avant d’être blessé par un policier.

En France, si l’origine de l’agresseur parvenait au public malgré l’autocensure des médias officiels nous aurions eu immédiatement droit au concert des PADAMALGAM ou CAZISOLÉ des diverses milices de la Pensée ne voyant aucun racisme dans un tel acte. Le dogme du Vivre-Ensemble demande en effet un déni permanent de la réalité.
Rien de tel en Israël où la nature terroriste de l’attaque a tout de suite été mise en avant par la presse et le gouvernement avec des paroles très fortes contre les auteurs de ces lâchetés et incitée à la résistance citoyenne.
À Dijon dans la semaine de Noël, quand un musulman avait blessé 13 personnes dont deux grièvement en hurlant « Allah akbar », notre ministre de l’intérieur, Mr Cazeneuve, avait fermement appelé à ne rien faire dans un communiqué officiel :

Aujourd’hui, ses motivations ne sont pas établies : j’appelle donc chacun à la prudence et à la responsabilité dans le commentaire, et j’appelle chacun à ne pas tirer de conclusions hâtives alors même que l’enquête ne fait que commencer.