hollande_sommet_europeen_oct_15

«manipulateurs» : sans surprise, Hollande nie toute invasion migratoire

16/10/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
En marge du sommet de Bruxelles consacré à la crise migratoire, le « président » Hollande a qualifié de « manipulateurs » ceux qui parlent de France envahie. Venant d’un spécialiste du mensonge et de la mauvaise foi, le propos ferait presque sourire s’il ne s’agissait d’un sujet aussi grave.

Le « président » argue que la France n’a accepté d’accueillir que 24 000 réfugiés, face aux 800 000 à un million que l’Allemagne a accepté pour nier toute invasion migratoire.

Hollande « oublie » opportunément les 200 000 immigrants légaux et au moins le même nombre d’illégaux qui entrent dans le pays chaque année, hors crise migratoire, et ce depuis des décennies.

Il « oublie » aussi la libre circulation dans l’espace Schengen qui permet aux clandestins de facilement venir ou ils le souhaitent une fois les frontières extérieures de l’UE franchies. Et si beaucoup de migrants veulent aller en Allemagne, les déçus, les rejetés pourraient se retrouver en partie en France…

Il « oublie » encore de signaler que ces fameux 24 000, issus d’une répartition négociée entre pays européens sur la base de 160 000 « réfugiés » est naturellement caduque. Elle sera forcément remise en cause dès que la Commission européenne aura acté des 630 000 « migrants » arrivés en Europe depuis le début de l’année, dénombrés par l’agence européenne Frontex, chiffre bien sûr sous-évalué au vu de la faiblesse du dispositif de l’agence européenne et des contrôles aux frontières extérieures de l’UE, Hongrie exceptée.

Sans vouloir être puéril et jouer à « c’est celui qui dit qu’y est », qui est le manipulateur dans cette affaire ?