minarets_suisse

Le Grand remplacement en Suisse

06/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La Suisse vient de publier des chiffres officiels montrant l’ampleur du Grand remplacement
Un communiqué de l’Office fédéral de la statistique estime que plus de 50 % des nouveau nés en Suisse ont au moins un parent issu de l’immigration. Ce rapport date de 2013, mais vient d’être diffusé par des médias de réinformation.
Les enfants de 0 à 6 ans sont donc aujourd’hui majoritairement issus de l’immigration.
En outre comme l’écrit le journal suisse Le Temps,

La moitié des mariages sont désormais conclus entre des conjoints suisses et étrangers, ou entre deux étrangers. Ces phénomènes semblent se produire au même moment. Comme si un point de basculement venait d’être atteint.

D’après un des responsables de l’office fédéral de la statistique « Ces mouvements ont été renforcés par les forts flux migratoires qu’on observe en Suisse depuis 2010 »

On peut d’ailleurs faire un parallèle avec la situation française
Tout à fait. L’association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant qui dépiste la drépanocytose chez les nouveau nés vient de rendre son rapport d’activité.
Avant de détailler les résultats, rappelons que la drépanocytose est une maladie génétique héréditaire touchant presque exclusivement les populations d’origine africaine subsaharienne ou des Antilles. C’est pourquoi son dépistage permet de quantifier approximativement les nouveau nés d’origine extraeuropéenne.
Le bilan est criant,

En métropole, 37 % des nouveau nés sont ciblés, ce pourcentage varie de 8,11 % en Bretagne à 69,1 % en Ile de France.

Les enfants atteints de drépanocytose d’Ile de France représentent 62 % des malades de métropole et 50 % des malades de toute la France.

Crédit photo : Milo Baumgarner via Flickr (CC) = campagne électorale pour l’interdiction des minarets en Suisse