iTele sur eurotunnel 290715

L’Europe et l’extrême-gauche délivrent un « tout est permis » aux migrants

Source : Boulevard Voltaire
Dirigés par des extrémistes de gauche, des migrants au nombre de 113 ont attaqué à coups de pierres les agents de sécurité d’Eurotunnel et sont parvenus à parcourir 15 km de voies en direction de l’Angleterre !

Qui, sinon nos dirigeants politiques et leurs thuriféraires, a donné aux migrants la certitude de penser que tout leur était permis ? S’ils veulent passer, ils exigent de passer au mépris de toute loi et de tout respect pour leurs hôtes.

Dirigés, selon certains, par des extrémistes de gauche, des migrants au nombre de 113, du moins officiellement, ont attaqué dans la nuit de vendredi à samedi à coups de pierres – que se passera-t-il lorsqu’ils seront armés de kalachnikov ? – les agents de sécurité d’Eurotunnel et sont parvenus à parcourir 15 km de voies en direction de l’Angleterre ! Réalisant ainsi, pour notre gloire, une « première en France » ! Face aux gendarmes appelés en urgence, ont-ils renoncé à leur projet ? Aucunement, bien au contraire, ils ont fait usage de violence contre les forces de l’ordre ! La gendarmerie a tenu bon et a refoulé les « 113 » attaquants.

Combien ont-ils été placés en garde à vue ? 23, oui, 23 ! Soit 20 % des agresseurs, 1 sur 5… Les « 90 » autres sont repartis dans la nature. Les services de Mme Taubira, le garde des Sceaux, seraient dans l’impossibilité matérielle de faire comparaître autant d’assaillants ! Comme ce fut le cas pour la « centaine » de gens du voyage ayant complètement bloqué l’autoroute A1 à Roye les 28 et 29 août parce qu’ils voulaient et exigeaient – eux aussi – qu’un des leurs sorte de prison pour les obsèques de son père. On sait quelles ont été les suites judiciaires de la part des services de Mme Taubira…

Où en est arrivée la justice de notre pays ? Ou plus exactement « l’ajustice », avec un « a » privatif ! Car ce n’est même plus de l’injustice, que pratique le garde des Sceaux, mais une absence totale de justice.
Ces migrants qui se permettent sans vergogne d’attaquer les représentants de la loi ne font qu’écouter ceux qui sont pourtant là pour la faire appliquer. Ceux-ci, par idéologie – et avec l’aide d’une minorité de Français, ceux de la « classe » d’ados attardés de Mai 68 ayant peu évolué politiquement – ont persuadé ces migrants qu’ils étaient, ici, en Europe, et particulièrement en France, chez eux et qu’ils y avaient des droits. Non, « tous les droits ! » sans aucune obligation de devoir : être nourris, logés, blanchis, transportés, instruits… Sans avoir à travailler puisque cela est interdit à tout demandeur d’asile, et donc éventuellement sans avoir à payer le moindre euro d’impôt.

Ces migrants agressifs sont-ils chrétiens ou musulmans ? On l’ignore puisqu’en France, il est répréhensible de « faire le tri ». Mais il est fort à parier que la grande majorité, voire la totalité, doit être musulmane avec, donc, le risque important que, parmi les « 113 », il y ait « quelques » terroristes : 2, 10, 20 ? Pourquoi ne pas avoir placé les « 113 » en garde à vue et, avec renfort des ministères de l’Intérieur et de la Justice, épluché leurs « personnalités »… Par manque de moyens ?
Ou plutôt par absence de volonté politique de la part de MM. Hollande, Valls et Cazeneuve et de Mme Taubira ?

Jacques Martinez
Journaliste