centr refugiés allemagne

« Nous venons en paix »… en porcs ? Les clandestins inondent de pisse un centre de réfugiés

02/10/2015 – EUROPE (Junge Freiheit, traduction NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, encore une visite dans les centres de réfugiés en Allemagne. Nos amis teutons ont décidément une bien étroite notion de l’hygiène et de la propreté, ils se plaignent que les centres de réfugiés soient envahis par la pisse.

Erfurt — Allemagne. La Bundeswehr (armée allemande) s’est plainte des conditions d’hygiène inacceptables dans le centre d’admission des demandeurs d’asile d’Erfurt. L’armée qui gère ce centre passe son temps à nettoyer l’urine sur le sol et limiter les cas de harcèlement sexuel, selon une lettre interne classée au commandant des forces territoriales que s’est procurée le journal Junge Freiheit.
La lettre fait référence à un rapport d’un superviseur des services de santé de la Bundeswehr. Il indique textuellement que

Les salles sont nettoyées deux fois par jour. Néanmoins, à mon avis cela ne sert à rien, car les ordures sont jetées sur le sol. Uriner dans tous les coins est devenu une routine. Des individus mâles provenant d’autres pays se soulagent dans les logements réservés aux femmes célibataires, même si les femmes dorment à côté. Le harcèlement sexuel est une constante.

La Bundeswehr a confirmé l’authenticité du document à la demande de Junge Freiheit. « Tout est écrit, » a déclaré le directeur des relations publiques des forces territoriales, le lieutenant-colonel Ingo Kunze. Vous pouvez aller vérifier l’exactitude de ces conditions.

« Mais la Bundeswehr n’intervient qu’au niveau du suivi médical et ne gère pas directement ce centre ».
Le Bureau régional du länd de Thuringe, qui est responsable de ce centre d’enregistrement à Erfurt, s’est déclaré surpris par ces allégations. « Ces incidents nous sont inconnus », a déclaré un porte-parole à notre journal. Localement, c’est la Croix-Rouge allemande qui s’occupent des demandeurs d’asile et « qui gère le centre », a ajouté la porte-parole.
Cette halle d’exposition a été transformée en centre d’enregistrement des immigrés il y a deux semaines. 760 demandeurs d’asile sont actuellement logés là selon l’Office d’État pour l’Administration de Thuringe. « Mais c’est seulement temporaire, parce que des salons professionnels doivent à nouveau utiliser cette salle », ont précisé les autorités locales.

NDLR : La ville d’Erfurt est maintenant qualifiée de Dresde 2 suite aux récentes manifestations anti immigration qui ont réuni plusieurs milliers d’habitants.