L'État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

« holocauste nucléaire » : L’État islamique veut exterminer 500 millions de personnes

Source : Daily Mail, traduit par Atlantico
Selon un journaliste allemand ayant passé du temps au sein de l’organisation terroriste, l’Occident ne mesure pas la gravité de la situation.

L’Occident ne mesure pas l’ampleur de la situation, l’État islamique est beaucoup « plus dangereux et organisé » que nous le pensons selon Jürgen Todenhöfer, un journaliste allemand qui a passé plusieurs jours au sein de l’organisation terroriste en Irak et en Syrie. Celui-ci affirme que le groupe terroriste aurait bien l’intention de déclencher une sorte de tsunami nucléaire contre l’Occident et d’éradiquer « tous les non-croyants ». En outre, l’État islamique voudrait balayer l’ouest de la surface de la Terre avec un « holocauste nucléaire » et prévoirait d’exterminer 500 millions de personnes.

Tous les chiites, Yazidi, les hindous, les athées et les polythéistes doivent être tués

selon Jürgen Todenhöfer. Le journaliste considère qu’il s’agit de l’organisation terroriste la plus dangereuse au monde. L’Occident « ne mesure pas la menace, à laquelle il fait face », et sous-estime le risque « considérable » que représente l’Etat islamique.

Jürgen Todenhöfer raconte qu’il a échangé pendant des mois avec l’organisation terroriste via Skype, avant que celle-ci n’accepte de le recevoir.
« J’avais vu les terribles vidéos de décapitations », explique le journaliste. « C’est justement ça qui m’a posé le plus gros problème lors de mes négociations. Au cas où, j’avais fait mon testament avant de partir ». Le journaliste allemand décrit la vie sous le califat comme un enfer. « Les gens vivent dans des casernes, dans des maisons bombardées. Je dormais sur un matelas en plastique à même le sol, j’avais de la chance ». Selon lui, les vidéos de décapitations servent à asseoir l’autorité du groupe sur la population.

Je ne vois personne capable de les arrêter. Seuls les Arabes le peuvent. Je suis revenu très pessimiste

a déploré Jürgen Todenhöfer. « Ils sont extrêmement brutaux. Non seulement ils coupent des têtes, mais ils parlent également d’une stratégie de nettoyage religieux. Voilà leur philosophie officielle : ils parlent de 500 millions de personnes qui doivent mourir ». Les Occidentaux et tous les musulmans qui approuvent la démocratie devraient être tués selon le groupe extrémiste. Plus grave encore, Jürgen Todenhöfer explique que l’État islamique est certain de gagner ce combat.

Il y a un enthousiasme presque palpable et une confiance que je n’ai jamais vus dans d’autres zones de guerre.