bagarre_refugies

« Nous venons en paix » : Les réfugiés chrétiens persécutés par les « migrants » musulmans

30/09/2015 – MONDE (The Telegraph, traduction NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, visite dans les centres de réfugiés en Allemagne, où l’on constate que certaines habitudes ont la vie dure, comme les persécutions de chrétiens par les musulmans. Le vivre-Ensemble, c’est pas gagné…

Face à l’augmentation des attaques contre les chrétiens dans les centres pour demandeurs d’asile, Jörg Radek, le chef adjoint de la police allemande, a demandé à ce que les réfugiés soient hébergés séparément en fonction de leurs croyances religieuses. Jörg Radek, chef adjoint du syndicat de police de l’Allemagne, a déclaré que les migrants devraient être divisés, à la suite d’un nombre croissant d’attaques contre les chrétiens dans les centres de réfugiés.

Je pense que des logements séparés selon la religion iraient dans le bon sens

a déclaré Jörg Radek, au journal allemand Die Welt, en particulier pour les musulmans et les chrétiens.
Deux affrontements distincts ont éclaté entre réfugiés dimanche dernier dans un refuge temporaire pour migrants à Kassel dans le nord de l’Allemagne et ont laissé 14 personnes blessées, a indiqué la police.
Le premier heurt a eu lieu l’après-midi et a été déclenché par un différend à la cantine entre deux groupes d’environ 60 réfugiés, suivis par un second affrontement le soir impliquant un groupe de 70 migrants contre un autre de 300.
Quelques jours plus tôt, le jeudi soir, une bagarre a éclaté entre quelque 200 réfugiés syriens et afghans dans un abri de Leipzig, avec comme armes des pieds de table et de lattes en bois.

La police allemande est sous une pression énorme depuis le début de cette crise des réfugiés, car elle doit répertorier tous les nouveaux arrivants, régler les conflits dans les foyers de migrants et protéger les demandeurs d’asile des manifestants extrémistes de droite. « Les policiers ont atteint leur point de rupture, » a déclaré M. Radek.

Nos fonctionnaires sont plus en plus appelés à des confrontations dans les abris pour réfugiés. Lorsqu’il y a 4 000 personnes dans un campement qui a seulement de la place pour 750, cette réclusion conduit à une violence permanente où même une chose ridicule comme des toilettes occupées peut déchaîner de la violence.

Les commentaires de M. Radek rejoignent les appels de députés allemands de divers bords demandant une meilleure protection pour les chrétiens yazidis et les autres minorités religieuses dans les hébergements temporaires.

Thuringe est actuellement le seul Lând allemand qui essaye de tenir compte des pays d’origine des réfugiés suite à une décision du premier ministre de la province, Bodo Ramelow du parti die Linke après une flambée de violence dans la ville de Suhl en août.

L’Allemagne prévoit officiellement de recevoir 800 000 demandes d’asile d’ici la fin de cette année, bien qu’un chiffre réaliste serait supérieur à 1 million. La politique allemande de la porte ouverte — a frappé la popularité généralement élevée de Mme Merkel amenant un contrecoup dans ses rangs conservateurs.
L’accueil festif des premières arrivées de réfugiés dans les gares en Allemagne lors de ces dernières semaines où bénévoles et membres des réfugiés publics accueillis par des applaudissements et des bonbons est depuis beaucoup plus sobre, avec la cote de popularité de Mme Merkel, qui a dérapé de la première à la quatrième, place, selon le magazine Der Spiegel.