[Football] Les qualifications pour l’Euro 2012 de ce soir

Les migrants, oui ; les SDF, rien à « foot » !

Source : Boulevard Voltaire
Cette attitude de la Fédération française de football (FFF) est dénoncée par le président du Groupe de secours catastrophe français (GSCF).

Les migrants, d’accord, mais pas les SDF. Cette attitude de la Fédération française de football (FFF) est dénoncée par le président du Groupe de secours catastrophe français (GSCF).

Le coup de gueule du président du GSCF, Thierry Velu, contre la puissante FFF est passé inaperçu : les thuriféraires de l’accueil des migrants préfèrent applaudir la FFF de Noël Le Graët pour son aide de 100.000 € à l’association de Calais SALAM 1 – oui, comme « Salam alikoum » !

Que les « footeux » courent pour porter des fonds aux migrants, c’est leur choix. Mais qu’ils freinent des quatre… crampons, depuis 2012, plutôt que d’aider le GSCF pour l’achat de sacs de survie à 150 €, le prix d’un déjeuner d’une star du foot, non ! 100.000 € pourraient améliorer la vie de 666 SDF ! D’où le coup de gueule de M. Velu !

Il y a quelques jours, le GSCF décidait de reporter, voire d’annuler, l’aide apportée aux SDF par manque de budget. Nous venons d’apprendre que la FFF octroie une aide pour les personnes dites « migrantes ». Même si l’intention est honorable, nous sommes étonnés. Nous sollicitons la FFF depuis des années pour aider les SDF et nous essuyons systématiquement des refus. Ce geste de la FFF montre que des institutions, artistes, collectivités […] profitent d’une émotion passagère, celle de la mort d’un enfant, pour se valoriser.

Il dénonce « cette communication médiatique, artistique, politique, nauséabonde […] Depuis des années, les conflits existent et des milliers de personnes sont mortes […] abandonnées par les grandes nations. Aujourd’hui, une photo réveille les consciences, même s’il est tard pour se réveiller. Cet emballement médiatique amène les français à se diviser. »

Et M. Velu va plus loin : « Cette montée du rejet de l’aide à autrui marque l’amateurisme de nos dirigeants, au risque de diviser les Français […] voire de faire monter l’extrémisme. En effet, si nos gouvernements avaient donné un statut aux personnes migrantes arrivées à Calais […] évitant ainsi des conflits et le ras-le-bol des Calaisiens, avaient su écouter les ONG, évitant probablement les drames […] à Calais ou en mer, avaient prêté attention à la misère grandissante des Français, et si notre État avait su trouver des mesures pour les SDF […], nous ne serions pas dans une situation de rejet de milliers de victimes de conflit. »

Et de s’interroger : « Comment expliquer que des personnes de notre pays meurent dans les rues et que nous trouvons par magie des lieux d’accueil rapidement ? Malheureusement, nous vivons à l’émotion […] oubliant les souffrances à nos portes. »

Et M. Velu de conclure sans ambages : « Il est à souhaiter que nos dirigeants prennent rapidement des mesures pour endiguer la précarité grandissante de milliers de Français (étudiants, ouvriers, demandeurs d’emploi, malades) et trouvent des solutions pour les SDF, évitant ainsi des centaines de morts dans les rues chaque année. »

(1) SALAM (Soutenons, Aidons, Luttons, Agissons 
pour les Migrants et les pays en difficulté) appelait, ce samedi 19 septembre, à… manifester dans les rues de Calais.

Jacques Martinez