budapest

Clandestins : l’envers du décor

03/09/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Près de 350 000 clandestins ont atteint l’Europe depuis janvier. Mais contrairement aux images larmoyantes que montrent les médias de l’oligarchie, beaucoup de clandestins qui se ruent en Europe sont loin d’être des miséreux.

Certains reporters amateurs se sont rendus sur place et ont filmé la réalité
Une vidéo, réalisée le 24 août à la frontière entre la Macédoine et la Serbie, montre un spectacle surréaliste : les soi disant « demandeurs d’asile » refusent les colis de nourriture offerts par la Croix Rouge, criant qu’ils ne sont « pas halal ».

Cet été, déjà, en Italie, à Bresso, d’autres clandestins, pourtant accueillis avec l’argent des Italiens, se sont plaints de la chaleur dans les tentes et de la nourriture

Ils refusaient le riz froid, et sont même allés jusqu’à manifester, exigeant l’air conditionné dans les tentes !
Fin 2014, de semblables récriminations avaient eu lieu, de la part de clandestins, à Calais.

Dans une autre vidéo, toujours entre Serbie et Macédoine, un Allemand a filmé des individus qui ne souffrent d’aucun traumatisme.

Ceux ci y apparaissent suffisamment riches pour se payer parfois des taxis, équipés de smartphones, et surtout jetant la nourriture sans le moindre problème, détruisant des bouteilles d’eau minérale pleines, jetant les « papiers » qu’ils réclament devant les caméras à si grands cris.

Le 31 août enfin, une autre vidéo montre les clandestins, s’amassant à la gare de Budapest, pour aller en Allemagne, hurlant « Allah Akbar »…

On comprend qu’aucun média ne diffuse de telles images.