GI Arras 01

Autoroutes bloquées, islamistes dans les trains, la révolte monte chez les Français … par Franck Guiot

31/08/2015 – FRANCE (NOVOpress) 4 morts dans une fusillade dans un camp de Roms, « gens du voyage » bloquant l’A1 un jour de rentrée de vacances dans une région encore sous le choc de l’attentat du Thalys, les militants de Génération Identitaire se sont faits les porte-parole du ras-le-bol des Français. La réaction du pouvoir ne peut que renforcer le dégoût des Français. Le 25 août 2015 avait lieu une fusillade dans un camp de gens du voyage à Roye dans la Somme. Fusillade au cours de laquelle un gendarme a été tué et un autre grièvement blessé. Par ailleurs, trois personnes membres de la communauté des gens du voyage, dont un nourrisson de 6 mois, sont décédées au cours de cette fusillade. L’auteur, un ancien forain a été interpellé. Des journalistes ont par ailleurs été agressés par les membres de cette communauté lorsqu’ils étaient sur place.

Roms Bloquant l'A1

Des Roms bloquent l’A1, déclenchant un chaos et l’exaspération des automobilistes.

Le 28 août 2015, jour de rentrée de vacances pour de nombreux automobilistes, les gens du voyage réclamaient qu’un homme, actuellement en prison, puisse assister aux funérailles de son père, ont alors décidé de bloquer l’Autoroute A1, opération qui a immédiatement déclenché un chaos provoquant l’exaspération des automobilistes. Le plus surprenant est le silence du gouvernement et des autorités. La sous-préfète de la Somme allant même jusqu’à déclarer :

une intervention aurait pu entraîner des débordements et mettre en danger la population de la Ville de Roye

Déchiffrage : les gens du voyage (communauté au-dessus des lois) auraient pu s’en prendre à la population de la ville par représailles. Un tel niveau de laxisme et de peur de la part de l’état de s’attaquer à la délinquance provoquée par certaines communautés renforce l’idée qu’une guerre civile est à nos portes, comme je le mentionnait déjà le 15 juin dernier. Que doivent ressentir la famille et les proches du gendarme tué lors de la fusillade devant une telle démission de l’état face à la violence de ces gens du voyage ? Cette région était déjà sous le choc de l’attentat islamiste du Thalys d’Arras survenu le vendredi 21 août. C’est pourquoi les jeunes identitaires de la région Nord ont décidé d’apporter leur soutien à une population sous le choc d’un attentat islamiste en érigeant une banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES » sur le toit de la gare d’Arras le samedi 29 août vers 10 h 30 afin de demander à l’état de prendre des mesures fortes pour lutter contre le terrorisme (date à laquelle l’autoroute A1 était encore bloquée et dégradée par les gens du voyage) tout comme Marine Le Pen l’a réclamé lors de son discours prononcé au même moment à Brachay.

Les militants de GI qui ont dressé une banderole au-dessus de la gare d’Arras

Les militants de GI qui ont dressé une banderole au-dessus de la gare d’Arras

L’action s’est très bien déroulée, mais a éveillé le deux poids deux mesures de la justice socialiste qui a fait mettre en garde à vue durant 21 heures les 9 militants de Génération Identitaire qui devront comparaître prochainement devant la justice… Je résume : une autoroute bloquée pendant plus de 12 heures par des gens du voyage avec de multiples dégradations au niveau des infrastructures ne suscite aucune réaction de l’Etat et de la justice. Une banderole dressée au-dessus de la gare d’Arras (Victime du terrorisme islamiste) en demandant légitimement l’expulsion des islamistes déclenche une plainte de la SNCF, une garde à vue de 21 heures et une comparution ultérieure devant le tribunal. À noter le communiqué laconique de la préfecture : « Une dizaine de personnes, semble-t-il, de Génération identitaire, hostile aux islamistes, sont montées sur le toit de la gare d’Arras » La préfecture semblant dénoncer le fait que ces citoyens étaient « hostiles aux islamistes » comme pourtant 100 % des Français (ou presque…) L’islam radical étant la première peur des Français (pour 89 % d’entre eux) À se demander ce que pense la préfecture des « pro-islamistes »… Auraient-ils le droit de monter sur le toit d’une gare où même dans les trains ? Ces déclarations de la préfecture posent question… D’autant qu’au même moment, des milliers d’immigrés clandestins envahissent l’Europe. Combien y a-t-il de terroristes islamistes parmi eux ? L’état est bien incapable de répondre à cette question puisqu’il n’y a aucun contrôle aux frontières… Combien d’Ayoub el-Khazzani se promènent-ils dans la nature ? Environ 5 000 personnes font, comme lui, l’objet en France d’une fiche « S »

La banderole de Génération Identitaire banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES »

La banderole de Génération Identitaire banderole « EXPULSONS LES ISLAMISTES »

Quelle serait la réaction de l’état si des citoyens Français (non membres d’une communauté) envahissaient une autoroute ? Sans doute la même que lorsque des familles ont défilé paisiblement contre le mariage pour tous dans Paris en étant accueillies, femmes et enfants compris, par les gaz lacrymogènes de Manuel Valls, et par les gardes à vues massives de sa police politique. Le dégoût des Français pour l’état socialiste va donc s’amplifier crescendo jusqu’aux élections régionales et même bien au-delà. Au profit de qui ? D’une droite molle qui essaye de monter au créneau à chaque évènement en essayant de copier assez maladroitement le discours du Front National. Espérons que les électeurs préféreront l’original à la copie en votant massivement pour les candidats du Front National.

Franck GUIOT pour NovoPress