Eric Zemmour

« Migrants » : un terme choisi pour imposer l’idée que l’invasion migratoire serait inévitable

25/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Pour Éric Zemmour, « migrants » fut le mot de l’été : « migrants à Calais, migrants à Kos, migrants en Macédoine, migrants à Vintimille »… Un mot qui s’est imposé « parce qu’on ne pouvait pas dire immigrés, puisqu’ils n’étaient pas invités et qu’on ne voulait pas dire clandestins, pour ne pas les diaboliser ». Pour le journaliste, ce terme a été choisi « pour imposer l’idée à une population rétive que ce phénomène est inévitable, inéluctable, irrésistible et irrépressible ».

Éric Zemmour dénonce la trahison des élites :

Nos gouvernements, pris dans l’étau entre les élites qui en appellent à l’âme de l’Europe, et les classes populaires, qui ont l’angoissante impression d’être envahies, mettent en scène leur inutilité.