Invasion de l’Europe : submersion migratoire à Budapest

03/08/2015 – BUDAPEST (NOVOpress) – Un correspondant de Novopress se trouvait à Budapest. Il a filmé les scènes du quotidien de la gare de l’Est de Budapest, où près de 1500 clandestins squattent de toutes parts les lieux. La police les évacue chaque jour et les envoie dans des camps de réfugiés, mais ceux-ci sont remplacés par un flux quotidien, puisque de 1500 à 2000 clandestins entrent chaque jour en Hongrie via la Serbie. Depuis un an, la Hongrie a ainsi vu plus de 150.000 clandestins pénétrer illégalement son territoire.

Cette situation a amené le Premier Ministre hongrois Viktor Orbán à construire une barrière grillagée de quatre mètres de hauteur le long des 175 km de la frontière commune entre la Hongrie et la Serbie. La construction de ce mur sera terminée à la fin du mois d’août 2015.

Il se pourrait toutefois que cette mesure forte et symbolique soit insuffisante, les possibilités d’endommager la barrière pour traverser illégalement la frontière n’étant pas nulles, d’où l’appel à l’aide d’un maire frontalier hongrois pour collecter des fonds pour équiper sa commune et garder la frontière à la charge de sa commune. Vous pouvez vous aussi aider ce maire courageux qui tente d’endiguer l’invasion en effectuant un don à cette adresse : helloasso.com/associations/nationalite-citoyennete-identite/collectes/un-4×4-pour-asotthalom

Publié le