drapeau DAESH ISIL Etat islamique

BBC : querelle byzantine autour de l’appellation de l’État islamique

03/07/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Appeler l’État islamique « Daesh » ne serait pas impartial, selon la BBC ; « État islamique » pourrait offenser les musulmans, bref, comment appeler l’entité qui sème la terreur au Moyen-Orient ? C’est si dur d’être politiquement correct !

Byzance avait ses querelles sur le sexe des anges alors même qu’elle était assiégée par les ottomans. La BBC ne sait plus comment appeler les terroristes de l’État islamique, qui vient de faire près de 30 victimes anglaises en Tunisie.
La radio-télévision publique britannique BBC a ainsi été sollicitée par un groupe de députés qui estiment, à l’exemple de David Cameron, que les téléspectateurs musulmans « bondissent à chaque fois qu’ils entendent les mots État islamique » pour désigner « le régime épouvantable et barbare » qui sévit en Syrie, en Irak ou encore en Libye.

Ce sont donc 120 députés, le maire de Londres Boris Johnson et le président de la Commission restreinte des Affaires intérieures Keith Vaz, qui ont écrit à la BBC pour que celle-ci cesse d’offenser ces braves musulmans (s’offensent-ils de l’amalgame possible ou des crimes effectivement commis par l’État islamique ?). Ils suggéraient d’employer le terme « Daesh », basé sur l’acronyme arabe (Dawla al-islamiya fil-‘Iraq wa-Sham), qui se traduit littéralement par « État islamique en Irak et au Levant » et qui est employé dans tout le Moyen-Orient et par les gouvernements français et turc.

Problème : « Daesh » est proche de « Daes » – celui qui écrase avec son pied – ou de « Dahes » qui signifie « celui qui sème la discorde ou la zizanie ». Tony Hall, directeur général de la BBC, estime -à juste titre- que le terme est utilisé de façon péjorative par ses ennemis et donc que cela risquait de donner l’impression de soutenir les adversaires du groupe.
Un peu comme si entre 1933 et 1945, la BBC avait soutenu qu’il valait mieux employer l’appellation de « national-socialiste », le terme « nazi » étant couramment employé par les adversaires du régime allemand…

Tony Hall a donc tranché le nœud gordien, en véritable petit Salomon de plateau télé : la BBC utilisera les termes « groupe de l’État islamique » pour le distinguer d’un véritable état, et continuera à utiliser des termes tels que « militant », « extrémiste » ou « ses membres ».

Un peu déçu par cette demi-mesure, le Premier ministre a sorti du chapeau un joker : le terme « ISIL », qui est l’acronyme de « Islamic State of Irak and the Levant » (« État islamique en Irak et au Levant » [EIIL] en bon Français), qualification utilisée par l’agence de sécurité britannique MI5 et la plupart des politiciens britanniques.

Personnellement, je pense que l’utilisation du terme “Isil” serait mieux adaptée que le terme utilisé actuellement par la BBC […], car cette organisation n’est, à mes yeux, ni un Etat, ni islamique.
a ainsi avancé David Cameron.

En résumé, c’est simple : ISIL (État islamique en Irak et au Levant), c’est mieux que « le groupe de l’État islamique », qui est lui-même moins bien que Daesh (État islamique en Irak et au Levant), mais aucune de ces appellations ne désigne en fait une organisation qui prend les formes d’un État (armée, impôts, justice…) ou qui ait quoi que ce soit d’islamique (référence au Coran et à la charia, sort funeste réservé à tous les non-musulmans, Califat…).
Aidons nos amis britanniques à sortir de ce guêpier : nous proposons pour notre part : GBGB (Group of Bad Guys with Beards) ou GSTB en Français (Groupe de Sales Types Barbus), en espérant que les chanteurs de ZZ top ne se sentiront pas stigmatisés…