yacine-2_545x460_autocrop

Après avoir frappé sa femme, Yacine Chaouat devait s’occuper des questions d’intégration au PS

22/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
24 heures après sa nomination – au poste de secrétaire national adjoint du PS en charge de l’intégration -, Yacine Chaouat a décidé de présenter sa démission.

Celui-ci n’avait pas vraiment le choix. De nombreux détracteurs ont rappelé que l’éphémère secrétaire du PS avait été condamné pour violences conjugales. Thierry Mariani avait, par exemple, posé la question suivante sur son compte Twitter : « L’intégration à coups de ceinturon ? Depuis hier, Yacine Chaouat est secrétaire national à l’intégration du PS ».

Jouant sur la victimisation, Yacine Chaouat s’est dit victime de la double peine tout en assimilant les attaques à sa qualité de musulman (sic) :

C’est avec tristesse que je constate que, dans la France d’aujourd’hui, on n’a pas droit à une deuxième chance quand on est musulman.

Ce n’est pas la première fois que des grandes consciences de gauche sont poursuivies pour des violences faites aux femmes. L’on se souvient du Président de SOS Racisme Flandre Côte d’Opale, condamné pour des violences commises sur son ex-concubine (celle-ci a été littéralement défigurée). Ou encore de Lilian Thuram, ancien footballeur et militant antiraciste, accusé d’avoir frappé violemment Karine Le Marchand. Cette dernière aurait été tirée par les cheveux et poussée à trois reprises contre le réfrigérateur. Quant à Bertrand Cantat, on connait le sort qu’il a réservé à Marie Trintignant.