pape francois

Une encyclique sur l’environnement

19/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Aujourd’hui paraît l’encyclique Laudato Si, (« Loué sois tu »), consacrée à l’environnement. Dès lundi, il y avait eu des fuites de cette encyclique, dont des extraits avaient paru dans le journal italien l’Espresso.
Fortement irrité par ces fuites, le Vatican avait choisi de suspendre l’accréditation de celui qui en était à l’origine, le journaliste Sandro Magister.
Même si le Vatican s’est empressé de faire savoir qu’il ne s’agissait pas de la version définitive, les 192 pages parues dans le journal italien donnent une idée du ton de l’encyclique.
À six mois de la conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tiendra à Paris, cette encyclique est très attendue, d’autant qu’elle s’adresse non aux seuls catholiques mais, selon les mots du pape, « à tous ». En outre, c’est la première fois qu’une encyclique est entièrement consacrée à l’écologie.

De quoi cette encyclique parle-t-elle ?
Cette encyclique porte notamment sur le réchauffement climatique, que le pape attribue autant à des causes naturelles qu’à des causes humaines, parmi lesquelles la combustion des énergies fossiles. Pointant les responsables de cet état de fait, il s’adresse plus particulièrement aux pays du Nord, écrivant « Les négociations internationales ne peuvent pas progresser de manière significative à cause de la position de pays qui privilégient leurs intérêts nationaux plutôt que le bien commun ». Il écrit également « les peuples en voie de développement, où se trouvent les réserves les plus importantes de la biosphère, continuent d’alimenter le développement des pays les plus riches au prix de leur présent et de leur futur ».

S’agit il d’une encyclique de gauche ?
On pourrait le croire, mais cette vision est simplificatrice, le pape étant au delà de la contingence des classifications politiques. D’autre part, cette encyclique s’inscrit dans le cadre de l’écologie intégrale, qui concerne aussi la défense de la vie, la promotion de la dignité humaine et la lutte contre toutes les formes de manipulations génétiques. Les médias ont pour l’instant largement occulté cet aspect, se faisant un pape à leur image…

Crédit photo : thierry ehrmann via Flickr (CC) = le pape François dans le documentaire « No Legend N°12 by Abode of Chaos »