clandestins_a_menton_

Les grandes mesures pour favoriser l’accueil des clandestins

18/06/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’Europe est submergée par l’immigration illégale. Elle vient majoritairement de la Méditerranée. Nul besoin de rappeler les descriptions de Jean Raspail dans le Camp des saints. Les multiples naufrages dont sont victimes les clandestins ont ouvert les yeux de nos gouvernants. Depuis janvier 2015, plus de 103 000 clandestins sont arrivés en Europe par la Méditerranée. Ce ne sont que les chiffres officiels.
Devant cette marée humaine, les pays européens tentent depuis plusieurs semaines de trouver une solution pour régler le problème. Plusieurs plans ont été proposés jusqu’ici, mais aucun ne propose de régler le problème à la source. Au niveau européen, les États se renvoient la patate chaude tandis qu’en France, on colle un pansement sur une jambe de bois.

Quelles solutions étaient envisagées par les États membres de l’Europe ?
Il y a d’abord un plan de la commission européenne censé limiter l’immigration. 10 mesures étaient présentées fin avril 2015. Il s’agit de renforcer l’opération Triton qui surveille la Méditerranée. Couper la route de la Libye qui est le principal point de sortie des migrants. Renforcer la lutte contre les passeurs. Rien cependant sur la Syrie, la fermeture des frontières ni l’expulsion.
Puis il y a les mesures de l’Union européenne pour l’accueil des migrants. C’est d’abord, l’histoire des quotas. 90 % des clandestins sont répartis sur seulement 8 des 28 pays de l’Union européenne. Après de nombreuses réunions, il était envisagé de mieux répartir les clandestins dans toute l’Union européenne. Heureusement, les négociations qui durent depuis plusieurs semaines n’ont toujours pas débouché. Les motifs des adversaires des quotas sont divers. Le Portugal et l’Espagne font référence à leur taux élevé de chômage. La Lettonie ne se sent pas encore prête. Les gouvernements français, italien et allemand sont plutôt favorables à cette solution. Ils n’arrivent pourtant pas à se mettre d’accord.
La question des quotas sera encore discutée pendant le sommet européen des 25 et 26 juin.
À défaut de stopper l’immigration, Bernard Cazeneuve organise un meilleur accueil des clandestins. Il présentait hier en conseil des ministres un plan d’accueil pour favoriser l’accueil des clandestins.

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo tournée lors de la distribution d’aide alimentaire à Menton le 14/06/15