woippy

Délinquance : Metz, c’est Chicago-en-Lorraine !

10/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les affrontements armés deviennent monnaie courante dans les quartiers sensibles de Metz. Seuls les élus locaux ne semblent pas s’en apercevoir.

Hier matin, une fusillade éclate rue de Ryneck à Woippy, dans la banlieue nord de Metz. Un jeune homme de 23 ans s’effondre, touché d’une balle de calibre 22 long rifle dans l’abdomen. Son pronostic vital ne serait pas engagé, il a même pu répondre à la police, sans donner d’indiction utile quant à son agression. Les premiers éléments de l’enquête font apparaître que le jeune homme est en possession d’armes et de cachets pouvant être des « stupéfiants de synthèse », selon la police, des précisions qui désignent un crime lié à la délinquance toujours plus présente dans les quartiers sensibles de Metz et son agglomération.

Ce déchaînement de violence n’est que le dernier d’une longue série qui ensanglante Metz et ses environs :
Le 5 juin, une fusillade avait éclaté à Metz-Bellecroix, faisant deux blessés, dont un grave, toujours dans le coma.
Le 30 mai dernier, un tireur « fou et ivre » avait ouvert le feu au pistolet automatique 9 mm dans une rue du quartier Boileau, à cheval entre Woippy et Metz, tuant une femme de 22 ans et blessant trois autres personnes.

tuerie du 30 mai : François Grosdidier, maire de Woippy déplorait un «cas isolé»

Tuerie du 30 mai : François Grosdidier, maire de Woippy déplorait un «cas isolé»

Le 28, un règlement de comptes à l’arme à feu, sur fond de trafic de drogue, fait un blessé avenue André Malraux.
Le 17 mai, c’était encore un règlement de comptes entre bandes rivales, toujours avec armes à feu, qui faisait un blessé à la Grange-aux-bois.

À la suite de la fusillade d’hier à Woippy, le premier adjoint de la commune, Jean-Marc Rosier, s’est dit « atterré par la survenue d’un tel événement » dans sa ville : « Dans ces cas-là, on n’arrive pas trop à y croire, d’autant que cela s’est produit dans un quartier sans problème. » De son côté, le sénateur maire de Woippy, François Grosdidier, actuellement en séance au Sénat, s’est tenu informé du déroulement des événements depuis Paris. « Il est comme moi, il ne comprend pas », a déclaré Jean-Marc Rosier.

Peut-être que si ces édiles allaient un peu plus sur le terrain, ils comprendraient mieux. C’est ce qu’on fait les militants de Génération Identitaire au lendemain de la fusillade du 30 mai. Ils ont rencontré les commerçants de Woippy médusés et excédés par l’ambiance qui règne dans ces « No Go Zones » qui s’installent.

Tout cela devient inquiétant, ici nous avons installé un portail fermé pour protéger la clientèle, mais le soir après mon service, j’ai peur de rentrer chez moi

a ainsi déclaré une employée d’un hôtel de Woippy aux militants de Génération Identitaire. Ceux-ci constatent l’explosion de violence liée à la délinquance dans les quartiers sensibles de l’agglomération, la Grange-aux-bois, Woippy ou Bellecroix et affirment leur soutien à la population.
Quant à M. Dominique Gros, maire de Metz, les récents incidents ne l’ont pas fait revenir sur ses déclarations passées, quand il affirmait qu’il n’y avait pas d’insécurité dans sa ville. Une politique de l’autruche qu’ont beau jeu de dénoncer les militants de Génération Identitaire, pointant du doigt les 8 blessés, dont plusieurs gravement atteints et un mort, qu’ont engendrés ces agressions armées.

Rappelons au premier magistrat de Metz quels sont les quartiers de sa ville et de son agglomération qui figurent dans la liste des quartiers sensibles. Trois d’entre eux sont de niveau 2, juste en dessous des zones de non droit; sur les quatre répertoriées dans le département de la Moselle.

Niveau 2 > QSTD : (QUARTIERS SENSIBLES TRÈS DIFFICILES): des faits de délinquance réguliers et de toute sortes. La plupart de ces quartiers ont été auparavant des zones de non droit.
Metz: Bellecroix
Metz: Borny
Woippy: Saint Eloi

Niveau 4> QSP (QUARTIERS SENSIBLES PROBLEMATIQUES): petite délinquance qui peut être régulières et qui peut exploser a certains moments mais généralement ces quartiers sont calment et font parler d’eux de temps à autres et posent quelques soucis a la ville mais ne sont pas considérés comme chauds.
Metz: Chemin de la Moselle
Metz: Hannaux-Frécot-Barral
Metz: Patrotte

Crédit photo : La police procède l’enquête de voisinage suite à la fusillade du 9 mai à woippy. Capture d’écran d’images diffusées par le Républicain Lorrain
Capture d’écran de l’interview du maire de Woippy, François Grosdidier, par BFMTV, suite à la tuerie du 30 mai.