Kobane

Irak : qui est responsable de l’avancée de l’État islamique ?

27/05/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
l’État islamique progresse aussi bien en Syrie qu’en Irak. Dans ce dernier pays, il est pourtant officiellement combattu par les USA. Officiellement seulement ?

Dimanche dernier, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Cartan, a critiqué l’attitude de l’armée irakienne. Il a dénoncé leur manque de volonté de se battre, permettant aux combattants islamistes de prendre sans coup férir le contrôle total de Ramadi, capitale de la province d’al-Anbar. Selon des responsables du Pentagone, l’armée irakienne a laissé sur place une grande partie de son armement fourni par les États-Unis. Du côté de Téhéran en revanche, ce sont les Américains qu’il faut blâmer pour cet échec. Ainsi, le général Qassem Soleimani, le patron de la force Al-Qods, bras armé de l’Iran hors de ses frontières, estime que les États-Unis n’ont rien fait pour aider l’armée irakienne. D’après le général iranien, la présence des milices chiites est donc indispensable pour juguler l’avancée des djihadistes, sous-entendant par là que les frappes de la coalition internationale sont inefficaces. De fait, plusieurs sources indiquent que l’US Air Force ne frappe ses cibles que dans 20 % des raids qu’elle effectue en Irak contre l’EI. Cela illustrerait ainsi le fait que les puissances sunnites d’Arabie empêchent leur allié américain de s’engager davantage pour ne pas renforcer l’influence chiite en Irak.

Crédit photo : Karl-Ludwig Poggemann via Flickr (CC) = Double attentat au camion piégé commis dans la ville de Kobane en 2014. L’EI avait essayé de les faire passer pour des frappes aériennes américaines