L'Union européenne : la prison des peuples européens - Par Michel Geoffroy

Certains pays européens veulent accentuer le propagandisme des médias de propagande

23/05/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
Les ministres de la culture et de l’éducation des 28 Etats membres de l’Union européenne se sont réunis cette semaine à Bruxelles. Leurs échanges ont entre autres porté sur la politique audiovisuelle européenne dans le contexte géopolitique actuel. Ce thème est cher à la Lettonie, qui préside ce semestre le Conseil de l’UE, et à la France.

Derrière l’expression de politique audiovisuelle, il s’agit en réalité d’organiser la propagande européenne, notamment contre la Russie

La Lettonie et d’autres pays russophobes souhaitent répliquer à la vision russe de l’actualité internationale. En effet, la télévision russe est diffusée dans l’ensemble des pays baltes, dont une partie importante de la population est russophone. Dans ces conditions, il devient difficile aux médias de propagande occidentaux de défendre leur vision biaisée et partisane des événements.

Certains pays européens souhaitent durcir la réglementation audiovisuelle, pour interdire aux chaînes russes d’émettre dans l’Union européenne…

Le journal « Correspondance de Presse » fait état d’un document préparatoire à la réunion du Conseil. Ce document suggère de modifier la directive « Services de médias audiovisuels » dans deux directions : premièrement, exclure les chaînes des pays tiers du champ d’application de la directive européenne, de manière à pouvoir leur interdire d’émettre. Deuxièmement, créer une procédure d’urgence pour suspendre l’émission de chaînes européennes en cas d’impératif d’ordre public.

Un arsenal idéal pour museler les médias alternatifs

Mais il n’y a pas de consensus total entre Etats membres sur cette politique anti russe. Le communiqué de presse du Conseil fait d’ailleurs état d’un simple échange de vue sur la nécessité de prévenir la radicalisation des jeunes et de promouvoir les valeurs communes de liberté, de tolérance et de non discrimination.

En revanche, les pays russophobes veulent aussi porter le fer médiatique en Russie même !

La fondation « European Endowment for Democracy » conduit actuellement une étude en vue de créer une chaîne de télévision occidentale en Russie, de manière à y relayer la propagande anti russe. Cette fondation a été fondée, en 2012 à l’initiative de la Pologne — et probablement des services américains. Elle est soutenue par 15 Etats membres de l’UE sur 28 — mais à ce stade pas par la France.