procession_de_sainte_marie_de_la_grace

Italie : Des musulmans insultent la procession de la Madone

15/05/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Leçon de vivre-ensemble en Italie : des musulmans huent une procession catholique au cri de « Allez-vous-en, allez-vous-en ! »

« Allez-vous-en, allez-vous-en ! », c’est l’injonction que certains immigrés adressent désormais haut et fort aux indigènes d’Europe. Et c’est avec ce cri, « Allez-vous-en, allez-vous-en ! », que, le dimanche 10 mai, dimanche des Rogations, des musulmans ont hué la traditionnelle procession de la Sainte-Vierge à Conselice, dans la province de Ravenne en Émilie-Romagne.

Un des participants a fait un récit précis des événements au journal local, Il Resto del Carlino. « Après la messe de 9 h 30 dans l’église de Saint-Martin, piazza Foresti, la procession est partie avec l’image de la Madone accompagnée par une centaine de fidèles, dont les enfants qui s’apprêtent à faire leur première communion. Lorsque le cortège a atteint la via Dante Alighieri, pendant le long passage de l’image sacrée, plusieurs jeunes, qui se trouvaient au rez-de-chaussée de l’immeuble qui abrite l’association de culture islamique “Attadamun”, ont entonné une sorte de chœur du type “Allez-vous-en d’ici, allez-vous-en d’ici !” ». (La formule embarrassée [« du type »] laisse entendre que le vocabulaire employé par ces jeunes musulmans a dû être nettement plus fleuri).

« Entre l’incrédulité, poursuit le témoin, et un compréhensible embarras, visible surtout sur le visage des enfants, la procession a continué. Pour dire la vérité, il y avait des gens qui auraient voulu quitter le cortège pour aller reprendre les jeunes, mais finalement le bon sens [sic] a prévalu. »

Face à l’émotion suscitée dans la ville, le maire de gauche Paola Pula (du Parti Démocrate de Matteo Renzi) a cherché à désamorcer la polémique. Elle a rencontré les représentants de l’association de culture islamique « Attadamun » et les a persuadés d’écrire « une lettre d’excuses aux représentants de la paroisse », « lesquels ont accueilli ce geste comme un préalable pour une relation de respect réciproque de la liberté religieuse et des règles civiles d’une communauté » (il s’agit apparemment d’une citation du curé).

Le maire Paola Pula en a profité de son côté pour faire un petit cours de morale, en pure novlangue. « Nous souhaitons que l’on avance dans la direction positive du dialogue et de l’éducation à la connaissance réciproque, dans le respect des règles du vivre-Ensemble. Je considère le comportement adopté par les représentants des deux communautés comme la meilleure réponse à toute instrumentalisation de ce vilain épisode. »

« L’instrumentalisation », bien sûr, voila, comme toujours, le grand danger.

Crédit photo : Stefano Mortellaro via Flickr (CC) procession de Sainte Marie de la Grâce, Catania