France : la menace terroriste explose

13/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
François Molins, procureur de Paris, évoque dans Le Figaro l’accroissement des risques terroristes auxquels la France doit faire face.

Ce ne sont pas moins de 118 enquêtes liées au terrorisme en Syrie et en Irak qui sont ouvertes à Paris.

Depuis fin 2013, le nombre des dossiers a explosé de 180 % ! explique le procureur.

La DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) suit actuellement 1 600 personnes dans le cadre de la prévention des actions terroristes. Une tâche très complexe, selon François Molins, au vu de la difficulté d’estimer correctement la menace que représente une personne suspecte. En cause, des individus très discrets qui « émettent des signaux très faibles, quasiment indécelables par les services de renseignement ». À l’image d’Amedy Coulibaly, le tueur de l’hyper Cacher ou Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d’avoir voulu commettre un attentat contre des églises en banlieue parisienne.

Il est impossible de suivre des milliers et des milliers de personnes donc, il faut cerner ceux qui nécessitent un vrai suivi.

Pour l’heure, les autorités françaises recherchent activement 306 jihadistes en Syrie ou « sur le retour ». Leurs profils correspondraient à des hommes entraînés au combat, des personnes psychiatriquement fragiles ou encore des individus déçus par le jihad qui souhaiteraient se réinsérer dans la société française.

François Molins est de tous les dossiers « chauds » du terrorisme, de l’arrestation de Sid Ahmed Ghlam à la traque des terroristes Kouachi et Coulibaly et l’enquête sur les attentats de janvier, ou encore les tueries de Toulouse et Montauban perpétrées par Mohamed Merah…

Crédit photo : capture d’écran de l’interview de François Molins au figaro, le 11 mai 2015