L’Etat continue à rechercher des réductions de dépenses

L’Etat continue à rechercher des réductions de dépenses

29/04/2014 – FRANCE (NOVOpress)
C’est ce qu’on appelle le marathon budgétaire. Cette course à la réduction des dépenses publiques a pris un nouveau tournant hier. L’Etat devra réduire ses dépenses de 2,8 milliards d’euros supplémentaires, en 2016 par rapport à la loi de programmation budgétaire votée à l’automne dernier.

Pour effectuer ces réductions, Manuel Valls a envoyé à tous ses ministres des lettres de cadrage leur intimant de continuer à chercher des dépenses à éliminer.

Selon le journal économique les Echos, ces lettres de cadrage donnent des objectifs chiffrés clairs : 1 % de réduction de la masse salariale ainsi que 3 % de réduction des autres dépenses. Ces 2,8 milliards d’euros de réductions s’inscrivent dans un plan plus large. Michel Sapin et Christian Eckert, respectivement ministres des Finances et secrétaire d’Etat au budget avaient annoncé la semaine dernière un nouveau plan de réduction de 4 milliards d’euros pour 2015 et 5 milliards pour 2016.

Toutefois, ce ne sont pas véritablement TOUS les ministères qui seront touchés. Certains échappent à la sentence

Quatre ministères sont pour le moment épargnés : la Justice, l’Education nationale, l’Intérieur et petite nouveauté, la Culture et la Communication. Le ministère des Affaires sociales n’aura pas les mêmes efforts à fournir. Quant au ministère de la Défense, il recevra ses lettres de cadrage après le Conseil de défense qui aura lieu mercredi à l’Elysée.

Ces réductions sont une exigence de la Commission européenne

En février, le gouvernement français avait dû supplier cette dernière de lui accorder un répit de deux ans pour passer en dessous de la barre symbolique des 3 % de déficit public. La commission avait daigné accepter. Mais elle avait exigé en échange ces réductions annoncées par Messieurs Sapin et Eckert.

Crédit photo : GemeinWesen, via Flickr, (cc).