Surtout, pas de « contrôle au faciès » !

Surtout, pas de « contrôle au faciès » !

24/04/2015 – (NOVOpress via Présent)
Trente-quatre députés socialistes « se mobilisent ». Ils se mobilisent pour quoi ? Pour mettre fin au « contrôle au faciès » ! C’est bienvenu non ? C’est le moment.

Surtout, pas de « contrôle au faciès » !Au moment où l’on arrête l’Algérien Sid Ahmed Ghlam, assassin d’Aurélie Châtelain, avec un arsenal de guerre destiné à perpétrer un carnage dans une église, alors que ses complices courent toujours les rues, alors que la menace terroriste islamiste n’a jamais été aussi élevée sur notre sol et que le nombre de djihadistes français a triplé en un an, la priorité de ces députés c’est de lutter contre des critères de contrôle déplacés… Déplacés, amalgamants et racistes. Merci pour les policiers ! Ces parlementaires vont demander à leurs groupes « d’engager dans les plus brefs délais, une démarche en ce sens ».

La première préoccupation de ces élus (payés par nous à ne rien foutre à part ce genre de provocation) a été de répondre positivement à un courrier du Collectif « Stop le contrôle au faciès » leur rappelant qu’il ne leur restait plus que deux ans pour mettre en œuvre la promesse de François Hollande sur le récépissé de contrôle d’identité, « nécessaire à la lutte contre les discriminations ».

Alors que la France est en guerre et que la situation justifie totalement de combattre les islamistes, c’est le moment qu’ils choisissent pour brider les policiers dans leurs investigations, interpellations et contrôles. Bien sûr qu’il faut pratiquer le contrôle au faciès et le contrôle à tous les indices que l’on peut ! Rien ne sera de trop. Evidemment. Mais dans quel monde vivent-ils ?

On a du mal à imaginer que ces députés (parmi lesquels deux anciens ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti) en sont encore-là. Totalement déconnectés des réalités et du quotidien. Où plus exactement on comprend mieux pourquoi avec des députés et des ministres comme ceux-là, nous en sommes là.

 Caroline Parmentier


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !