Promotion du concert en faveur des chrétiens d'Orient : La RATP finit par céder

Concert en faveur des Chrétiens d’Orient : La RATP finit par céder

07/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
la régie publicitaire de la RATP, Metrobus, avait refusé la mention « au bénéfice des chrétiens d’Orient » sur les affiches du groupe Les Prêtres prétextant un principe de neutralité du service public.

Indignés, des catholiques avaient signifié leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux. Et cette réprobation s’est très largement étendue au delà de la sphère religieuse pour finir par faire l’unanimité y compris chez les politiques de toutes tendances.

Monseigneur Jean-Michel Di Falco, ancien porte-parole de la Conférence des évêques de France et aujourd’hui évêque du diocèse de Gap, avait été le premier à alerter l’opinion publique sur ce véritable scandale. Il est, en effet, à initiative de cette formation musicale comme de ce concert caritatif qui aura lieu le 14 juin 2015 à 16h00 dans la mythique salle de l’Olympia.

La RATP, sourde dans un premier temps, puis entêtée dans son erreur ou son parti-pris, avait, tout d’abord, proposé de mettre la mention « L’Oeuvre d’Orient ». Mais face au mécontentement et à la puissance de la mobilisation, l’entreprise a finalement cédé.

Les affiches du concert à l’Olympia du groupe les Prêtres, collées dans les stations de métro, pourront finalement comporter la mention «au bénéfice des chrétiens d’Orient».

L’abbé Pierre-Hervé Grosjean, qui s’est beaucoup mobilisé dans les médias, s’est dit soulagé :

La RATP aura mis quatre jours pour comprendre que la neutralité est impossible quand il s’agit d’un génocide. Je me réjouis de la mobilisation unanime qui aura permis cette prise de conscience. Maintenant, soutenons vraiment, et dans la durée les associations qui viennent en aide à ces chrétiens qui souffrent.