Départementales : le grand tripatouillage des chiffres par l'oligarchie

Départementales : le grand tripatouillage des chiffres par l’oligarchie

23/03/2015 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Bel enfumage de l’oligarchie médiatique à l’annonce des résultats des élections départementales hier soir ! Les instituts de sondage et les chaînes d’information ne sont pas arrivés à se mettre d’accord sur les scores : alors que l’Ifop indiquait un Front National à 26 % contre un Parti socialiste à 21 %, l’Ipsos totalisait 24 % pour le FN et pas moins de 28 % des voix pour… le PS. Les médias du système n’ont fait que renforcer la confusion en procédant à de savantes additions des divers partis de gauche et de droite afin de masquer le score élevé du Front National. Florian Philippot s’est insurgé contre cette tactique, soulignant que seuls les chiffres du ministère de l’Intérieur, détaillant le nombre exact de voix selon les partis, était révélateur des résultats.

Les partis du système en place se serrent les coudes, semble‑t‑il…

Le Front républicain sonne la mobilisation générale. A sa tête, Manuel Valls s’est félicité de la campagne qu’il a personnellement menée à l’égard du Front National. Le Premier ministre a appelé « Tous les Républicains à faire barrage à l’extrême‑droite [et à] voter au deuxième tour pour le républicain de gauche ou de droite ». Face au faible résultat obtenu par le parti de la majorité, Marine Le Pen a quant à elle appelé à la démission du résident de l’hôtel Matignon. A l’UMP, Alain Juppé s’est quant à lui réjoui de l’absence d’une vague bleue marine. Vague impossible à constater à cause rappelons‑le des médias du système et des instituts de sondage. Mais le maire de Bordeaux a dénoncé sans plus d’argumentation un programme qu’il estime « démagogique et inconsistant ».

Le Front National peut‑il espérer transformer l’essai au second tour ?

Totalisant des scores historiques pour son parti, le Front National l’a largement remporté dans certains départements. Alors que le parti de la droite nationale n’avait pu faire élire que deux candidats en 2011, il espère bien remporter au moins un département cette fois‑ci. Pire élève du Front républicain, le Vaucluse a totalisé un score total de près de 47 %  pour le FN ! Dans le Var, le parti est présent partout au second tour et l’a emporté au premier tour à Fréjus. Enfin, il est en  tête dans les départements de la Moselle, de la Somme et des Pyrénées‑Orientales. Affaire à suivre au second tour dimanche prochain.

Crédit photo : Rama, via Wikipédia, (cc).