Attaque de racailles dans le RER D

Attaque de racailles dans le RER D

18/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La racaille a encore sévi dans le RER, et il devient tristement  banal pour l’information publique qu’une trentaine de racailles attaquent en meute et de façon violente un wagon d’usagers.
Il faut, au contraire, refuser de s’habituer à ce genre de méfaits, continuer de s’en indigner, demander politiquement des mesures policières, judiciaires de lutte contre la criminalité comme la délinquance efficaces.

Tous les passagers d’une rame de RER ont été dépouillés ce dimanche 15 mars par une vingtaine d’individus. Des téléphones portables auraient été dérobés.

A 5 heures du matin, une vingtaine de délinquants, au grand minimum, pénètrent dans une rame du RER D, en gare de Juvisy-sur-Orge (91). Ils se divisent alors en deux groupes et dépouillent, un à un, tous les passagers du wagon à deux étages, selon une information donnée mardi par le Parisien.fr, puis confirmée par le procureur d’Evry.

L’enquête a été confiée à la brigade des réseaux ferrés (BRF), après plusieurs dépôts de plaintes, dont celle d’une jeune femme, à Montgeron. Victime d’une agression et d’un vol de portable, elle aurait été attaquée par le groupe monté en gare de Juvisy-sur-Orge.

D’après le syndicat SGP-Police, ce ne sont pas moins d’une trentaine d’individus, âgés de 18 à 30 ans, qui ont commis les faits. Selon eux, sept personnes auraient été victimes de vols de portables sur le RER C, entre Estampes et Juvisy, puis sur le RER D, entre Juvisy et Paris.

Cette attaque rappelle celle qui a déjà eu lieu sur la même ligne en mars 2013, au niveau de Grigny. A l’époque, un groupe d’adolescents s’en étaient aussi pris aux voyageurs du RER D, dépouillant et rackettant les usagers. Le tribunal pour enfants d’Evry avait prononcé au mois de juin des peines allant jusqu’à dix mois de prison avec sursis contre les adolescents à l’origine de l’attaque. Le seul majeur avait quant à lui été relaxé.
crédit photo : patrick janicek, via Flickr, (cc) .