Raphaël Glucksmann

Pour Raphaël Glucksmann, la réaction identitaire est plus dangereuse politiquement que les djihadistes

15/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Raphaël Glucksmann, Bayard des temps modernes a quitté la Géorgie et ses connexions avec une Ukraine en feu pour venir sur les plateaux de télévision française expliquer, sans peur, mais avec beaucoup de reproches, ce qu’était la vie. Sa nouvelle mission est de combattre les réactionnaires, insolite combat ces dernières décennies, du jamais vu. Il en a même fait un livre : Génération Gueule de Bois – Manuel de Lutte Contre les Réacs

Ne pas se soumettre à la métissocratie est être réactionnaire pour Glucksmann le jeune. Le Bloc Identitaire et le Front National se retrouvent ainsi dans le même panier que les islamistes qu’ils combattent idéologiquement, il est même pire.

« Face aux djihadistes, il y a une autre forme de réaction qui est, pour moi, politiquement plus dangereuse pour la France et pour l’Europe, c’est-à-dire la réaction identitaire, nationaliste, fermée de l’extrême droite française »

Il affirme dans la conversation avec la tablée de l’émission : C à vous que nous vivons dans un monde de liberté.
Pour lui, certainement, pas pour les Français soumis à une batterie de lois sociétales, dépouillés d’autonomie par un panel de taxes (il est plus difficile de bouger, d’être libre avec peu d’argent).