19_mars_1962

Béziers : la rue du « 19 mars 1962 » débaptisée, réactions hostiles de la gauche

14/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le maire de Béziers a décidé de renommer la rue du « 19 mars 1962 », date qui fait référence à la fin de la guerre d’Algérie. Robert Ménard assure que ce n’est pas un événement que l’on peut commémorer puisqu’il ne s’agit pas d’une victoire.

Des habitants de cette rue ont réinstallé une plaque provisoire pour marquer leur hostilité. La défaite de la France (du moins, sur le papier) leur plaît, ils y sont attachés au point de s’insurger contre cette promesse de campagne tenue.

Un tel mauvais état d’esprit inquiète. Il y a, en effet, une marque ostentatoire d’agressivité à l’égard de la France dans l’attachement à cet armistice. Il marqua le début d’une grande répression sanglante au slogan évocateur : « la valise ou le cercueil ».

C’est après cette date que le plus grand nombre de « Pieds-Noirs » furent tués.

Quel élu français digne de ce nom voudrait nommer une rue, acte toujours symbolique, avec une telle date ?