outrance verbale de Manuel Valls critiquée par l'opposition et les siens

Départementales : l’outrance verbale de Manuel Valls critiquée par l’opposition et les siens

10/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La campagne pour les départementale est officiellement ouverte. Dans ce contexte, le Premier ministre Manuel Valls amplifie son discours catastrophiste quant à une victoire majoritaire du Front National.

François Bayrou (MoDem) juge que  » le vocabulaire de la peur, de l’angoisse ne devraient être celui des gouvernants. Surtout lorsque les gouvernants sont mis en cause dans une poussée de contestation. »

Quant à Henri Gaino (UMP), pour lui, « le premier responsable de la montée du FN, c’est le parti qui est au pouvoir, c’est la majorité actuelle. »

Pour Emmanuelle Cosse (EELV) : « ce n’est pas en agitant des peurs que les Français vont se réveiller […] donc avoir une bataille politique et pas une bataille des sentiments. »

« Au Front National, on raille un Premier Ministre qui panique à deux semaines des départementales », nous assure la journaliste de francetv info.

Manuel Valls, à son insu serait-il entrain de reconstruire l’unité nationale contre lui ?