zemmour_rtl

Pour Éric Zemmour, le procès du Carlton de Lille n’est que paradoxes et contradictions

14/02/2015 – FRANCE (NOVOpress)
« Des rires et des larmes, des méchants et des victimes, des riches et des pauvres, des puissants et des faibles, des hommes et des femmes, de l’argent, du sexe et de la violence : il y a tout dans le procès du Carlton », lance Éric Zemmour. « Tout sauf du droit », corrige-t-il.

Le journaliste rappelle que le procureur de la République ne voulait pas ce procès, « lui qui se souvenait encore que le grand progrès apporté par un État de droit est que les vices ne sont pas des crimes ».

Mais un juge d’instruction obstiné en a décidé autrement, « faisant du vide juridique un trop-plein médiatique, un mélange de voyeurisme et de puritanisme, un modèle de tartuferie et de grands sentiments ».

« Dominique Strauss-Kahn accrédite cette fumisterie en affirmant ne pas savoir à qui il avait affaire. Il est dans la nasse de tous les progressistes de gauche – ou même de droite – pris entre leurs instincts de mâle dominant et leurs discours féministe », lâche Éric Zemmour.