Rapport annuel de la Cour des Comptes : un bilan sans concession

Rapport annuel de la Cour des Comptes : un bilan sans concession

12/02/2015 – PARIS (NOVOpress via bulletin de réinformation)
C’est un document attendu chaque année avec impatience. Car il révèle les dérives budgétaires de l’Etat et, chaque année, c’est un bilan sans concession.

La cuvée 2014 intéressera nos lecteurs, car le rapport s’est concentré sur « des sujets qui touchent à la vie quotidienne des Français et où on peut constater des marges possibles en matière d’efficience et d’efficacité ».

Finances publiques, des doutes sur la capacité de la France à tenir ses objectifs en 2015
La réduction du déficit que s’est fixée le gouvernement est « un objectif dont la réalisation est incertaine », en raison d’une prévision d’inflation  jugée trop optimiste et un programme d’économies (21 milliards d’euros) souffrant d’« approximations » et d’« imprécisions ».

Des recommandations en matière de transports publics
La Cour recommande notamment d’augmenter la productivité des agents, mais aussi des hausses de tarifs et un renforcement de la lutte contre la fraude.

Agences de l’eau, beaucoup d’incohérences
Ces agences qui collectent les redevances auprès des utilisateurs, sont accusées de négliger le principe pollueur‑payeur en taxant trop faiblement les agriculteurs et les industriels au détriment des particuliers.

EDF veut garder sa part du gâteau
La Cour des Comptes estime que les particuliers sont « insuffisamment informés » sur l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité et sur les offres alternatives à celles d’EDF.

Des fonctionnaires trop couteux ?
Les compléments de salaires des fonctionnaires basés outre-mer coûtent plus d’un milliard d’euros par an, reposant sur un « inextricable maquis » de textes réglementaires.

Par ailleurs, le projet de logiciel de paye unique des 2,7 millions d’agents de l’Etat, abandonné en mars 2014, a été « un échec coûteux » évalué à près de 350 millions d’euros.

Le Conseil économique social et environnemental doit encore améliorer sa gestion
En particulier la gestion des primes et indemnités attribuées sur « une base juridique incertaine » selon la Cour, qui préconise une réforme de cette institution.

Distribution d’actions gratuites à la CDC Entreprises
Entre 2007 et 2010, près de 30 000 actions gratuites ont été généreusement distribuées à 60 salariés de la CDC Entreprises, filiale de la Caisse des dépôts et consignations, alors que ce dispositif est normalement réservé aux sociétés concurrentielles.

Crédit photo : TouN, via Wikipédia, (cc).