Epidémie de Coulibaly (Présent 8287)

Epidémie de Coulibaly (Présent 8287)

04/02/2015 – NICE (NOVOpress)
Ça continue. Trois militaires ont été agressés au couteau mardi dans le centre de Nice alors qu’ils surveillaient un centre communautaire juif dans le cadre du plan Vigipirate. L’islamo-terroriste s’appelle… Coulibaly, Moussa Coulibaly.

Epidémie de CoulibalyAucun rapport avec Amédy (à droite sur la photo en Une) nous dit-on, le tueur islamiste de l’hyper casher (« Aucun rapport » mais bon curieusement il ne s’appelle pas Martin). Et en réalité il a beaucoup de points communs avec son homonyme, évidemment. C’est le scénario que tout le monde redoute et auquel tout le monde pense. Vers 14 h 30, Moussa Coulibaly descend du tram aux abords de la place Masséna. Il s’approche de trois militaires du 54e régiment d’artillerie protégeant le consistoire israélite et sort soudain de sa manche un de ses deux couteaux, long de 20 cm.

Il attaque le premier militaire à sa portée. Constatant qu’il porte un gilet pare-éclats, il le frappe au visage, provoquant une entaille très profonde au niveau de la pommette. Le deuxième militaire esquive plusieurs coups et sera sérieusement touché au bras. Le troisième maîtrise l’individu en le taclant au sol, permettant aux CRS de l’interpeller.

Un bon petit gars

Né en 1984 à Mantes-la-Jolie où il dispose de son dernier domicile connu, Moussa Coulibaly a été condamné à six reprises pour violences à dépositaire de l’autorité publique, vols, outrage et rébellion, usage de stupéfiants ainsi que vandalisme. Il est apparu récemment sur les écrans radars de la DGSI alors qu’il tentait de se rendre en Syrie. Interrogé par les services, ils n’ont rien retenu contre lui. Un élément qui suscitait dès mardi soir la stupeur : « Pourquoi un homme au passé judiciaire chargé, qui s’est rendu dans une région sensible, connue pour ses foyers terroristes, a-t-il pu rentrer en France et être libre de tout mouvement ? » demande le député UMP de Nice, Eric Ciotti.

La salle de sport qui fréquentait Coulibaly dans les Yvelines avait également signalé son basculement dans l’islam radical dès la mi-décembre. Mais il avait disparu de la circulation.

Dans une vidéo diffusée mardi, l’Etat islamique appelle, en français, les musulmans à prendre pour cible les millions de personnes qui ont défilé en janvier pour Charlie Hebdo et les encourage à attaquer au couteau les policiers et les soldats pour se procurer des pistolets et des fusils.

 

Caroline Parmentier


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !