« Doubs, durs et dingues » (Présent 8286)

« Doubs, durs et dingues » (Présent 8286)

03/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le réalisateur James Fargo nous pardonnera de lui avoir emprunté ce titre pour évoquer le cinéma que nous font élus UMP et centristes depuis l’arrivée en tête de Sophie Montel au premier tour de la législative partielle dans le Doubs. Un mauvais film dont les saltimbanques, des « ni-ni » à ceux qui appellent à voter socialiste, ne font que démontrer une fois de plus la collusion existant entre le PS et la « droite ».

« Doubs, durs et dingues » (Présent 8286)Gauchistes masqués

Ouvrant dimanche soir le bal des gauchistes masqués, Lagarde (UDI) a ainsi appelé à voter pour le PS, en expliquant que « l’élection d’une députée d’extrême droite au programme xénophobe et démagogique serait une mauvaise nouvelle supplémentaire pour notre pays ». Un avis partagé par plusieurs élus UMP qui, sans attendre la position de Sarko, ont réclamé un « front républicain ». Ainsi Bussereau, qui confiait : « Je vote PS pour battre le FN. » Ou encore NKM, qui expliquait que si « le PS désespère la France », le FN, lui, la « défigure ». Et puis il y a tous ceux qui, dans le Doubs, s’abstiennent…

Sans oublier le petit Bertrand qui, officialisant sa candidature à la présidence de Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a cru malin de défier Marine Le Pen en déclarant à son intention que « quand on a du courage on s’engage ».

Angoulème : B.D(himmitude)

Des réactions qui montrent à quel point l’UMP est idéologiquement vérolée par la gauche. Témoin, là encore, Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême et « Charlie » frénétique, qui inaugurait dimanche une « place Charlie » dans sa ville, après avoir fait placarder sur les murs de la mairie les « meilleures unes » de l’hebdomadaire pornographique. Comprenez : celles insultant l’Eglise, l’armée, la police… Mais pas une seule, bien sûr, représentant Mahomet.

Une insulte, au passage, à la mémoire de ceux qui en sont morts. Comme n’a pas manqué de le lui rappeler l’éditeur Jean-Christophe Menu en expliquant que « Je suis Charlie, ce n’est pas faire sonner les cloches de Notre-Dame ni transformer en héros nationaux ceux qui ch… sur le pouvoir sous toutes ses formes ». Et Menu, au nom de Charlie Hebdo, de traiter alors le maire de « c… » pour avoir entouré de grillages les bancs publics de sa ville afin d’en écarter les SDF !

Franck Delétraz


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !